fashion_style_story_liseanne_frankfurt_atelier_dore_1

Style Story / Liseanne and Ines

3 months ago by

Photos Kate Berry

Liseanne est mon amie, et c’est aussi la femme la plus chic de Venice. J’ai fait sa connaissance quand j’ai déménagé à LA : elle m’a un peu fait office de bonne fée et a été une vraie source d’inspiration.

Sa maison est toujours pleine d’enfants et de rires, sa porte toujours ouverte. C’est une fantastique cuisinière et la créatrice d’une marque magnifique. Un peu intimidant tout ça, non ?

Il faut aussi que je vous dise qu’elle est ma voisine, et qu’on se croise tout le temps quand on promène nos chiens.

Moi : vêtue du premier jogging que j’ai trouvé sur le sol de ma garde-robe, totalement plongée dans le podcast que je suis en train d’écouter.

Elle : dans une belle robe imprimée, au milieu d’une conversation sereine avec son mari.

J’adore aussi la relation qu’elle a avec ses enfants, et je suis tellement contente qu’Inès ait accepté de participer à ce post avec elle !

Je sais, il y a juste tellement de tellement de calme et de beauté concentrés, tout cela dans un unique post ! Si vous vous sentez un peu submergée, ayez une petite pensée pour moi et mon jogging ! Cela servira de mise en bouche.

fashion_style_story_liseanne_frankfurt_atelier_dore_2

fashion_style_story_liseanne_frankfurt_atelier_dore_3

Ines, quel est le meilleur conseil de style que t’ait donné ta maman ?
Ma mère m’a toujours encouragée à prendre des risques vestimentaires. Elle libère mon imagination et me fait trouver de nouvelles façons d’associer, de mélanger mes vêtements, de les plier ou de les superposer. L’une des leçons les plus importantes qu’elle m’ait transmises cependant, c’est qu’il est essentiel de s’habiller pour soi, et pour personne d’autre. Si vous savez en tirer avantage, les vêtements permettent de s’exprimer, de faire preuve de créativité et de confiance en soi.

Quels sont les aspects que tu préfères dans le style de ta mère ?
L’élégance de ma mère ne cesse de me surprendre. Je suis fascinée par l’intention dont elle fait preuve dans sa manière de s’habiller, et la façon dont en même temps, elle évite l’écueil de l’uniforme. Son style est inattendu, et donne à la fois de l’énergie et de l’inspiration.

Est-ce que le fait d’avoir une femme à l’esprit entrepreneur dans ta vie te donne envie de suivre son modèle ? Si oui, comment, et qu’est-ce que tu admires le plus dans son travail ?
Je ne sais pas encore ce que je veux faire, mais l’éthique de ma mère et ce qu’elle a réussi à créer par son travail m’inspirent. J’admire la façon dont elle s’efforce de faire preuve d’originalité, et son talent si magique pour juxtaposer les textures et les couleurs.

Style Story / Liseanne and Ines

Liseanne, ton esthétique est à la fois incroyablement unique et libre. En quoi ton style personnel a-t-il influencé tes créations ?
Je suis devenue créatrice en grande partie parce que je ne trouvais rien qui corresponde à l’esthétique qui me faisait tant envie. Je crois qu’une vie créative est l’un des plus grands luxes qui soient, et j’essaie de mettre cela en œuvre dans tout ce que je fais, qu’il s’agisse d’une collection ou de m’habiller le matin. Il serait très difficile pour moi de dissocier mon style personnel de mes créations. Je suis attirée par des styles qui peuvent sembler différents, et leur superposition est ce qui m’intéresse le plus.

fashion_style_story_liseanne_frankfurt_atelier_dore_8

fashion_style_story_liseanne_frankfurt_atelier_dore_9

As-tu toujours planifié d’avoir ta propre boutique ? Comment ta marque s’est-elle concrétisée ?
En fait, je n’avais jamais imaginé que je possèderais un jour une boutique, donc j’appartiens résolument au camp de ceux qui disent qu’il ne faut jamais dire jamais. L’idée m’est venue comme la manière idéale de présenter ma collection comme un tout, et de pouvoir exprimer pleinement l’esthétique que je construisais. Cela m’est venu à l’esprit sur un vol entre New York et LA, et trois semaines plus tard, j’ouvrais la première boutique LFrank sur Abbott Kinney Boulevard à Venice. On était en 2007, et il n’y avait personne à l’époque pour dire que c’était le truc le plus cool qui soit. Les gens pensaient que j’étais devenue folle. La seule autre boutique haut de gamme qu’il y avait était celle de mon amie Pamela Barish. Maintenant, elle est devenue ma voisine « de palier » sur Main Street, à presque un kilomètre de mon emplacement initial. J’ai commencé à dessiner des bijoux quand j’étais étudiante à UCLA, mais ma marque évolue toujours. L’ajout d’une ligne de lingerie et de vêtements de nuit début 2015 enrichit cette expérience intime et luxueuse qui est au cœur de tout ce que je fais.

Style Story / Liseanne and Ines

fashion_style_story_liseanne_frankfurt_atelier_dore_5

fashion_style_story_liseanne_frankfurt_atelier_dore_6

Y-a-t-il quelques notes de style que ta fille t’inspire ? Si oui, lesquelles, et de quelle façon votre relation a-t-elle influencé ta manière de t’habiller ?
Ma fille Inès est une jeune fille tellement chic, et je suis très fière de la manière dont elle navigue dans une période qui peut être délicate quand on cherche son style. Elle s’habille pour se faire plaisir à elle, pour exprimer son individualité et sa créativité. Après un projet d’étude qu’elle a fait à l’école sur les ateliers de confection clandestins, elle a juré qu’elle ne porterait jamais de vêtements fabriqués dans ces conditions. Elle achète presque tout ce qu’elle porte dans des friperies, et je chéris le temps que nous passons à y chasser les petits trésors. Elle a un très bon œil. On passe l’essentiel de ce temps à chercher quelque chose de spécial pour Inès, mais de temps en temps, il m’arrive de repartir avec quelque chose de fantastique moi aussi.

Avoir une fille (surtout quand elle est aussi jolie et chic que celle-là) m’a fait prendre conscience de l’importance de conserver certaines choses et même d’en acheter parce que je pense qu’elle sera heureuse de les avoir plus tard. Une fois, j’ai acheté un manteau de fourrure et de mousseline bleu pâle juste parce que je savais qu’il lui irait fantastiquement bien quand elle serait en âge de le porter. Sa passion pour le vintage m’influence beaucoup, pas seulement du point de vue du style, mais aussi pour l’environnement. C’est très gratifiant de pouvoir sauver une belle pièce et de lui donner une nouvelle maison.

Style Story / Liseanne and Ines

Liseanne: robe, LFrank; skirt, Pamela Barish; camisole, LFrank.

Ines: vintage silk jumpsuit, American Rag at CiE; LFrank Liberty Print Chiffon Robe, LFrank; boots, Flannel.

Liseanne: Liberty Print Robe, LFrank.

Ines: vintage wool suit, Reformation; vintage bowie t-shirt.

Liseanne: blouse, skirt and belt, Pamela Barish.

3 comments

Ajouter le votre
  • J’ai eu un choc en lisant le nom de la photographe ! A une lettre pres……..
    Par ailleurs, belles photos tres annees 70.

  • Vanessa 17 mai 2018, 4:46

    Moi aussi j’ai été surprise de lire le nom de Kate il y’a quelques mois! (Triste) coïncidence! x

  • Mary B Perez 22 mai 2018, 9:23 / Répondre

    Hello Garance, when you made the move to Venice, wondered if you would discover LFrank jewelry, which I adore!! How wonderful that you have discovered Liseanne on a personal level as well. I’ve bought several of her layering necklaces and am inspired by her designs to make my own necklaces and bracelets using Tahitian pearls with African and other beads. As a fellow transplant to California, living in Sonoma, hope you are loving every second in our delicious state.

From the Archives

#AtelierDoréDoes
  • #AtelierDoréDoes
  • Happy Holidays!
  • How To...
  • Things I Learned
  • Three looks
  • Career Stories
Come Join us in Chile!

Come Join us in Chile!

The Art of Self Discovery

The Art of Self Discovery

A Week in Marrakech

A Week in Marrakech

Style Story / Jamie Pelayo

Style Story / Jamie Pelayo

How To / Tell A Story

How To / Tell A Story

Rituals at the Hammam

Rituals at the Hammam

Georgia on the Go

Georgia on the Go

Morgane Sezalory: A Freedom Inside

Morgane Sezalory: A Freedom Inside