2 weeks ago by

En décembre, Tyler et moi serons allés ensemble à trente mariages. Oui, la dyslexique que je suis est aussi la reine des fautes de frappe, mais pas ici. TRENTE. PUTAIN. DE. MARIAGES.

Et c’est sans compter les mariages où nous sommes allés séparément avant de nous mettre en couple il y a six (presque sept !!!) ans.
Je ne vais pas mentir, trente mariages, c’est difficile.

Pour commencer, financièrement. Le mot “économies” a disparu de mon vocabulaire en ce moment. Peut-être un jour. Mais pas maintenant. J’utilise bien plus des mots comme “crédit” et “taux d’intérêt”.

Les vacances. Encore un mot dont je ne suis pas familière. Les gens me disent qu’aller à un mariage, c’est comme des vacances. Il y plusieurs raisons pour lesquelles je ne suis pas d’accord…

1) On peut choisir la destination de ses vacances. Et la destination en question n’est pas une petite ville au milieu de nulle part où la mariée avait l’habitude de passer tous les étés de son enfance et qu’elle persiste à décrire comme l’endroit le plus magique du monde que vous allez adorer. Vraiment ? Tu sais ce que j’adore ? Aruba.

2) Il n’y a pas de drames familiaux en vacances. Okay, peut-être que parfois il y en a, selon les vacances. Mais c’est votre propre drame familial, vous connaissez bien la situation et vous pouvez gérer.

3) Il n’y a pas d’échéances en vacances. Un mariage est comme une grande échéance découpée en plus petites échéances pour faire comme s’il n’y en avait pas du tout.

Déjà, le dîner de répétition. Avec la première série de plats que vous ne pouvez pas choisir et de discours que vous devez écouter.
Puis le réveil à 8h du matin pour se faire coiffer et maquiller dans une chambre avec 12 autres femmes, trop de champagne et pas assez de café.

Puis les photos. Tellement.de.photos. Vous n’êtes bien sur aucune d’entre elles parce qu’il y en a tout simplement beaucoup trop, et que vous avez un sourire figé après les trois premières.

Puis la cérémonie. (Certes, c’est la plus importante des échéances, mais ce n’est pas la dernière.)

Puis la deuxième série de plats que vous n’avez pas choisis, ou bien vous avez eu le choix entre deux (peut-être trois) options. Puis la danse des canards où vous entraîne Tante Milly.

Et si vous vouliez dormir avant de vous traîner jusqu’à l’aéroport, tant pis. Il y a un petit-déjeuner de départ où il faut absolument, absolument aller, et manger un peu des oeufs conservés à température ambiante et des toasts secs (mais, au fond, en pensant à votre carte de crédit, vous voyez ça comme le dernier repas gratuit du weekend donc vous acceptez, mais à peine).

Mais malgré toutes mes plaintes et mes doutes, vous savez pourquoi je continue à y aller ?

Parce qu’aimer une chose mortelle est l’acte le plus courageux que nous pouvons faire, en tant qu’êtres humains.

Consacrer sa vie et une part importante de son bonheur à une seule personne, mortelle, est un acte fou que nous accomplissons régulièrement.
Donc j’y vais. J’y vais pour rendre hommage à ce pari, à cet acte de foi (même s’il est accompagné par du poulet sec et du vin bas de gamme).

Ce mois-ci, sur le site, nous allons rendre hommage à ces relations dans nos vies, celles sur lesquelles nous parions, celles pour lesquelles nous sommes toujours présents. Celles qui apportent le plus de joie, et parfois, le plus de tristesse. Nous allons parler d’amants, de famille, de conjoints de travail (femmes et maris de bureau). Et nous allons même parler de nos seins (!!!).

Finalement, nous allons parler de ce qui fait de nous des êtres faillibles – nous allons parler d’amour.

16 comments

Ajouter le votre
  • So funny and witty, I love your writing!!

  • Coline Assade 1 octobre 2018, 11:35 / Répondre

    I can’t wait!!

  • I can’t wait. You are so talented.

  • Speaking of messy, beautiful, awe-inspiring, anxiety-inducing, giggly and blissful and and cuddly and intimate and OMG WILL YOU PLEASE LEAVE ME ALONE FOR ONE SECOND relationships… you might want to include the relationship we have with our children, too.

  • Veronica 1 octobre 2018, 1:41

    HA. thank you for this reminder, Jessica. And your description (from what I hear from my friends who are moms) is spot on. xxV

  • Thank you for doing this, I can’t wait to read more !

  • jean thierry cha 2 octobre 2018, 6:53 / Répondre

    so.beautiful… luv you,veronica..

  • Love it! Looking forward to the rest of this series.

    BTW, I love the yellow velvet sofa in your studio. Where is it from? xo

  • Linne Halpern 2 octobre 2018, 12:51

    Thank you so much, Helena! Our yellow sofa is from Anthropologie :) xx

  • Linne Halpern 3 octobre 2018, 3:52

    Helena! I was wrong, our yellow sofa is actually from Anthropologie! I just updated my reply to you, but wanted to make sure you saw it! Sorry about that! It is truly THE best couch :) xx

  • Love the topics each month and especially this one!

  • Hi! Enjoyed reading this. Look forward to more content this month. Just wondering when you will be releasing a new podcast? I really enjoyed listen to them. Thanks!

  • Linne Halpern 8 octobre 2018, 9:49

    Hi Adriana,
    Thank you so much for your kind words! I’m happy to inform that the podcast will be back next week! Check back for it!
    xx, Linne

  • Hi girls!
    I loved your post! How do you plan to go about treating the subject of relationships?
    Would you like contributions from your audience, or do you plan to share your experiences?
    Talking about relationships is so intriguing!
    I have a teenage daughter and I keep having fights about the length of the blouse, the shorts, the nails… About make-up; how much is too much?
    About the time spent on Instagram… instead of books!
    And there is the husband. Who managed to ruin the loving relationship not because he went through depression, but because he never asked about my side of things. Not during the dark period. After.
    What about the relationship with ourselves? What do you think girls?
    I’d love to read what you write next.
    All the best
    Eve

  • What a topic! Love it! And, yes, include children— young ones, and those all grown up.

  • I couldn’t agree with you more about weddings; they are a combination of special and just a little agonising. And if you’re single, you can triple the discomfort and feelings of inadequacy. All that said, 99% of the weddings I have been to have been special. My one tip – find an ‘escape’ route and whatever you do, you don’t want to be stuck in the middle of nowhere with no transport and discovering the next train/bus leaves two days later and the only taxi in town is on strike…

From the Archives

#AtelierDoréDoes
  • #AtelierDoréDoes
  • Happy Holidays!
  • How To...
  • Things I Learned
  • Three looks
  • Career Stories
Come Join us in Chile!

Come Join us in Chile!

The Art of Self Discovery

The Art of Self Discovery

A Week in Marrakech

A Week in Marrakech

Style Story / Jamie Pelayo

Style Story / Jamie Pelayo

How To / Tell A Story

How To / Tell A Story

Rituals at the Hammam

Rituals at the Hammam

Georgia on the Go

Georgia on the Go

Morgane Sezalory: A Freedom Inside

Morgane Sezalory: A Freedom Inside