FASHION_STYLE_STORY_TAYLOR_UPSTATE_1

Upstate with Taylor Foster

5 months ago by

Taylor est la définition même d’une beauté royale. Et je le dis très sincèrement. Elle a des cheveux en pagaille, de délicates taches de rousseur et une élégance à faire tourner toutes les têtes. Tout chez elle et dans sa maison semble chaleureux et accueillant, un peu comme un après-midi tranquille à boire du thé en riant avec ses proches au coin du feu. Le moins qu’on puisse dire, c’est que Taylor a et fait de nombreuses choses. Elle est la mère d’un jeune garçon, elle est pâtissière, mannequin et créatrice d’une ligne de cosmétiques bio que Pia et moi utilisons depuis notre rencontre. Taylor est la dernière invitée de notre série de portraits de femmes vivant à temps complet Upstate et elle arrive vraiment à rendre très tentant son mode de vie relaxant, non ? Voilà Taylor !

FASHION_STYLE_STORY_TAYLOR_UPSTATE_2

FASHION_STYLE_STORY_TAYLOR_UPSTATE_3

Ton style en trois mots.

Excentrique, confortable et éclectique (est-ce qu’excentrique et éclectique veulent dire la même chose ?).

Qu’est-ce qui compte le plus en matière de style : le confort, la beauté ou l’innovation ?

La variété. J’aime avoir le choix.

Une figure de référence pour le style ?

Non.

Des pièces que tu ne portes jamais ?

Non, il n’y a rien qui me vienne en tête. Je ne suis pas fan des vêtements qui en montrent trop. Ce qui semble trop artificiel peut-être ? J’aime rester simple et fidèle à moi-même.

Tu as un style très bohémien mais sophistiqué en même temps, ce qui est rare. Comment s’est développé cette propension aux silhouettes bohémiennes, aux imprimés et aux formes Penses-tu que ton état d’esprit et ton mode de vie sont en accord avec l’esthétique bohémienne visible dans tes vêtements ?

J’ai toujours été attirée par les imprimés, les couleurs voyantes et les combinaisons de vêtements étranges. Si l’on met des chaussettes rayées vintage avec une robe noire de cocktail et des chaussures plates, l’ensemble sort immédiatement de la catégorie “petite robe noire simple”. J’aime repousser les limites de ce qui est considéré comme acceptable, mais pas de manière provocante. J’ai toujours été le style de fille qui portait une robe en polyester à imprimés au petit-déjeuner. Selon moi, c’est plus plus confortable qu’un jean. Mes vêtements esprit bohème reflètent tout à fait mon état d’esprit ! Je n’aime pas en faire trop, j’aime faire simple. L’élégance simple.

Upstate with Taylor Foster
Upstate with Taylor Foster

FASHION_STYLE_STORY_TAYLOR_UPSTATE_6

FASHION_STYLE_STORY_TAYLOR_UPSTATE_7

Upstate with Taylor Foster
Upstate with Taylor Foster

Je suis impressionnée par ta collection de pièces vintage. Tu as une vraie collection de pièces iconiques de grands designers comme Marimekko, Lanvin ou Pucci pour n’en citer que quelques-uns. Est-ce que tu peux nous en dire plus sur ta passion du vintage ? Qu’est-ce qui t’a poussée à acheter ce genre de pièces, au début et aujourd’hui ?

Je suis fan, fan, et fan de vintage. A tous les niveaux. J’ai commencé à fréquenter les fripes de l’Armée du Salut et de Goodwill vers mes 13 ans. Je fouinais dans les rayons et je dénichais des pièces incroyables pour $2. J’étais fauchée et puis, comme je l’ai déjà dit, j’aime avoir le choix. Je ne pouvais vraiment pas acheter plein de vêtements neufs. Mais ce que j’aime vraiment, c’est le fait de réussir à trouver un style ou un imprimé qu’on n’aurait pas en entrant juste dans un magasin. J’ai porté ces robes en grandissant et je ne me suis jamais sentie apprêtée, je n’ai jamais eu peur de les salir ou de les abîmer. Je ne n’ai jamais l’impression d’en faire trop quand j’enfile une robe ou une combinaison vintage – même pour une pièce fabuleuse. Ça reste naturel. Il y a eu une période dans ma vingtaine, quand j’ai commencé à faire du mannequinat, où j’avais l’impression de ne pas être assez bien habillée avec mes robes vintage, comme s’il fallait que j’achète des robes neuves pour avoir l’air plus “adulte”. Du coup, c’est ce que j’ai fait mais je ne me sentais pas bien. Je suis rapidement revenue à mes racines vintage et j’ai appris à assumer mon propre style.

Tu es mère, pâtissière, femme d’affaires et tu as encore le temps de faire du mannequinat en plus. Comment arrives-tu à tout faire ? Où t’épanouis-tu le plus dans ce chaos ? Et comment ton déménagement hors de New-York a-t-il influencé ton mode de vie et la façon dont tu travailles ?

Il faut réussir à jongler entre tout mais j’ai pris conscience que je suis quelqu’un de passionné qui aime avoir plein de choses à faire – ça me permet de me sentir bien. Je me sens parfois dépassée mais j’apprends à ralentir le rythme et à savourer le processus au lieu de me stresser !

Mon fils est ma plus grande source d’énergie “vis dans le présent”, comme j’aime à l’appeler. Il m’oblige à ralentir (ou parfois à accélérer ! Il a l’énergie d’un garçon de 7 ans !) et à savourer tous les instants. J’adore créer – des gâteaux, des cosmétiques- des belles choses, et j’espère ainsi pouvoir aider et inspirer mon entourage. Je me sens le plus épanoui lorsque j’arrive à partager avec quelqu’un, à transmettre de la joie.

Mon déménagement hors de New York, Upstate, était la meilleure décision de ma vie. On a tout de suite beaucoup plus d’espace pour réfléchir, ressentir des émotions. On est beaucoup plus confronté à soi-même qu’en ville (ce qui est à la fois inquiétant et instructif !). Le simple fait de respirer cet air, de regarder les étoiles et de marcher dans l’herbe tous les jours modifie votre attitude. On se sent connectée avec la communauté qui nous entoure – c’est peut-être possible en ville aussi mais ce n’était pas mon cas ! Je peux passer à l’improviste chez une amie et discuter autour d’un thé à la table de la cuisine – parler de mon programme de la journée – avant d’aller vaquer à mes occupations. Il y a des gens prêts à m’aider avec mon fils et il a vie formidable ici. C’est vraiment une expérience incroyable de se sentir connecté avec les gens et la nature qui vous entourent. Mon mode vie est complètement différent ici ! Et c’est une chance incroyable que de pouvoir faire des feux de camps et des dîners dehors.

FASHION_STYLE_STORY_TAYLOR_UPSTATE_10

FASHION_STYLE_STORY_TAYLOR_UPSTATE_11

Upstate with Taylor Foster

(English)

Look 1: APC jeans, American Apparel tank top

Look 2: Marimekko dress

Look 3: Emilio Pucci dress, Jeffrey white flats

3 comments

Ajouter le votre

From the Archives

Paris Street Style
  • Paris Street Style
  • Happy Holidays!
  • #AtelierDoréDoes
  • How To...
  • Things I Learned
  • Three looks
A Street Style with Emilie Bouguereau

A Street Style with Emilie Bouguereau

A Street Style with Elise Chalmin

A Street Style with Elise Chalmin

Ines Melia Atelier Dore

A Street Style with Inès Mélia

A Street Style with Emily Marant

A Street Style with Emily Marant

Say It Loud

Say It Loud

For a Rainy Day

For a Rainy Day

Tine & Luisa On the Street

Tine & Luisa On the Street

Lift Off! A PFW Recap

Lift Off! A PFW Recap

Plaid Patterns

Plaid Patterns