In The Know

MNDFL Meditation

3 months ago by

MNDFL Meditation

La méditation, c’est un peu la sœur perdue de vue depuis longtemps de ce que nous autres, sur la côte Ouest, appelons yoga. Alors que la pratique du stretching, du body balance et de la respiration captive à la fois les beaux mecs et les mères au foyer, la méditation demeure un mystère. A quoi ressemble une « bonne » méditation ? Qu’est-ce que ça procure quand c’est bien fait ? Est-ce que je peux faire opérer cette magie avant l’arrivée du prochain bus ? Et, plus important, comment est-ce que je peux réussir à poser mon esprit sauvage plus de trente secondes sans exploser ?

MNDFL Meditation, trilogie de studios à travers la ville, a pour ambition d’apporter au quotidien des New-Yorkais à peu près la même chose qu’un studio de yoga : un éventail de cours collectifs et individuels. En accord avec leur esprit profondément inclusif, MNDFL va plus loin dans l’accessibilité à la méditation en proposant des espaces pour la pratique individuelle. Au cas où vous ne seriez pas tenté par une séance chez vous, dans votre appart au quatrième sans ascenseur, en face du bar le plus bondé de l’East Village.

Il y a à peu près autant de questions que de fausses idées au sujet de cette pratique ancestrale (et, honnêtement, simple) qui consiste à réinitialiser son esprit. Voici donc, pour nous éveiller à la fois à nous-même et au concept de méditation, Ellie Burrows Gluck, co-fondatrice de MNDFL et générateur humain de citations motivantes !

__________

Pourquoi sépare-t-on la méditation du yoga ou d’autres pratiques similaires ? Et pourquoi la création du premier studio dédié à la méditation te semblait-elle nécessaire ?
Le yoga a été conçu pour préparer le corps à la méditation – d’une certaine façon, la méditation commence là où le yoga s’arrête. Si vous aimez savasana à la fin de votre cours de yoga, vous aimerez probablement la méditation. Et même si ce sont deux pratiques importantes, c’est primordial de définir ce qu’est la méditation. La méditation, c’est l’action de diriger son esprit vers une seule chose, comme la respiration ou un mantra, et, si vous êtes distrait, rediriger votre esprit vers cet objet. Durant les trente dernières années, le yoga a été adopté par le monde du fitness. D’une certaine façon, la méditation en est au même stade que le yoga il y a trente ans et la science commence tout juste à reconnaître ce que certaines traditions spirituelles disent depuis des millénaires. Ce n’est plus seulement un type en robe à l’autre bout du monde qui vous dit que c’est bon pour vous. C’est votre médecin, votre patron, votre meilleur ami, et même des institutions comme Harvard, le MIT et Stanford. C’est la raison pour laquelle MNDFL peut ouvrir ses portes dans une ville comme New York, avec l’objectif de rendre la méditation aussi accessible que possible. Ça fait seulement cinq ans que ça commence à s’implanter dans la culture populaire, même si des personnalités comme Sharon Salzberg, Jack Kornfield, Maharishi Mahesh Yogi et Jon Kabat-Zinn ont beaucoup oeuvré à travers le pays depuis les années 60 et 70 pour faire connaître cette pratique.

Votre studio est ouvert à ceux qui souhaitent pratiquer seul ou bénéficier d’une séance privée de méditation guidée. C’est rare que les studios proposent ça et ça permet d’éviter l’atmosphère « club de yoga snob » qui éloigne souvent les gens de la pratique. A quel point était-ce important de cultiver cette atmosphère inclusive ?
L’inclusion a toujours été une de nos valeurs fondamentales. Pas seulement en ce qui concerne l’éventail de pratiquants qui va du débutant au plus chevronné, mais également en prenant la décision délibérée de tout faire pour que tout un chacun se sente le bienvenu dans notre espace. En plus de proposer des horaires très variés, avec des cours à thème de 30, 45 ou 60 minutes, pour débutants ou confirmés, dans une fourchette de prix comprise entre 10 et 50$, nous avons également une équipe enseignante et administrative tout aussi variée. Notre communauté en est vraiment le reflet. Notre membre le plus jeune a 9 ans et le plus âgé 91. Les membres de notre communauté sont de toutes formes, de toutes tailles et de toutes couleurs. Et tous nos studios sont situés tout près, ou au moins dans le même bloc qu’une station de métro. Quand nous avons annoncé que nous serions accessibles, nous étions sérieux.

Un de mes anciens profs de yoga avait l’habitude de dire « Nous sommes souvent plus des acteurs humains que des êtres humains. N’oubliez pas d’être. » Qu’est-ce qui te donne suffisamment confiance pour te permettre d’être ?
Chaque personne te donnera sûrement une réponse différente mais je pense que ton prof de yoga tient une piste. En parlant de ce qu’aiment dire les profs, mon tout premier prof aimait dire « Le véritable contrôle s’acquiert quand on ne fait rien. » Je me le répète souvent quand mes émotions sont exacerbées, tant dans ma vie personnelle que professionnelle. D’un point de vue évolutif, notre corps ne fait pas de différence entre un ours qui nous attaque et un violent mail de notre patron ou d’un client. Quand nos corps sont chargés d’adrénaline, ça se manifeste de différentes façons, on a envie de se battre ou de s’enfuir. On fait tout ce qu’on peut pour essayer d’analyser nos émotions et prendre le contrôle de la situation. Mais quand on est dans ces états-là, on finit par prendre des décisions qui manquent vraiment de lucidité. Parfois, si on prend le temps de se poser dans cette zone inconfortable, qu’on la laisse passer à travers nous au lieu d’agir ou de répondre immédiatement, ça nous donne un sentiment de puissance, on n’est plus dans l’impuissance.

D’expérience, je sais que les gens regardent souvent ceux qui pratiquent la méditation et le yoga en pensant qu’ils savent prendre soin d’eux-mêmes. Cela dit, comment peut-on s’engager sur ce chemin et nourrir notre esprit quotidiennement grâce à la méditation ? Et en tant que prof de méditation/yoga, quel est selon toi le mythe le plus répandu concernant l’idéal de vie « Esprit sain dans un corps sain » ?
Concernant la méditation, je rappelle souvent aux gens ces trois mots : engagement, régularité, cumul. S’engager dans un style et pratiquer régulièrement permet d’expérimenter directement les effets cumulatifs de la méditation. Se lancer dans une nouvelle pratique, c’est difficile pour tout le monde. La méditation ne va pas éteindre votre esprit et c’est tout à fait normal. Soyez attentifs, sachez déceler quand votre esprit commence à vagabonder et ensuite, revenez à la respiration ou au mantra. C’est comme faire de la gym ou apprendre à jouer d’un instrument, on ne perd pas 10 kg dès la première séance, on ne peut pas jouer du Mozart dès la première leçon. Au début, j’avais l’impression d’être comme un enfant qui apprend à marcher. Je me revois, avançant maladroitement dans la séance et pensant « Est-ce que je fais ça bien ? » « C’était quoi mon mantra déjà ? » « Pourquoi est-ce que je suis en train d’énumérer toute ma to-do list ? » – ça fait partie du processus. Jusqu’à aujourd’hui, je n’ai jamais eu une seule méditation sans pensées. Si vous n’avez pas accès à notre studio de méditation, jetez un œil à MNDFL Video, c’est parfait pour commencer, mais si vous avez la possibilité de venir nous voir, nous vous accompagnerons du début à la fin et nous vous aiderons vraiment à asseoir votre pratique.

Concernant la deuxième question, de plus en plus de gens sont prêts à s’engager dans une pratique parce que ça nous permet vraiment de découvrir le soi dont on souhaite prendre soin. Un des mots tibétains utilisés pour désigner la méditation est « gom » et signifie « se familiariser avec ». La méditation vous aide à vous familiariser avec tout ce que vous êtes. Si on comprend comment on se sent dans l’instant présent (joyeux, craintif, fermé, enragé), alors on peut apprendre comment cultiver la compassion pour soi-même et, en retour, cultiver la compassion pour les autres. La méditation offre aux gens la possibilité de prendre le temps de considérer leur expérience avec douceur et curiosité afin qu’ils puissent se comporter mieux avec les autres, dans la vie quotidienne. Et je crois ardemment qu’il n’existe pas de « corps sain dans un esprit sain ». C’est un mythe. La vie, c’est le désordre, et la méditation peut nous aider à respirer et à nous souvenir qu’on ne sera jamais capable de tout ranger.

Written by Alyson Zetta Williams

0 comment

Ajouter le votre

From the Archives

Paris, je t'aime
  • Paris, je t'aime
  • This or That
  • Happy Holidays!
  • #AtelierDoréDoes
  • How To...
  • Things I Learned
Studio Visit / Petites Luxures

Studio Visit / Petites Luxures

À la Française

À la Française

Lift Off! A PFW Recap

Lift Off! A PFW Recap

A True Home: Edwina’s Charming Interior

A True Home: Edwina’s Charming Interior

Emmanuel’s Paris Apartment

Emmanuel’s Paris Apartment

Chez Moynat

Chez Moynat

camille charriere cozy days paris garance dore photos

So Cozy!

megan bowman gray hero paris restaurant interiors garance dore photos

At Hero

baylee zwart le meurice paris le soir evening night garance dore photos

Le Soir