owPdWIQA

How To / Botox

2 months ago by

Le dernier challenge à la mode sur Instagram, le #10-year challenge, consiste à poster des photos de soi aujourd’hui et il y a dix ans. Qu’il y ait des filtres photos, des interventions cosmétiques ou ni l’un ni l’autre, beaucoup de ceux qui y participent semblent sans âge. On ne peut pas dire la même chose de moi. Je n’ai jamais essayé le Botox parce que je suis plutôt à l’aise avec mes rides. Sauf en cas de nécessités médicales, je préfère éviter les aiguilles ou les procédures inconfortables car j’ai eu des problèmes de santé. Mais ces derniers temps, la personne de 53 ans qui me fait face dans le miroir devient de moins en moins reconnaissable.››

Je ne regrette pas mon vieillissement naturel, mais j’étais quand même un peu nerveuse au moment de rencontrer Lisa Goodman, médecin et fondatrice de GoodSkin, basée à Los Angeles et à New York City. Lisa est spécialisée dans le “look non retouché”, qu’elle obtient grâce à des méthodes européennes apprises pendant sa formation à Paris et aux Pays-Bas. Après avoir analysé des photos actuelles de mes parents et pris en compte le fait que je n’avais suivi aucun traitement préventif, Lisa m’a recommandé le Sculptra Aesthatic, un stimulateur de collagène injectable qui aide à prévenir la perte de volume. Le coût : environ $10 000. C’est tentant de renverser la marche du temps, mais avec des frais de scolarité d’université à payer bientôt, je vais devoir passer mon tour.

Mais pour certains, on ne peut pas mettre de prix au bienfait d’un rafraîchissement du visage qui remet toute cette idée du vieillissement en perspective. Lisa a une cliente cancéreuse qui vient tous les deux mois. Et elle ne manque jamais un rendez-vous car : “Les gens me disent tout le temps que j’ai l’air reposée. Le fait que personne ne me dise que j’ai l’air malade quand je suis vraiment malade est un rappel bienvenu du fait que je suis en vie.”

___________

Comment l’approche européenne des interventions cosmétiques se différencie-t-elle de l’approche américaine ?

Les infirmiers, les infirmiers praticiens et les assistants médicaux n’ont pas le droit de faire des injections. Souvent, vous allez dans un cabinet et il y a un médecin et un infirmier dans la salle. Ils sont déjà prêts pour une expérience plus consultative où l’on passe du temps à établir un diagnostic, à formuler des plans fondés sur la science du vieillissement pour qu’une personne ait l’air plus reposée, plus belle. Je suis allée à Paris en 2014 pour observer le Dr. Pierre-Alain Mayeux et le Dr. Claude Aharoni, un chirurgien esthétique. Je suis revenue de mon voyage et j’ai dit à mon boss de l’époque : “C’est ce qu’il faut faire.”

Les formations sont meilleures en Europe. On apprend la pratique des injections, des coutures et de la science du vieillissement sur des cadavres. C’est fondé sur la science, l’anatomie. Tous ceux qui pratiquent des injections dans nos cabinets doivent finir un cours d’anatomie clinique du visage aux Pays-Bas. J’emmène mes infirmiers et l’équipe du cabinet tous les ans à une conférence à Monaco. La manière dont ils parlent de ces sujets en termes médicaux est vraiment la mienne, par opposition aux Etats-Unis où il y a une conférence à Vegas qui est vraiment du style “vise et tire”.

Les clients américains viennent et disent : “Je veux combler mes rides.” Les clients européens appellent et disent : “Je veux un diagnostic.”

Explique-nous la science du vieillissement. En quoi est-ce que cela influence ta pratique ?

Il y a cinq parties : l’os, le muscle, la graisse, la peau et le fascia. Le fascia est un peu comme une gaine pour votre visage. C’est votre tissu conjonctif. Vous pouvez vous le représenter comme le truc blanc autour du poulet qui maintient toutes les structures en place.

Ensuite, vous avez la graisse étalée dans deux compartiments différents : superficiel et profond. Les gens pensent qu’il y a de la graisse partout. Non. Il y a en réalité des compartiments de graisse.

Et puis vous avez la peau et d’autres tissus conjonctifs. Selon la science du vieillissement, tout rétrécit, l’os, la peau. Il y avait cette vieille idée répandue qui voulait que la peau devienne lâche. On a en réalité prouvé le contraire. Ce n’est pas votre peau qui perd en fermeté, c’est que vous perdez tout le support de votre peau. Et l’autre chose, c’est que la graisse va se détacher et se réinstaller dans des endroits plus bas. Dès que vous cessez de grandir, vous commencez à vieillir.

Les zones du visage où les os sont plus sollicités par les muscles sont celles où nous avons le moins de perte d’os. Dans les zones où le visage est moins sollicité, nous perdons plus d’os. Solliciter les os plus tôt dans la vie aide à préserver la structure osseuse. Je ne peux pas créer plus d’os, mais je peux donner l’impression qu’il y a plus d’os chez quelqu’un dans la soixantaine.

Pour quelqu’un dans la vingtaine, je peux littéralement préserver son os. On peut complètement préserver le collagène avec des lasers, on peut complètement préserver le fascia avec des lasers, et en ce qui concerne la graisse, c’est la couche sous-cutanée où il y a deux couches, on ne peut pas préserver la graisse. Chez la plupart des gens, la graisse a tendance, en général, à tomber vers le bas de toute façon, mais en ajoutant de petites quantités pour combler tôt, on peut avoir besoin de moins faire plus tard.

Et en comblant, on crée du collagène, mais le collagène n’est pas vraiment de la graisse. Ce sont des choses très différentes mais on ne peut pas tout protéger. En ce qui concerne les muscles, si vous commencez tôt à fortifier un muscle, alors ce muscle ne deviendra jamais tombant plus tard. Le muscle a une bonne mémoire.

Comment intègres-tu l’histoire familiale d’une personne, comme les photos de parents, dans un diagnostic ?

Chaque part du vieillissement a un outil différent. Le meilleur moment pour préserver son look ou ralentir le vieillissement, c’est de comprendre le principal composant du vieillissement.

Nous demandons à nos clients de prendre des photos de leurs parents à environ 50 ans. On voit dans les familles, particulièrement autour de 50-60 ans, quelque chose se détache. Les familles aux visages plus fins souffrent le plus de perte de volume. Certaines familles ont des cous plus raides ou des cernes. Vous verrez d’abord une des choses qui se détache, avant que tout ne se voit vraiment. Il y a aussi des familles avec des pommettes très marquées.

Pourquoi ai-je l’impression de vieillir vite et d’avoir l’air plus vieille que mes pairs ?

Ce qui est intéressant, c’est que nous sommes aujourd’hui plus attentif au vieillissement, au sens où l’oeil du public est souvent critique à cause des selfies, d’Instagram, des vidéos. La beauté standard a changé subitement. Ça a sans doute toujours été comme ça à L.A., une zone où règne la jeunesse à cause du cinéma mais vous avez sans doute déjà entendu parler de cette période ailleurs aussi.

Depuis qu’Allergan (les fondateurs de Botox) a basculé son budget dermatologie, il y a quelques années, vers les cosmétiques pour des raisons de marketing, on voit beaucoup plus de gens venir sur ce marché.

Dans votre cas, je dirais “Pourquoi maintenant ?” “Pourquoi est-ce que je remarque tout ça maintenant ?” Je pense vraiment que suffisamment de choses se sont passées pour que vous en preniez conscience. La perte d’oestrogènes joue naturellement un rôle mais vous vieillissez depuis vos 21 ans. Ensuite, il y a forcément les problèmes de santé. Et puis il y a sans doute des moments de vieillissement plus rapide. La plupart des gens me disent qu’ils ne songent pas à faire quoi que ce soit à la quarantaine ou à la cinquantaine et d’un seul coup, ils se disent “Quoi ? Merde ! Je vieillis.”

Depuis 2013, les opérations cosmétiques et les injections ont progressé de 24% chez les patients de moins de trente ans, selon un récent sondage de l’American Academy of Facial Plastic and Reconstructive Surgery. Est-ce qu’on s’inquiète du fait que la quête sans fin d’une apparence jeune commence de plus en plus tôt ?

Bien sûr ! Mon père est psychologue dans une clinique. Au début de ma carrière, il m’a dit : “Vous devriez faire passer à tout le monde un MMPI pour voir qui souffre de dysmorphophobie.” Le MMPI est un test de psychologie qui teste certains traits psychologiques. Mais ensuite, il a dit : “Honnêtement, tout le monde en souffre à un certain point.” Tout le monde veut avoir l’air plus reposé.

Et nous vivons aussi plus vieux. Et on s’inquiétait sans doute avant aussi, quand les gens faisaient de la chirurgie esthétique avant les injections. Les chiffres des opérations de chirurgie esthétique étaient plus élevés. Aujourd’hui, on a l’impression que tout le monde en fait parce que c’est beaucoup plus accessible. Et ça devient même encore plus accessible avec la montée des spas médicaux où l’on peut avoir des tarifs assez bas. Je vois ça comme un moment de pouvoir. Il y a des abus, je l’admets, et il y a des gens qui se disent : “Je ne suis pas suffisament beau au naturel.” mais on a quand même plus de contrôle.

Pourquoi le botox et les interventions cosmétiques sont-ils encore stigmatisés ?

Je crois que ça change rapidement. Désormais, il y a bien plus de gens qui reconnaissent qu’ils se font combler les rides, qu’ils utilisent du botox.

Christie Brinkley l’a admis la première.

Il y a dix ans, la probabilité d’avoir des études de cas ratés était plus forte. Aujourd’hui, on peut même montrer aux gens à quel point ils peuvent avoir l’air beaux et normaux. La possibilité de voir la vidéo sur son téléphone a vraiment changé la donne. Non seulement on voit l’avant et l’après, mais on peut même voir la procédure, ce à quoi on peut s’attendre. Ça rend les gens moins nerveux.

Je crois que les femmes ont l’impression qu’on peut plus prendre le contrôle de sa vie, faire certains choix et ça en fait partie. Nous avons tous ces outils dont on peut maintenant tous se servir et je crois que les femmes ont enfin le sentiment qu’on a le droit d’accepter de l’aide.

Mais je crois que ça n’en est pas encore au stade où ça pourrait être, ni devrait être. Aux Etats-Unis, nous n’avons pas de famille royale. Nous avons des stars. Ce qui constitue pour partie une star, c’est d’être génétiquement mieux, ou sur un piédestal. On a encore des stars qui refusent d’admettre qu’elles utilisent des choses qui leur donnent l’air d’être des personnes normales. Ce qu’on a, c’est des influenceurs, des blogueurs, des éditeurs qui parlent avec plus de transparence.

Quand les femmes européennes en parlent, elles savent instinctivement que les injections devraient être utilisées plus pour un lifting que pour combler les rides, c’est de cette façon qu’on garde un visage ferme. Elles ne sont pas contre les rides, c’est une tendance européenne.

J’ai besoin de l’apprendre aux gens puisqu’ici, on nous vend des visages plus lisses. Le botox n’a pas besoin d’être une drogue anti-rides. On peut l’utiliser pour lifter les muscles qui provoquent l’affaissement du visage.

Est-ce que c’est ça le Botox Muscle Retraining ? Comment ça marche ?

Exactement. Le visage est constitué de muscles qui montent et d’autres qui descendent. Si vous imaginez le Botox comme un relaxant pour les muscles, alors vous voulez détendre les muscles qui descendent trop pour que les muscles qui montent puissent travailler avec moins de résistance. Le muscle platysma est une large bande de muscles qui descendent. Si on y met du botox, cela aide toute la zone du haut du visage et le bas du visage reste ferme plus longtemps.

Est-ce que dans 50 ans on considérera un visage ridé et sans traitements comme une relique ?

Sans doute. L’anti-âge est une industrie qui vaut des milliards. D’énormes entreprises investissent plus d’argent dans l’éducation, les publicités et l’accessibilité. Je ne pense pas que ce soit mal. Je crois que ce sera l’ère du “Do you !”

12 comments

Ajouter le votre
  • I am really surprised at the price of Sculptra, It is much less expensive in Canada !!!

  • Tellement étrange de lire des posts comme celui-ci après des posts sur la recherche d’une vie intérieure… Je ne vois pas comment on peut être quelqu’un qui travaille sur les 2 plans, la recherche de l’approfondissement Intérieur c’est justement tâcher de se débarrasser d’un quelconque jugement sur l’apparence extérieure et s’accepter tel que l’on est à l’extérieur et à l’intérieur …

  • My personal opinion: I don’t think these treatments look good or natural at all. I’m concerned about how many women use these procedures nowadays; how common it has become for me to walk through a store around here (small town USA) and see the amount of women (and, actually, a few men) who have had work done on their face (lip fillers are the worst!). It is very evident and almost looks freakish. My first thought when looking at the woman in the photo for this article, before even scrolling down to read about the topic being discussed, was: “Oh, my. That person has had a lot of work done.” As Garance and many others have pointed out—who are we to judge if someone wants to get work done to feel good about themselves, and the aging process in general? But I really wish we would take this conversation a step back and question why is it that we, as women, feel we are not good enough as we are? Can we start the discussion there and discuss the myriad ways that sexism/ageism is pervasive in our culture (is it as bad in other countries as the US? Because I think we are at unhealthy levels), and why women are so much more than our appearance? I am 43; who knows how I will feel in 10 or 20 years from now. But I do know that I can always spot plastic surgery/Botox on people and I think that these people are not fooling anyone (except, obviously, themselves). They STILL look their real age, just a weird and unnatural version of it.

  • No. Y’all do what you want to do, but I will never do this. Happy to have my wrinkled untouched face be a relic, be HUMAN.

  • Angela Thompson 26 mars 2019, 3:19 / Répondre

    I truly hope that in 50 years time we have beautiful wrinkled faces.

    It’s interesting that we all struggle with our faces aging and not recognising ourselves….and yet that metamorphosis has been happening since the day of birth.

    It is older (imperfect) women, vibrant and at home in themselves that make me stare with wonder and admiration.

    It is difficult to keep my internal compass about aging strong. But this is my intention.

  • Tialda Nouwt-Schreur 27 mars 2019, 5:50

    I think you wrote a beautiful comment!

    When I read the article I wanted to reply immediately because I was emotional andere a little bit dissappointed by this article. I am a woman in my mid thirties, and it is difficult and beautiful seeing my and my friends bodies change into mature natural women.
    I hope that everybody will eventually see the beauty of ageing and have respect for your body’s « Battlefield ».

  • Tialda Nouwt-Schreur 26 mars 2019, 4:17 / Répondre

    It surprises me that Atelier Dore covers and commercializes the use of botox/fillers. I wanted to believe that The Atelier is all about feeling confident in your own skin, whatever you may look like. I respect every womans choice but I think, or hoped to believe that this platform is more about talking about age/size/well-being. I think this is a step to far (for the atelier). Without love, Tialda

  • Veronica McCarthy 1 avril 2019, 10:44

    Hi Tialda! Thank you so much for your comment. We do believe in feeling confident in your own skin — but if you want to use botox, and feel confident using botox, we also support that. Similar to the thesis of a feminism, we want every woman to make the choice that is best for her and we are not here to judge. x Veronica

  • Hmmm. I take very good care of my skin for aesthetic purposes, so I won’t pretend that I’m completely immune to vanity. However, something has never seemed quite right to me about an older woman with a smooth, strangely placid face. I wish that there was more of an emphasis on embracing our years than fighting them. Fighting is exhausting and stressful; let’s be healthy and balanced instead!

  • du Crest 27 mars 2019, 1:57 / Répondre

    Thanks for your great post. I’m a men and always keen understanding the drivers to access or not aesthetic dermatology (which remains very low, despite the buzz).
    Once Dr Doris Day a NYC based dermatologist, told me: « What we do is not about getting rid of wrinkles, it is about balance and harmony ». I recommend her latest book « Beyond Beautiful: Using the Power of Your Mind and Aesthetic Breakthroughs to Look Naturally Young and Radiant ». Her approach is « magnifique », truly well balanced and I guess it might ease some tensions. Then this is up to each one to embark or not in that journey .

  • Ageing is an objective concept. For me, age is a state of the soul which is reflected on my skin. If one feels old no surgery will help him. But I am glad that there is an opportunity for choice. Thank you for your interesting post.

  • I get fillers and botox. And I do so not because of low self-esteem but for three reasons. Firstly, I am the mother of a 7-year-old child and I do not want to stand out as the oldest person in the room, though I probably am. I want to be part of his community for his sake. Secondly, I am single. I am content being single for now but not forever. And the single world is a competitive marketplace where we need to be as attractive as we can on the outside to meet a range of different people who may include the one person who may be my life partner going forward. Thirdly, I am self-employed in an industry where youth matters. My age has given me many benefits and skills but if I looked my age I would be fighting harder to stay in the same place, never mind move forward towards greater economic security for myself and my children, as well as remaining empowered.

From the Archives

On Vacation
  • On Vacation
  • This or That
  • Happy Holidays!
  • #AtelierDoréDoes
  • How To...
  • Things I Learned
atelier dore lo & sons napa Michele Ouellet

When in Napa…

Scribe’s Historic Hacienda

Scribe’s Historic Hacienda

On Location at Scribe

On Location at Scribe

atelier dore travel beauty in flight escape

Beauty Takes Flight

The Surf Lodge

The Surf Lodge

Jackson Holy Shit It’s Beautiful

Jackson Holy Shit It’s Beautiful

the party atelier dore le meridien

The Party

JJ in Monaco

JJ in Monaco

apero atelier dore le meridien

Apéro