ATELIER_DORE_LIFESTYLE_THINGS_IVE_LEARNED_KATIE_STURINO

Things I Learned From Listening to My Instincts

4 weeks ago by

Hello ! C’est moi, Katie Sturino. Vous me connaissez peut-être grâce à mon Instagram ou ma ligne, Megababe, mais il y a quelques années, vous ne m’auriez pas connue parce que je ne me serais pas mise en avant comme ça.

Depuis, j’ai appris à me mettre en avant et à écouter mon instinct ! Et voilà ce que j’ai appris…

1. La voie n’est pas forcément linéaire.

J’ai quitté le Wisconsin pour emménager à New York parce que je voulais travailler dans les industries de la mode et de la beauté. J’ai fait mon premier stage chez Chanel, où il fallait que je remplisse le frigo de Karl Lagerfeld avec des Diet Cola. J’ai travaillé avec d’autres figures de ce secteur. J’ai eu la chance de travailler directement avec la célèbre Bobbi Brown.

J’ai eu du succès en tant que publiciste dans la mode, en mettant en valeur d’autres gens, d’autres marques, et j’étais bonne. Ma petite agence, Tinder PR (oui, c’était avant l’app, et oui, je leur ai vendu mon site !) marchait très bien.

J’ai rencontré un vrai New-Yorkais d’origine, je sortais avec lui et ça me donnait l’impression d’être vraiment intégrée en ville. J’avais même réussi à rendre mon chien célèbre grâce à @ToastMeetsWorld, les gens commençaient à me rencontrer.

Et même si j’ai plutôt tendance à avoir confiance en moi, j’avais du mal à me sentir à l’aise dans mon corps. Je faisais en permanence des régimes et du sport, et je faisais de mon mieux pour réussir à peu près à rentrer dans un 42. Et je perdais mon identité au passage.

Mon copain est devenu mon mari, puis mon ex-mari. Mon mariage était un échec, ma carrière ne progressait plus et j’avais gagné 30 kg. Vous me suivez toujours ? Ça s’arrange après, je vous promets.

2. Dire “oui” peut changer votre vie.

J’avais l’impression d’avoir touché le fond. Ça ne pouvait donc que s’améliorer ! J’ai décidé de prendre le contrôle de mon propre bonheur et j’ai arrêté le cycle infernal où je me disais que j’avais “encore 5 kg à perdre”. J’ai arrêté de me dire moi-même des méchancetés. Je me suis rendu compte que rien de tout ça n’avait d’importance. Il se passe encore de mauvaises choses même quand on mange un déjeuner sain. On peut quand même divorcer, même en faisant du sport tous les jours !

Souvent, on ne reconnaît pas les opportunités qui nous entourent. Mais un de mes amis travaillait pour un site de mode et il m’a dit qu’ils aimeraient présenter mon style. J’étais stupéfaite mais tentée. Quand l’article a été publié, les réactions ont été énormes. Les femmes étaient tellement heureuses de voir un type de corps différent de ce qu’on voit dans les médias. Ça a été un moment de révélation pour moi.

A partir de là, j’ai commencé un blog appelé The 12ish Style, avec pour slogan “Pour toutes mes copines qui font du 42 dans un monde fait pour les tailles 34”. Le but était de donner des conseils et astuces pour aider les femmes à faire du shopping – où trouver des chaussures en 46, comment porter une veste pour homme si vous ne trouvez pas votre taille, et puis ça a pris beaucoup plus d’ampleur.

J’ai pu rencontrer tellement de femmes – en ligne ou dans la vraie vie – qui m’ont dit à quel point elles avaient besoin d’une personne à laquelle elles pourraient s’identifier. Ça s’est transformé en communauté, en endroit sûr pour discuter et célébrer.

J’ai commencé à me mettre en avant, et j’ai eu une réponse. Je voulais que tout le monde sache qu’on peut être stylée à n’importe quelle taille et qu’il faut commencer par avoir confiance en soi.

3. BOUGEZ-VOUS (et faites-vous confiance) !

Mon succès avec The 12ish Style m’a donné confiance en moi et l’opportunité de lancer une autre entreprise, Megababe. J’avais les cuisses irritées et les seins qui transpiraient mais il n’y avait pas de produits sur le marché pour résoudre ces problèmes ou faits pour moi. J’ai donc décidé de remplir ce vide, et c’est comme ça que Megababe est né.

Même si je savais que ces produits étaient nécessaires, pour moi et pour d’autres femmes, je me suis quand même retrouvée dans des rendez-vous face à des hommes qui ne comprenaient pas. Plus je pénétrais le monde de la beauté, plus je me rendais compte que les coulisses étaient pleines d’hommes qui n’étaient pas convaincus que mes produits allaient avoir du succès.

Evidemment, je savais dans toutes les fibres de mon corps sujet aux irritations qu’ils avaient tort. Je suis comme tout le monde accro aux produits de beauté, mais selon moi, cette catégorie avait désespérément besoin de se moderniser. Il n’y a rien de mal avec les produits qui s’occupent de préoccupations esthétiques comme les points noirs ou, oui, la cellulite. Mais, et les produits qui traitent les vrais problèmes ? Les types de problèmes qui vous obligent à prendre un taxi quand vous préféreriez marcher, ou qui vous empêchent quasiment de vous habiller ? Qu’en est-il des produits qui vous donnent des forces et vous mettent en valeur plutôt que d’essayer de régler un défaut ?

Je me suis bougée et les gens m’ont écoutée. Maintenant, la marque est même distribuée par Ulta, Target, Nordstrom et encore d’autres. Nous lançons de nouveaux produits cet été. Nous sommes sold-out. Notre déodorant, Rosy Pits, a une liste d’attente de 13 000 personnes !

J’ai eu la chance de passer sur la télévision nationale et d’atteindre un public mondial. Il n’y a rien de mieux que de recevoir des messages de femmes qui me disent que je les inspire !

Deux choses qui ont vraiment eu un écho, c’est #MakeMySize et #SupersizeTheLook. #MakeMySize est un mouvement positif où je mets en valeur des marques que je voudrais porter mais qui ne vont pas au-delà du 42. Je mets des photos de moi sur Instagram où j’essaie des vêtements – juste pour montrer à quel point la marque est loin de produire ma taille (je n’ai pas peur de tout montrer, dans les détails les plus crus, désolée papa !). J’ai reçu des réponses incroyables de marques. J’ai posté une photo de Veronica Beard pour #MakeMySize et, quelques mois plus tard, ils m’ont embauchée comme consultante pour la marque et mannequin pour la présentation – et maintenant, ils proposent des tailles plus grandes !

C’est avec #SupersizeTheLook que je montre que le style ne dépend pas de la taille ! Je trouve une personne stylée pour m’inspirer (une star, une amie, etc.) et je montre que j’ai la classe avec le même look. Maintenant, des femmes utilisent aussi ce hashtag et elles partagent leurs propres expériences, ce qui est incroyable à voir.

4. Faites-le. Ça vaut le coup.

Quand j’ai arrêté de concentrer tout mon temps et mon énergie à faire un 40, j’ai réussi à canaliser ça dans quelque chose qui aide et inspire des centaines de femmes au quotidien.

Le nombre sur la balance n’a aucune importance, j’essaie de rester en bonne santé et d’être douce avec moi-même, et vous devriez en faire autant !

_______
Katie Sturino est la fondatrice de Megababe et de The 12ish Style. Elle est mannequin et militante, elle lutte pour une mode plus inclusive en termes de taille. C’est la mère de @dogmeetsworld et elle vit à New York.

12 comments

Ajouter le votre
  • Wonderful interview, truthful and empowering. Go Katie!!

  • Exceptionally Inspirational Post. I’d love to blog about her too. I’m not a plus size woman however I have friends who are so I get it. Women of all sizes need to be celebrated and each have their own beauty. Rock on!

  • Wonderful post. I love reading about successful women paths to victory, it’s always so uplifting. I’m a short women so I have a different fashion battle on my hands but can relate to what she said about not being mean to herself any more. I realised I’d lived with this mean, relentless voice in my head all my life only when it stopped. It was such a relief.
    Ana
    http://www.saschaandtheboys.com

  • Such an inspirational post. You’re so right about there being things out of our control. As women we are often our own enemy, always questioning and criticizing ourselves. Congrats on your success with the Megababe and 12 platform.

    https://modaodaradosti.blogspot.com/

  • Bravo pour ce post tres inspirant et surtout bravo pour le parcours de Katie qui n’a pas ete sans embuches, mais le parcours des femmes dans tous les domaines n’est-il pas souvent seme d’embuches ?

  • Thankyou what a Great post and Katie you Rock ….

  • Wow, what a wonderful, thoughtful and informative article. I am going to pass it on to my friends and relatives of all sizes. You are an amazing woman and such a good writer. Thank you for these inspirational words, and even though I am not
    12ish (more like 8ish) this is a lot of ‘food for thought’.

  • Jorge Alexandre Teixeira 23 avril 2019, 2:32 / Répondre

    Can’t knock the hustle !!! *_*

  • Wow, such an honest, introspective, inspiring article. Thank you for being open about your struggles. You are indeed inspiring. Continue to focus on what is healthy for you and what makes you happy.

    You go girl! Keep doing you :).

  • Evie Squadrille 23 avril 2019, 1:12 / Répondre

    Thank you for this truly inspirational post and your commitment to include EVERYBODY…style comes in all sizes and age!
    I’m 66 (and a size 14) and feel the invisibility whenever I shop…

  • Naydeline 23 avril 2019, 7:09 / Répondre

    Thank you so so much for this piece! Kate, you are truly inspirational. I am a size 10-12 and find it so hard to find clothing that fits me. I’m afraid to explore the high-end, designer world of clothing because I’ve heard so many horror stories from my curvy friends in the industry who find it so hard to find clothing that fits them, and feel so excluded in this industry. I went to a thrift shop recently and I felt so discouraged because none of the pants I tried on fit me. Thank you for creating a platform and community for girls who aren’t a size 2! It’s time the fashion industry becomes representative of the average American woman. xoxo

  • Great info. Lucky me I found your website by chance (stumbleupon).
    I’ve book-marked it for later!

From the Archives

New York, New York!
  • New York, New York!
  • This or That
  • Happy Holidays!
  • #AtelierDoréDoes
  • How To...
  • Things I Learned
atelier dore summer in the city fashion editorial

Summer in the City

Forty Five Ten: Redefining the Retail Experience

Forty Five Ten: Redefining the Retail Experience

A Weekend With Disposable Magazine

A Weekend With Disposable Magazine

A Starry Night

A Starry Night

The Fashion of Self-Discovery

The Fashion of Self-Discovery

HOOP YORK CITY

HOOP YORK CITY

Things I’ve Learned Moving to New York

Things I’ve Learned Moving to New York

shereen mohammed street style atelier dore

Sublime Shereen

Rebecca on Mercer

Rebecca on Mercer