le-declic-garance-dore

Something Clicked

2 years ago by

A few months after I started my blog several years ago, I found myself feeling completely overwhelmed. Organization skills are not exactly my number one quality. I was having a hard time answering emails. I was getting up early and working late. I couldn’t manage to send out invoices, and I had no idea where I was with my accounting – it was pretty much hell.

Even so, I never once thought it was time to ask for help.

One day, I received a Facebook message from someone named Tim, an American living in Paris, who liked my work and offered to “help me”. I thought he was nice, but never thought for one second it would be a good idea to have some help. Not for a second.

Things went on like that until the day I arrived at my therapist’s office in tears. I told her everything that was happening to me and that I wasn’t able to manage everything in my life anymore. Her response was very simple:

“Why don’t you get someone to help you?”

I told her it was impossible! I was independent, I worked freelance! I lived in a tiny studio and probably didn’t have enough money to pay for an assistant anyhow, and besides, my job was kind of strange and it was hard to say where the blog was going, so no, definitely not!!!

“Well I think you should consider it. And if it doesn’t work, you can always stop!”

A few days later, I met Tim, and he became my assistant. It may sound like a very natural step to some people – but not for someone like me who has a very complex relationship with ambition, personal success… And has to constantly push herself out of her comfort zone in order to have a broader perspective, it really was a life changing moment.

Even so, Tim arrived, and he adapted to my life, my tiny studio and general disorganization, and he helped me free up the head space I needed to concentrate on my creative work, which made me better, helped me get more jobs, and made it possible for me to pay him without any trouble. So long story short, my life went back to being completely livable.

All the doubts I’d had about “getting help” totally evaporated.

It was one of the most important aha moments of my career, and you’d think after that I would have stuck to that principle without needing twenty-five therapy sessions and twelve self-help books on personal success. But it’s been difficult for me every step of the way.

A few months ago, I got pretty close to burnout (I don’t like using that word, but my current theory is that we’re all slightly burnt out because our brains don’t have time to take a break anymore. Since we have our phones on us constantly, we never get bored, our imagination doesn’t wander anymore, we’re constantly stimulated, and it wears us out without us even realizing it…anyway) – writing my book while also continuing my other activities wore me out, and after that I had my book tour, plus the studio was growing, plus all my traveling, plus a wedding to plan. I couldn’t take it anymore.

Ever since the studio expanded, I don’t really have a personal assistant anymore. My team helps me stay organized and they are infinitely patient with me, but they’re busy with tasks more important than helping me plan my schedule, plan trips, and coordinate with Chris’ schedule, etc. As a result, every time I ask for help with something more personal, an overwhelming feeling of guilt comes over me, which only adds to my stress, which have become pretty much chronic.

That feeling of guilt is something I’ve carried with me for ages. I’ll probably never completely get rid of it. I don’t come from a background where people have “assistants”. For me, it’s a major luxury, which means it’s something you can do without. It’s also my French side saying, “who does she think she is?” that’s totally ingrained in me.

I’ll always have that outlook, that simplicity in me. It has a lot of value to keep things simple, but many times in my life, it’s also been a weight that kept me from making progress. But every time I manage to move beyond that way of thinking, it’s like a glass ceiling disappears and I’m finally able to breathe. And expand my horizons, and go further.

The good thing is, now I recognize it and accept it, even though sometimes it takes a mini-burnout for me to realize it. It helps me to see that telling myself “It’s impossible to…have an assistant / write a best seller / say no to this or that” is only a matter of perspective. And you don’t have to put yourself in the position of a victim to ask for help. Sometimes, quite simply, there are people who are just a lot better than we are at certain tasks. And sometimes our talents are put to better use when we don’t insist on doing everything at once. Looking like a hero had its limits, trust me.

So I’m trying to reassure the fearful (what if you fail?) part of myself and get the martyr (I’m so busy, I can’t do it anymore!) in me to shut up. I’m trying to see beyond the limitations (you’re never going to pull that off!) I’ve been given.

And if I ask myself: “Who does she think she is?” I try to answer: “A pretty good person, who’s trying to do her best.”

What about you? Have you ever had to face your own limitations? How did you handle it?

Oh…and while we’re on the subject, I’m looking for an assistant or personal assistant. More info here!

Translated by Andrea Perdue

84 comments

Add yours
  • Oui, ce n’est pas facile de déléguer mais essentiel parfois!
    Bonne décision :)
    Belle journée, bises
    Xxx

    Julie, Petite and So What?

  • pas évident à apprendre, en effet, le fait de “déléguer”…

  • Severine April, 26 2016, 9:51 / Reply

    Je crois que je comprends ta culpabilité (je ne parviens toujours pas à employer une femme/un homme de ménage même pour qq heures), ou peut être est ce aussi une peur de déléguer, que ce soit moins bien fait que si c’était moi (enfin toi), de perdre un peu le contrôle sur une partie du travail, mais si tu regardes le truc de l’autre côté, personne ne se dit “non mais pour qui elle se prend”, et tu donnes du boulot à quelqu’un, donc c’est génial aussi de se dire que tu crées un emploi je trouve.
    Bon j’adorerais être ta personnal assistant mais je suis à Paris donc bonne chance pour trouver la perle qui te soulagera !

  • déléguer je sais faire mais dire non ça ???

  • ahaha je pense que tu vas recevoir des milliers de candidature !
    Cette réflexion est vraiment tout à ton honneur!
    Bien que pas du tout au même niveau de responsabilité, j’éprouve également une certaine gêne à déléguer, demander de l’aide.
    Mais c’est indispensable pour notre survie.
    Courage, tu vas trouver une perle rare, après tout, c’est ton année !
    Xoxoxo
    Cristina

  • Chère Garance!

    I read every post you write. All of the personal ones are inspiring.
    This one however is the one I could most attach to so far and I could understand 100% of it.
    I am going through such a phase – I am over the surface, but my creative project (40 Jours de la Méditerranée – De Musa Dagh à Marseille) is not, and all of it because of all the phases you went through.
    But you started with accepting the need for a therapist – this was your first step. And maybe I should start there, too…

    Keep on inspiring and I will always have this post of yours in mind from now on.

    Je t’embrasse and t’admire très fort!
    ani

  • Geraldine April, 26 2016, 10:19 / Reply

    C’est tellement difficile de déléguer mais c’est absolument nécessaire et la preuve cela t’as réussi ! merci Tim et ta psy. Je dis ça, mais je trouve ça difficile de demander de l’aide, d’un coté par orgueil (genre je peux y arriver toute seule) et à l’inverse, comme tu l’as dit, “non mais pour qui j’me prends”. Il faut accepter qu’on ne peut pas tout faire et que chacun a ses compétences. Et qu’on est bien plus fort à plusieurs. Je suis absolument nulle en organisation quand il s’agit de mes projets perso ou dans mon travail, par contre dès qu’il s’agit d’assister quelqu’un, un miracle se produit. Je me suis découverte posée, détendue, organisée en travaillant sur un festival. Et c’est une de mes nombreuses pistes de reconversion. Bon par contre j’habite pas encore a New York désolée. Non mais pour qui elle se prend celle là !
    Blague à part, je te souhaite de trouver une assistante sympa et compétente.

  • Garance–I understand completely and will say this in support of your team. The more organized you are, the more effectively they can do their jobs. There are lots of people I know—and with whom I work–that I wish had personal assistants. Because they don’t, their disorganization creates problems–they are behind on email, on planning, etc They end up making everyone else crazy. You are a professional with a busy schedule and a lot of things to coordinate–there are people for whom personal assistant means something bizarre and slightly abusive. I don’t think you fit that category! You are looking for a new team member who helps you manage the personal stuff! That’s nothing to feel guilty about. It will feel like a little loss of control, for sure, and more to manage to get them up to speed, but then it will be great. xx

  • I’m trying to face my limitations as we speaking, “you’re never going to pull that off” is my mindset that I try to see beyond right now, this limitations could effect you deeply from doing your creative side or reach anything you want in your career, I’m always afraid of the rejection/ the failure/ the given up that I see always haunting me if I didn’t get my job as planned for, assuring that its never easy, and no one succeeded over night, that I need to get my shit together and simply DO IT. Not waiting for the return now.

    Here is a burnout moment: http://www.fashionparadoxes.com/2016/04/04/inside-a-brain-of-a-twenty-something-girl/

  • Too bad I am in Montreal (Canada) :(

  • Isabelle April, 26 2016, 10:38 / Reply

    Bonjour Garance,
    Il s’agit à mon avis d’un trait de caractère effectivement lié à une éducation. J’en souffre également mais je pense aussi que cela permet de repousser ses limites personnelles. Mais demander de l’aide, c’est également partager un rêve ou un projet, ce qui nous expose à devoir aussi partager un éventuel échec (perso, à bientôt 50 ans, je me rends tout juste compte à quel point cela peut constituer un frein mais j’en suis encore essayer de me libérer de mon éducation et de mon orgueil mal placé pour pouvoir enfin me lancer dans des projets d’envergure ;)…)
    Je termine par une demi-boutade : Garance, je suis PA depuis plus de 25 ans et de surcroît, DEFINITELY fluent in French. Il me semble que tant qu’à demander de l’aide, il ne faut pas faire dans la demi-mesure : une PA à New et une à Paris serait l’idéal… j’aurais dû apporter mon CV lors de la dédicace au Bon Marché !
    Bises

  • The only limitation we have is the one that we give ourself !! we can do almost everything we want to do ..and a smart part is to surround ourself with people that can help us to go where we want to go …we need to trust them…and than it’s working..people are here to help you walk your path.
    From The World With Love
    Yael Guetta

    http://www.ftwwl.com

  • Frédéric April, 26 2016, 10:46 / Reply

    Bonjour,
    C’est curieux mais j’ai à peu près le même problème en ce moment avec Instagram… Je suis dépassé par les demandes et autres requêtes. Je devrais en être ravi, mais c’est en effet vite flippant. J’ai donc coupé les notifications et autres alertes.
    Merci encore pour votre franchise !
    Je vais essayer de reprendre les choses en main !

  • Thank you for this!!!

  • Zaza of Geneva April, 26 2016, 11:01 / Reply

    Je n’arrive pas à avoir la version française de ce post; je tombe invariablement sur la version anglaise et je n’arrive pas à basculer sur la version française – ce n’est pas que j’aie des problèmes à lire en anglais, absolument pas, mais je préfère lire Garance en v.o.

  • Hi Zaza,
    Can you explain the issue you’re having a bit more? We will reach out to our web team to have it fixed!
    Thank you! xEmily

  • This is really interesting, but it raises so many questions. I’m in France, a freelancer, but my blog is not where I’m earning money. It is taking much more time than I had expected, though it’s enjoyable, but I see that I didn’t really miss out by not starting it earlier because I wouldn’t have had time to do income-generating work.
    My questions are: how did you deal with URSSAF, CIPAV, RSI and all the other acronyms that send notices demanding huge amounts of money, on time, when freelancers never get paid regularly or on time? I have a registered company (consisting of myself) and am declared and legal but wow, it’s difficult to juggle, financially. And when you got Tim, how did you deal with URSSAF, CIPAV, RSI et al., for him, because as an employer it’s way more complicated?
    Here’s my biggest fear about French officialdom: I go to a supermarket where you scan your purchases yourself with a handheld scanner. Every time I had a control, it was perfect. But one day I had a control and there was an error–I had scanned something twice. Despite the error being in the supermarket’s favor, I was controlled every single time for three months and treated like an absolute criminal, because the cashier only knew I was getting controlled for having made an error–possibly for trying to steal! That’s what I fear with the government–you make one little mistake, even in their favor, and you’ll end up in prison or something.
    Anyway, I remember when you got Tim (long-time fan). It’s been fun watching you succeed. Good luck on getting a new assistant.

  • C’est une control freak qui te parles, une control freak qui a pour devise: “jamais aussi bien servi que par soi même”. De ce fait je ne suis même pas capable d’avoir une femme de ménage…Si le poste avait été à LA je serais volontiers venue aider (franchement je suis super efficace). En attendant j’ai écrit un très bon petit livre sur la prévention du burnout. Si cela intéresse quelqu’un voici le lien:
    http://www.amazon.com/s/ref=nb_sb_noss?url=search-alias%3Daps&field-keywords=andrea+Mrena+burnout

  • Ma foi, oui tu en fais toute une histoire.
    A mon avis faut juste prendre la chose d’un autre point de vue. Tu as avancé dans ta vie et dans ta carrière, ton job est devenu une entreprise, et avoir un(e) assistant(e) fait partie du processus, il n’y a rien de bourgeois là-dedans.
    Au contraire, tu crées des emplois et tu offres une opportunité à quelqu’un de se former à tes côtés… Je trouve ça plutôt gratifiant, et business oriented.
    Dans mon job actuel je dois construire une équipe autour de moi, et au delà de l’idée d’avoir ou non un assistant ma question est : serai-je un bon manager ? difficile à imaginer quand on bosse dans un univers start-up/luxe où tout semble décontracté et cool. Mais ça c’est un autre souci !
    ;)

  • JUNIOR CHARLES April, 28 2016, 12:35

    Totalement d’accord!
    Garance, tu es patronne de PME où avoir un(e) assistant(e) se justifie. En fait, je suis surprise d’apprendre que t’en as pas! Comment tu fais, nom de dieu?!

  • Si je peux assister depuis Paris, ou aider à écrire des articles ou quoi que ce soit à distance, je postule !

  • Et si ralentir était la solution ? Moins de travail, moins de pression, moins de stress, plus de temps, plus de respiration, plus d’énergie ?
    Bonne chance Garance, avec toute ma confiance !

  • J’aimerais tellement ce boulot, je pense que je pourrais apprendre tellement de toi. Mais pour l’instant je suis à Nice! GRRR

  • I feel similarly about asking for help sometimes. I know I’m a proud woman so it feels like defeat to ask someone for help. At the same time though, I do KNOW that one person can’t do it all on their own and that it’s much more efficient to get the best people for each job if you can. It’s just a matter of putting aside your feelings for productivity sometimes.

    http://www.dressupchowdown.com

  • This makes complete sense to me. I run a small team now, and it remains a challenge to negotiate the various asks. A personal assistant would be life-changing – I could be so smart and effective instead of slightly crazed.

    Good for you!

  • C’est tellement ça ! Accepter de lâcher un peu prise sur des choses non essentielles…. Encore faut il avoir le temps de prendre du recul pour savoir ce qui est essentiel… Ah le cercle vicieux! C’est facile de dire qu’il faut le rompre, mais quand on est dedans, quelle galère !!
    Je suis comme ça tout le temps, et souvent, je vais jusqu’à craquer. J’espère un jour réussir à prendre conscience à temps que là, stop , on fait pause… Avant de craquer, justement. Mais je n’y suis pas encore!

  • …Ce qui compte c’est ton équilibre et ta santé, vraiment.

    Si cela implique d’avoir un assistant alors il n’y a aucune culpabilité a avoir, d’autant que tu sembles tellement bienveillante avec les gens qui travaillent avec toi, donc vraiment pas de culpabilité à avoir :) … mais je comprends comme cela peut être difficile de se confronter à ses propres croyances (parfois justes, souvent faussées) pour allez au-delà, mais tu y arriveras :)

  • Jennifer April, 26 2016, 12:07 / Reply

    I feel overwhelmed right now looking for a job and trying to manage a family, so much going on all at once. But it’s a good problem and I will keep trying to stay as organized as I can and take one day at a time.
    You will do amazing, I am sure! I love this post and really really wish I lived in NYC I would love to be your assistant!
    Bonne chance!

  • Garance, you are so inspiring. It’s hard to believe your blog did not start out successful after day one. I am working toward a goal to make enough money to hire an assistant with my small business. I know I can make more money doing so, as you did. Thanks for the reminder to ask for help. Wealthy people do this all the time. It is only the working class, that think it is a sign of weakness. We simply have to learn. Merci pour tout tes bonnes paroles!

  • Merci pour ce post qui tombe à point. Je viens d’avoir mon second bébé – et j’ai pris une nounou pour m’aider les nuits. Je me sens nulle, jugée, je culpabilise mais au moins je survis et je profite pleinement de mon congé de maternité. J’ai beaucoup beaucoup de mal à assumer ceci dit :-)

  • I think that it was really smart of you to get an assistant!
    I am also very bad at delegating. Trying to learn all the time.
    And I hope that my blog will need an assistant one day! :))

    https://sofaundermapletree.wordpress.com

  • Stella From The Pyrenees April, 26 2016, 1:03 / Reply

    The job of my dreams, if…
    If I weren’t a 50 year old married woman with three children, former graphic designer, actually police officer living in a small town in the mountains and enjoying fashion, design, blogs and apps trough the net, whilst occasionally burned out by my conventional life.
    Anyway, enjoy your time, give the best and keep going! We mortals dream your dreams ;-)
    Bisous!

  • OMG OMG je suis pas du tout dans le délire d’être la Personal Assistant de quelqu’un mais avec toi ça serait TROP fun, trop cool, trop venice beach dans mon quotidien, trop yeepeh yeah !

    Dommage que mes projets m’orientent désormais vers l’Asie…mais bon…si tu insistes…ahah :)

    Bisous Garance, et du courage pour trouver la perle rare ! ?

    Mido. @ http://www.bowsome.com/

  • in today’s corporate world, PA is a disappearing role due to the ever increasing cost pressure. I work in the European financial industry and I see that only very few top managers having PAs and these people only manage very little personal affaires of their bosses. Mostly their job is like an accountant and HR manager. It’s interesting how the PA role is still so present in fashion and entertainment, in particular in North America.

  • C’est amusant, je viens de voir une vidéo sur FB sur des femmes très seniors entrepreneuses qui parlent de ces petits moments importants de leur vie dont elles sont passées “à côté” et qui lorsqu’on a les cheveux très blancs, prennent leurs sens et qu’elles rêveraient de vivre plus intensément que ce qu’elles n’ont fait. Ca vaut le coup d’y réfléchir quand il est encore temps! ;)

  • too bad i’m in berkeley – ! i’d be an awesome personal assistant!

  • My stoic German side won’t let me ask for help either. It’s a blessing and a curse to be “strong” all the time. My compromise? I put less “to do” things on my list – and slow things waaaay down when I’m overwhelmed, knowing that when my energy surges I will “catch up”.
    Love your article btw and if I was any closer I would be so tempted…..
    Good luck!

  • Pénélope April, 26 2016, 2:07 / Reply

    Comme d’habitude je me reconnais en partie dans ton poste et tu m’inspire comme toujours ! Je suis en train de passer des concours pour les grandes écoles de commerces et je suis totalement dans le mélange toxique de stress, désorganisation, fatigue et relative panique avec l’impression que rien ne va bien se passer ! Lire ton blog est alors une bouffée d’oxygène (encore plus qu’en temps normal), alors merci pour ce que tu fais, tu es quelqu’un que j’admire beaucoup !

  • J’aide les autres avec beaucoup d’enthousiasme, par contre, il m’est tres difficile d’en demander (de l’aide). C’est une sorte d’orgueil mais aussi je crois que ce “je vais me debrouiller toute seule” est ancree chez la plupart des femmes, nous sommes fortes et capables de tout mener en meme temps mais c’est craquage garanti ! Le burn out !
    Chere Garance, je suis sure que vous allez trouver une super PA qui sera ravie de travailler au studio GD !
    Et puis…… il y a le mariage a preparer ! :-)))

  • Je comprends tout à fait ce que tu ressens dans le fait d’être “assistée”.

    Moi aussi, j’ai eu ce sentiment quand j’ai dû employer quelqu’un, je ne suis pas issue d’un milieu où on emploie d’autres gens.

    Et que de questions ! : comment se comporter, garder suffisamment de distance pour conserver son autorité, mais vouloir être sympathique et accueillante.

    Quant à ton annonce pour une assistante, je n’ai pas pu résister, je suis allée y jeter un coup d’oeil. Ah ! Si j’habitais New York, si j’étais plus jeune, si j’étais bilingue… je tenterais bien ma chance !!!

    Tu devrais recevoir des centaines de candidatures, le choix va être difficile !!

  • Asking for help without strings attached is a normal part of life. We should all feel free to do that.

    However, beware of those who aim to force it with hidden agendas and entrapment.

  • Hi Garance,

    It seems that you are coming to this conclusion with a bit of unconscious judgement: that a personal assistant may be a difficult or “inferior” job perhaps? Too many memories of the devil wears Prada? Try to see it as what it is: a highly specialized job, in which some people thrive and want to go above and beyond to achieve great results. If you don’t cut your hair yourself, don’t do your own taxes and have a painter doing your house – you already delegate stuff that you could technically do on your own. But for those activities you recognize that there is an expertise that is worth investing in. Same for assistants! So yes to diversity and collaboration, yes to growing as an efficient manager and giving someone a chance to have a nice section on their resume. I’m French living in the US so I understand where you are coming from, so remember that here life is a lot about efficiency and growth. Good luck and go for it! xo

  • Dear Garance,
    Off the topic – sorry but I couldn’t refrain :)
    Perhaps not all readers know that they can see you as a model in the new collection Massimo Dutti.
    Absolutely fantastic! I’m a big fan of MD, this is my 100% style – to my surprise, I received today
    a brand newsletter with you in the lead role! Pleasure to watch!

    Please, write something about common project with Massimo Dutti.
    Stunning, indeed!
    Greetings from Poland!
    Monika

  • Merci Garance… tes mots aurait pu être les miens. C’est exactement ce que je ressens… merci beaucoup. J’espère avoir la même force et la même clairvoyance que toi… !

  • Reading this made me so anxious, hehe! I’m currently studying History & Theory of Arts. I’m freelancing for two publications. I have a bilingual blog. And I study French. My schedule is so crazy I wanna cry (which I do sometimes). I suppose you’re right, and “looking like a hero had its limits”. Oh well! What do I even do?!)

    http://www.appelezmoiana.com

  • Coucou,
    Excellente décision! Tu verras Garance, une assistante c’est juste du bonheur. Comme un ange gardien qui veille sur toi pendant que tu veilles sur le reste du monde :)

  • Ah ah, nous les Français avons du mal à “assumer”, tout simplement, les jugements possibles associés au fait de déléguer, faire faire, prendre une femme de ménage, etc.
    C’est pas juste ça ?

  • Bonjour!
    wonderful article as always, dear Garance! It’s really so important to be in harmony with yourself and to do inner therapy to help yourself.
    And yes, it’s a big dream to be a part of your great team and to do the best to help you.
    wish you all the best and let’s believe our dreams will come true and our fears will disappear
    with love

  • Quand à ce que tu écris là (“Ça m’énerve d’utiliser ce mot, mais ma théorie du moment, c’est qu’on est tous légèrement en burn out, parce que notre cerveau n’a plus le temps de respirer. Vu qu’on a nos téléphones sur nous à chaque instant, on ne s’ennuie plus, notre imagination ne vagabonde plus, on est stimulés en permanence, et ça nous épuise sans même qu’on ne s’en rende compte, bref”), j’aurais pu l’écrire MOT POUR MOT, d’ailleurs je l’écris parfois, j’en parle avec les copines, je suis surprise qu’on n’en parle pas plus souvent. C’est un vrai truc, non ? Moi-même, je me rends compte que parfois je checke mon téléphone sans même savoir pourquoi, en faisant mes courses ou en préparant une salade, voire au lieu d’écouter ma fille de 7 ans qui me parle ou en cas de mini-insomnie la nuit… C’est grave !! Qu’est-ce que j’ai à faire sur Instagram à 3h30 du matin ?
    Je ne serais pas une bonne assistante pour toi, je suis assez peu organisée moi-même, mais si un jour tu cherches une vraiment bonne traductrice anglais > français, appelle-moi, là c’est mon rayon ;) !!

  • Je crois que c’est souvent le regard des autres qui fait qu’on n’ose pas demander de l’aide ex: une femme de ménage / nounou, c’est qu’on est paresseuse ou bien un psy, c’est qu’on est faible ou fou ! Alors que c’est une bonne chose, comme tu l’as dit tu as délégué pour mieux travailler par la suite. Aussi, le fait que tu consultais un psy, c’était un grand pas en avant. Quelqu’un m’a dit un jour ” quand on a une jambe cassée, il nous faut une béquille, et dans la vie, c’est pareil”. Il faut savoir accepter ses limites, c’est normal. A bientôt

  • Intéressant… Mais que faire quand on demande de l’aide et qu’on n’en trouve pas : “Celine, je suis sûr que tu t’en sortiras”, ou que notre aide compte sur nous : “j’ai oublié”, “je n’ai pas pu”?

  • Si je trouve vraiment légitime d’avoir une aide dédiée, le “Demonstrate a 24/7 approach to responsibilities” m’intrigue…

  • I can totally relate to this post and your feelings of guilt at asking for and receiving help. I am learning recently, however, that there are people who genuinely want to help and feel good about it. My best friend actually feels honored when I reach out to her. I would have never imagined that! Valuing another’s ideas, talents, judgements is also a gift. :) And of course, I love to help her out when I can.
    XO, Janea
    http://theSTYLetti.com

  • Love the way to introduce the job ad ! LOL
    By the way, I remember Tim signature when he translated your posted and you mentioning him in some if your posts. You wrote that he met his wife while working with u if I recall. Do you still have some News from him?

  • I would relocate to NY in a second if my French was good and I had the polished skills you’d need in a personal assistant! It would be a dream job if I could. Look at all the support and encouragement you are getting for realizing and admitting that you could use some help.

    I too have trouble asking for help because I take pride in being able to do it all and giving things the attention I’d like to see. As a result, I’m not always able to see how stressed I am because “I don’t feel stressed”. However, the body knows if the mind doesn’t and something will give. :) I recently texted a friend out of the blue if I could go over and maybe have a tea. She immediately replied back that the pot was on. Tears filled my eyes because I did need somebody and that person was there.

    You will find the right person and it will be great for you will once again be able to focus more on the areas that you are best at. Love to you!

  • I can totally relate to being overwhelmed. I hope you get through it and realize all the good!

    Paula- http://www.livingpaula.com

  • It sounds to me like you need another Tim?

    Can you clone him?

  • Veronique April, 27 2016, 1:11 / Reply

    Bonjour Garance

    Le stress la vie qui va trop vite et le burn out qui pointe son nez ! Que faire demander de l’aide est important mais encore faut il le pouvoir car nous femmes françaises nous avons beaucoup de mal et de plus si une éducation vient se rajouter la dessus nos parents pas besoin de être aidé par fierté et on peut y arriver ! Mais je pense que l on doit le faire pour une certaine survie ! Pour la deuxième fois de ma vie je demander de l’aide pour du repassage en 2013 après opération du coeur et la en ce moment car eu une très mauvaise grippe et la mon corps et ma tête à dit pas possible il me faut de l aide mais bon avant de prendre cette décision hospitalisée une journée en urgence avec panoplie de examen donc je attendu trop longtemps ! Donc demander de l’aide n est pas un défaut ou pour qui elle se prend celle la car cela dépend de notre survie ! Et cela permet de repartir sur de bonnes bases et avancer ! Alors bon courage et prenez du temps pour vous il faut savoir faire stop et la terre ne s arrêtera pas de tourner pour autant ! Prenez du temps avec votre amoureux cela est super important car on peut s éloigner très vite à cause de tt cette rapidité des choses et de la connexion constante ! Bonne chance dans votre recherche de un ou une assistante ! Et parfois retourner à ses racines permet de prendre du recul et de prendre de bonnes décisions et d avancer retourner vous ressourcer en Corse prenez le temps d écouter les vagues et la nature et je suis sur vous trouverez les réponses Bisous

  • Oooh, dommage que je ne vive pas a New York et que je ne puisse pas me relocaliser, j’aurais envoye ma candidature, meme si j’imagine bien que la competition va etre feroce. Je me sens aussi coupable d’autant deleguer a ma nounou: menage, repassage, tri et rangement alors que je n’ai qu’un enfant. Et puis je me dis qu’il faut aussi accepter ses faiblesses et prendre de l’aide quand on peut!

  • Si j’avais 20 ans de moins j’allais me presenter pour le poste de votre assistante. Helas, ce n’est pas le cas et je cherche une assistante moi meme, sauf que je ne peux pas offirire un bon salaire…:-)
    Mais je comprends aussi ce besoin de faire tout moi meme, d’avoir honte de demander de l’aide…
    Je pense que c’est liee a notre education et le mileux ou on a grandit ‘servantless’ comme le disait Julia Child.

  • Je crois que je comprends (et ce post tome à pic) car je suis freelance (prof et créatrice d’accessoires) et je suis débordée – surtout parce que je n’aime pas faire (comme les papiers, la com de la marque etc.)
    Et je suis justement en train de me poser la question si prendre un associé (et le trouver hein, pas évident) ou au moins une aide, parce que la marque décollera peut être plus si quelqu’un s’occupe d’autre chose que de l’aspect créatif (quelle naïve je fais en pensant que seulement parce que c’est joli ça va marcher…)
    C’est bien de savoir se remettre en question et je pense que j’ai une tendance comme toi à penser – à tord – que l’on doit y arriver seule…

  • Il faut pourtant apprendre à déléguer sinon on se noie !

  • This had me in tears. Not sad tears, but more off “I am not alone with this problem” tears. Thank you Garance for opening up and sharing your experience. It’s 9am and you made my day, once again!

    Love,
    Maria x

  • Apprendre à déléguer et surtout à accepter que ce ne soit “pas aussi bien fait” est difficile. Tim Ferriss, l’auteur de La Semaine de 4h (un excellent livre de développement personnel!) conseille de s’arrêter à 80%. Si le travail que l’on délègue est bon à 80%, cela suffit pour avoir la paix intérieure.
    Pas facile de franchir ce cap, mais ô combien savoure-t-on la tranquillité d’esprit lorsque le déclic a lieu !

  • Le concept semble fou, pourtant j’ai des potes, qui travaillent en télé ou au ciné pour qui la vie serait impossible sans cela. J’ai aussi une copine dont c’est le métier auprès d’un homme d’affaire. Le job peut être très intéressant et super gratifiant si la personne pour qui on bosse sait reconnaitre votre valeur.

  • It’s great that you are advertising a job for a personal assistant. I always wanted to be a personal assistant for a creative professional. Now I am so busy, I need a personal assistant. Good luck!

  • Je pense que c’est juste typiquement …féminin ! On nous a tellement appris à nous effacer, ne jamais se plaindre et dire que tout va bien même si on est épuisée… Alors prendre un assistant pour nous aider, ce serait carrément se prendre pour un vrai être humain ! Impensable !!! C’est le point de vue de la société patriarcale … point de vue qui prévaut encore plus dans le business !!
    Continue de faire les bons choix. Tu le mérite 100 fois :))))
    Bisous !

  • Pareil, je n’ai pas le même succès que toi. Mais le fait de gérer ma carrière + mon blog +mon mec… J’ai l’impression d’être au bord de la crise à tout instant ! En même temps si je veux que ma carrière devienne mon blog, il faut pousser et y aller… J’ai la chance d’avoir un mec très compréhensif, ça, ça vaut de l’or !

    xxx

    Irène
    http://www.cookinginjune.com/

  • Well, dear, i would say don’t feel guilty. It seems you have work hard to be where you are now and also don’t deny it, you do live a life of luxury, well, at least compared to most of the population except celebrities and rich people, or the 1%.

  • je croyais que tu avais déjà un ou une, j’éspère tu trouveras bientôt.. Un abrazo.

  • catalina April, 27 2016, 3:19 / Reply

    Totalement vrai, tellement français cette idée de tout faire soi-même et de ne surtout pas payer quelqu’un d’autre…
    Alors qu’aux USA, c’est ce qu’on fait en premier, dès qu’on gagne un peu d’argent, on emploie très vite quelqu’un pour faire ce qui est “time-consuming” et inintéressant (linge, ménage etc) Du coup on est plus libre pour avancer…
    Bravo à toi de franchir le cap, c’est un état tellement inculqué chez nous, bravo, moi je n’y arrive toujours pas…

  • Un régal à lire ??
    La description du poste aussi!
    Je me dis que si tu recrutes quelqu’un avec ce profil, c’est que cette personne doit exister ????
    Ça doit être fantastique d’être elle…
    Et si jamais tu veux écrire un livre sur comment gérer trois vies et deux carrières, en même temps que rester en paix, je prends ????

    ????????????

  • C’est marrant comme on perçoit les choses. Je lisais les commentaires, et aussitôt est apparu le mot déléguer. Et je n’ai pas du tout cette perception d’une mot assistance (qui n’est pas non plus à mes yeux une aide). Dans un esprit de construction, un assistant ou super secrétaire ou etc, c’est LA personne magique, le facilitateur qui forme une équipe avec toi, qui te permet d’être professionnellement cadrée et ok. C’est peut être la partie perso qui t’ennuie ? Mais elle n’est pas si perso que ça puisque que comme tu disais ta vie perso et ta vie pro ont des limites poreuses, vont l’une dans l’autre, je ne sais pas si on peut vraiment séparer ça en 2 entités distinctes.
    Je pense que ça va vraiment pas être le recrutement facile, car une complicité et une confiance vont devoir se créer. A ta place, je ferai l’entretien avec quelqu’un de très pragmatique et chiffres pour mesurer les aptitudes de réactivité, adaptation, trouver les meilleures solutions, gérer les plannings, les chiffres (la tour de contrôle quoi), ce qui te permettrait d’être toutes antennes ouvertes et laisser ta partie émotionnelle et feeling s’ouvrir à fond. Good luck !! :D

  • Facing my limitations now via a mini-mid-life-crisis! I am also terrible at asking for help, and was ever so grateful when my friend lent me this book to read a couple of days ago ‘The Gifts of Imperfection – Let Go of Who You Think You’re Supposed to Be and Embrace Who You Are’ by Brene Brown. Maybe I need to throw a therapist into the mix as well!

  • En vous lisant ce matin, cela me fait bizarre parce que je suis confrontée exactement à ce problème. Je n’ai pas dormi de la nuit, tellement les taches s’accumulent autour de mon blog. Et oui, comme vous mon blog décolle, doucement, mais surement. Je n’arrive pas à répondre à mes mails, à facturer, à écrire des articles qui ont du sens et des articles rémunérés, à créer (en plus d’être maman). J’y pense tout le temps à l’idée d’un collaborateur, mais en lisant cet article, je vais réfléchir vraiment, parce que j’ai le même age que vous et qu’on ne tient plus comme à 20 ans, et qu’il faut savoir dire non et délégué, et dormir zen sous peine de burn out.
    Merci pour votre blog qui m’inspire chaque jour.

  • DOMINIQUE April, 28 2016, 5:31 / Reply

    C’est mon métier. Discrétion, organisation, patience, contacts utiles. Bref, une prolongation de son “chef” pour les tâches pragmatiques. Alors, après, c’est uniquement une question d’atomes crochus entre le chef et son assistante. Cela peut être très riche, ou alors épouvantable si la complicité n’est pas là. Question d’apprivoisement mutuel !
    Mais ce peut être vraiment agréable, de pouvoir se reposer sur une assistante fiable et complice.
    A toi de bien choisir. Attention : pense plutôt à l’efficacité qu’à l’apparence. Une secrétaire banale n’a jamais dévalorisé l’entreprise, au contraire (du moins en France) c’est une garantie de stabilité. Cependant, vu ce que tu fais, ce dernier conseil me semble aller a contrario de ce que tu souhaites.

  • MERCI. J’ai l’impression de m’entendre parler. C’est la même petite voix que moi. C’est rassurant de voir qu’on est pas seule à vivre ce truc qui consiste à se dire qu’on est capable (ce qui est bien) pour finir par se dire qu’on ne va pas y arriver parce que job étrange/ boite récente, impossibilité de déléguer etc..

    Bref je suis en plein questionnement. 3 ans que j’ai pas pris de vacances et même pas tous mes we.

    Je suis au stade que tu connais. Il me faut quelqu’un mais vais je pouvoir le payer en attendant que le temps dégagé porte ses fruits avec plus de dossiers etc etc… Encore le grand flip avant le grand saut

    C’est bon signe quand même puisque que ça signifie qu’on est capable, qui est le souci n°1 quand on monte sa boîte.

    Tu assures super bien et c’est très motivant.

  • Mais Garance, pourquoi faut-il absolument habiter NYC? Pleins de personnes compétentes seraient prête à s’expatrier pour un poste comme celui que tu proposes, pleins de personnes jeunes, françaises, dynamiques, travailleuses et créatives telle que moi héhéhé :-D
    Just in case

  • melissa lee May, 1 2016, 10:30 / Reply

    Assistants, Nanny’s, Housekeeper’s, etc…….. They are our life savers! No worries about guilt, what you do has great value in your life and others… Kisses and Hugs. Melissa Lee

  • ah…ce côté français, je laissais encore un commentaire à l’instant à ce propos sur un autre article…

  • Here’s an idea for your next book: write about this. How it feels to start your own gig. From freelance to your own company. The practical and emotional rollercoaster. It would be great. Think about that.
    (And then you can always thank me on the foreward ;))

  • I have no idea how you’ve coped up to now without an assistant! You know I think its part of the women in business thing (yes still!) all the business men I meet have no problem having assistants maybe a hangover from the notion of the traditional wife and the women are still trying to prove they can do it all frankly we can’t! if men in business
    use this staff structure to their advantage we sure as hell should too.

  • Phyl D May, 5 2016, 3:44 / Reply

    If I had known 30 years ago what I know now, I would have hired a career coach AND a personal assistant and skipped the whole marriage thing….hah!

    Best wishes to you and don’t forget to stop and take a breath now and then, life is much too frantic here in the U.S. these days. So grateful for what my European grandparents taught me about living a truly fulfilling life…

  • Marie May, 6 2016, 4:52 / Reply

    Je te dirai exactement comme Severine. Et bien plus aux USA, ce n’est pas du tout culpabilisant je trouve puisque TU bosses (c’est pas genre tu profites de l’argent de ton mari en allant te faire des manucures ou t’acheter des shoes) et tu fais bosser quelqu’un. C’est juste parce que tu aimerais pouvoir tout faire, être capable de tout faire et tu penses que c’est un aveu d’échec que d’avoir un assistant/une assistante : not at all ! Tu fais ce que toi tu sais super bien faire, sans stress pendant qu’une autre personne, qui vit professionnellement avec toi, te décharge des petites tracasseries du quotidien parce qu’elle sait très bien le faire. Comme ça, tu évites le stress et tu peux réfléchir à plein d’autres choses, faire larcher ta créativité, réfléchir…c’est priceless, je t’assure. C’est parce que tu es jeune peut-être que tu te sens peut-être “je me la joue, j’ai une assistante” mais au moins, tu continueras à aller de l’avant et tout ce que tu feras, tu le feras super bien, sans stress, sans ratés avec même une attention aux détails comme seuls les americains savent le faire parce que chez eux, tout est toujours très bien cadré, anticipé et…très très professionnel ! J’aurai adoré être ton assistante mais bon, je suis à Lille avec 3 enfants assez jeunes…si jamais je déménage à New York, je te ferai signe ! Good luck pour tout et bravo pour tout le chemin que tu as parcouru !

From the Archives

#AtelierDoreDoes
  • #AtelierDoreDoes
  • Happy Holidays!
  • How To...
  • Things I Learned
  • Three looks
  • Career Stories
Come Join us in Chile!

Come Join us in Chile!

The Art of Self Discovery

The Art of Self Discovery

A Week in Marrakech

A Week in Marrakech

Style Story / Jamie Pelayo

Style Story / Jamie Pelayo

How To / Tell A Story

How To / Tell A Story

Rituals at the Hammam

Rituals at the Hammam

Georgia on the Go

Georgia on the Go

Morgane Sezalory: A Freedom Inside

Morgane Sezalory: A Freedom Inside