FASHION_MARKET_SLOW_FASHION_1

SLOW FASHION

2 months ago by

On parle assez souvent de slow fashion à l’Atelier. Comment acheter moins ? Comment gaspiller moins ? C’est une conversation qui regroupe un certain nombre de préoccupations, pour la planète, pour notre portefeuille ou pour notre tranquillité d’esprit quand nous cherchons quelque chose à nous mettre dans notre placard tous les matins.

Une chose est sûre, c’est que, dans notre quête pour consommer moins, aucun d’entre nous n’est parfait. Même si j’adorerais avoir un placard entièrement constitué de vêtements éthiques faits à la main par des artisans, ce n’est pas le cas. Soyons honnêtes, cela peut coûter cher et je vis à New York avec un salaire d’éditrice.

Le meilleur moyen de décrire mon engagement pour la slow fashion serait de dire que j’essaie d’y arriver. J’achète surtout des classiques et je veux garder mes vêtements et mes accessoires pendant longtemps. C’est un domaine dans lequel j’essaie constamment de m’améliorer.

C’est avec ces sentiments en tête que j’ai choisi les marques que je voulais mettre en valeur dans cet article. Leur esthétique intemporelle m’a attirée, une qualité qui s’accorde avec mon goût personnel et rend le shopping éthique plus facile. Et tous ces designers créent des pièces faciles qui vous aident à resplendir. Ils sont stylés, mais pas tendance.

Je suis enthousiaste à l’idée de partager avec vous quelques marques qui m’aident à participer au mouvement de la slow fashion, à mon propre rythme…

______________
J.Hannah est une marque de bijouterie fondée par une fille super cool, Jess Hannah. Ils sont basés à L.A.

Quelle est la philosophie de ta marque ? Quels étaient les principes importants à tes yeux au moment de la développer?

La philosophie de J. Hannah a été, dès le départ, de construire une expérience luxueuse mais accessible. C’est-à-dire que, au lieu de fixer le prix de nos créations selon leur valeur de marché, nous créons des pièces que tout le monde peut acheter en toute conscience parce qu’elles vont (on l’espère) être portées toute une vie. C’est une authentique pièce de luxe, pas une marge de luxe. Elles ne perdent jamais leur valeur ou ne deviennent démodées.

Pourquoi penses-tu que les femmes sont attirées par tes produits ?

Nous faisons des bijoux pour tous, pas seulement pour les femmes. :) A la base, la chevalière était considérée comme un bijou pour homme. Elle était utilisée pour signer et portait habituellement le blason familial, que l’on pouvait appuyer contre la cire pour sceller des lettres ou officialiser un document. C’est notre pièce de base, et elle est facilement portée par tous, indifféremment du genre. Peut-être que cet état neutre est ce que nos clients recherchaient, une pièce à laquelle ils peuvent donner (littéralement, avec la gravure, ou au sens figuré) le sens qu’ils veulent.

Pourquoi cherches-tu à produire des pièces classiques que les femmes peuvent porter au quotidien pendant des années ?

Tous les créateurs devraient chercher davantage à produire des produits que leurs clients aimeront toujours. Nous ne transmettrons jamais quelque chose qui a une date d’expiration esthétique ou vestimentaire. Nous essayons de ne pas contribuer à l’excès de bruit autorisé et même encouragé par les priorités confuses du capitalisme américain.

A J. Hannah, notre principale préoccupation éthique est de prendre soin de nos employés et de nos vendeurs en leur payant un salaire qui leur permette de vivre, et de maintenir toute production locale. Tous nos vernis à ongles et nos bijoux sont produits à Los Angeles. Cela concerne aussi la recherche de nos matériaux de base - nous faisons de très gros efforts pour nous assurer que nos pierres sont recyclées, ou au moins issues de mines responsables.

Qu’est-ce qui t’enthousiasme dans le monde de la mode en ce moment ? Où s’insère ta marque ?

Nous pensons que c’est excitant de vivre à une époque où nous pouvons communiquer directement avec nos clients. Les réseaux sociaux ont vraiment brisé le mur entre les clients et les entreprises. Nous considérons que c’est un privilège de voir comment nos clients portent nos bijoux ou nos vernis à ongles, de pouvoir les contacter et qu’ils nous contactent. Nous avons accès à leurs authentiques retours d’expérience et nous pouvons répondre de manière individuelle. C’est une vraie chance.

En quoi tes expériences précédentes, avant de créer ta marque, ont-elles influencé les produits que tu crées aujourd’hui ?

J’ai commencé à créer des bijoux à la main d’abord en apprenant dans le garage d’un bijoutier à la retraite, puis dans mon propre appartement à la fac, et enfin en tant qu’apprentie. Cela m’a beaucoup aidée dans ma transition vers le design. Ma compréhension de la construction des pièces est toujours le fondement de mes collections. Je suis très impliquée dans la partie production de chaque pièce, depuis sa conception jusqu’à sa livraisons dans nos boutiques et à nos clients.

______________
Paris Georgia est une marque de vêtements pour femmes basée en Nouvelle-Zélande créée par les incroyablement chics designers, Georgia Cherrie et Paris Mitchell.

Quelle est la philosophie de votre marque ?

Paris Georgia promeut avant tout le fait de donner du pouvoir aux femmes. Nous sommes très chanceuses d’être entourées d’une communauté de femmes fortes. Quand nous développions la marque, elles étaient nos sources d’inspiration et nous avons créé des pièces en fonction de leurs modes de vie et de leurs valeurs – nous voulions qu’elles aient l’air aussi fortes qu’elles se sentent.

Pourquoi pensez-vous que les femmes sont attirées par vos produits ?

Nos produits flattent les formes féminines. Nous aimons les silhouettes sculptées et les formes structurées, nous cherchons à créer des pièces flatteuses dans lesquelles les femmes se sentent bien.

Nous fabriquons tout en Nouvelle-Zélande, ce qui a toujours joué un grand rôle dans nos pratiques écologiques. Nous nous connaissons tous et nous connaissons chaque personne impliquée dans le processus de production.

Dans le monde de la fast-fashion et du consumérisme, nous étions attirées par l’idée de créer des pièces faites pour durer. Déjà quand nous étions au lycée nous empruntions des vêtements à nos mères, nous avons toujours été attirées par une esthétique intemporelle.

______________
FEEL Studio Inc. est la marque de jeans éthiques d’un de mes stylistes préférés, Stevie Dance. Ils sont basés à L.A.

Quelle est la philosophie de ta marque ? Quels étaient les principes importants à tes yeux au moment de la développer ?

L’entreprise The FEEL Studio Inc. est d’abord née de l’envie de créer un pantalon parfait pour moi et puis ensuite, pour tout le monde. Un jean qui serait esthétiquement comme une paire vintage sans avoir besoin de la traquer sur ebay ou dans des friperies, sans avoir besoin de réparer des trous d’usure ou avoir à les porter chez le couturier pour ajuster la longueur, mais avec une boussole morale pour en faire une version aussi durable que ses prédécesseurs vintage. Et à partir de là, The FEEL Studio Inc. s’est développé.

Pour moi, la chose la plus importante dans un jean est la COUPE. Faire un jean parfait, parfaitement ajusté pour plein de gens, pour tous les types de corps, qui vous fait vous sentir merveilleusement bien et, en retour, rend la vie plus facile.

J’aime l’idée qu’un jean peut attirer les gens de plein de façons différentes, comme le parfait T-shirt blanc – parce que nous le portons tous différemment. Certains le portent ajusté, d’autres oversize, certains portent ceux de leur copain ou copine, les coupent, certains les préfèrent grands et confortables. D’autres zippés et portés avec des talons.

C’est donc ce que nous avons essayé de faire à The FEEL Studio Inc, avec une seule coupe, appelé The Genuine Jean, et jusqu’à maintenant, les clients sont satisfaits.

Les hommes le portent aussi. Mon fiancé porte ses jeans bas, oversize et plutôt courts, donc il a une silhouette assez carrée.

Bien sûr, il n’y a pas deux corps identiques, mais nous pensons que le produit peut être ajusté pour fonctionner quand même avec une silhouette. Pour aider nos clients à choisir la bonne taille, nous fournissons un guide de taille qui vous guide étape par étape pour déterminer ou suggérer la meilleure coupe et taille.

Aujourd’hui, en raison de la demande, la prochaine étape est d’augmenter la gamme de tailles disponibles.

J’espère que les femmes sont attirées par nos jeans parce qu’elles se rendent compte que nous sommes très ouverts et que les bases de notre marque sont réfléchies. Des vêtements authentiques avec un investissement dans la fabrication du produit.

Mais ce n’est pas seulement pour les femmes, les hommes en achètent aussi, c’est un rêve pour moi. Créer un produit mixte est vraiment le but recherché.

L’idée que chacun peut le traduire selon sa propre identité, son sexe ou son énergie me séduit beaucoup.

Pourquoi cherches-tu à produire des pièces classiques que les femmes peuvent porter au quotidien pendant des années ?

J’aime faire des expériences avec la mode, mais au fond, ce que je crois, c’est dans le fait d’exprimer son propre style. J’ai toujours été personnellement attiré par un style qui semble démocratique, facile, sensuel, relax et nonchalant. Des qualités que selon moi les jeans représentent.

Les considérations éthiques jouent-elles un rôle dans ton entreprise ? Lesquels ?

Oui, nous essayons autant que possible de travailler de façon durable. Pour l’instant, cela veut dire faire l’impasse sur les cycles de mode. Ce sont des jeans classiques, faits pour durer. Pour minimiser encore notre empreinte carbone, chaque pièce est lavée de façon durable dans des machines à ozone et produite de façon responsable en petites quantités, localement en Californie, tandis que les chutes de jean sont remises dans le circuit, dans l’isolation de bâtiments grâce à l’initiative Blue Jean Go Grean. Un grand soin a été apporté pour être sûrs que nos emballages soient écolos : les jeans sont vendus dans un sac en plastique réutilisable et biodégradable qui ne porte qu’une étiquette en papier recyclé. Mais nous essayons bien sûr continuellement de nous améliorer, autant que nos ressources le permettent. C’est en cours.

_____________________
By Far est une marque d’accessoires bulgare fondée par deux jumelles, Valentina et Sabina, et leur meilleure amie, Denitsa. Elles sont vraiment adorables, et leurs chaussures aussi !

Quelle est la philosophie de votre marque ? Quels étaient les principes importants à vos yeux au moment de la développer?

Quand nous avons lancé BY FAR, nous voulions créer des choses qui soient cools de manière subtile, sans éclipser la fille qui porte les chaussures. Confort et discrétion resteront les valeurs centrales de la marque mais nous osons maintenant plus jouer sur les couleurs et les textures pour apporter plus de joie à nos collections.

Nous produisons de façon raisonnée et locale en Europe (Bulgarie, Portugal et Espagne) où tous nos employés sont payés un salaire juste et les usines répondent à toutes les exigences écologiques demandées par l’Union européenne. Nous essayons aussi d’utiliser, pour 30% de notre production, des cuirs sauvés d’usines de luxe italiennes.

Pourquoi pensez-vous que les femmes sont attirées par vos produits ?

Parce que les femmes peuvent s’imaginer porter nos chaussures jour et nuit en se sentant bien et à l’aise.

Pourquoi cherchez-vous à produire des pièces classiques que les femmes peuvent porter au quotidien pendant des années ?

J’imagine que nous sommes toutes un peu nostalgiques, au sens où nous sommes obsédées par l’esthétique des années 80, 90 et début des années 2000. Nous ne réfléchissons pas au fait que le client va porter ce que nous faisons pendant des années, c’est plutôt que nous nous concentrons sur ce qui nous passionne aujourd’hui, et si c’est confortable et portable.

Qu’est-ce qui vous enthousiasme dans le monde de la mode en ce moment ? Où s’insère votre marque ?

On peut vraiment voir l’expansion du “No Label label” et de marques indépendantes luxueuses mais abordables. Avant, les femmes cherchaient soit un sac très cher avec un gros logo de marque ou des produits vraiment bon marché qu’on achète sans trop y réfléchir. Aujourd’hui, de plus en plus, les femmes veulent être identifiées pour ce qu’elles sont et pas la marque qu’elles portent, donc elles veulent des chaussures cools qui ne hurlent pas le LOGO d’une marque. Elles font aussi plus attention au prix car elles se rendent compte qu’un prix bas peut vouloir dire qu’à un moment de la production, quelqu’un n’a pas été payé justement. En ce sens, nous sommes pile dedans.

En quoi vos expériences précédentes, avant de créer cette marque, ont-elles influencé les produits que vous créés aujourd’hui ?

Nous n’avions aucune expérience dans la mode avant de créer BY FAR. Je crois que c’est une de nos plus grandes forces puisque nous sommes arrivées dans cette industrie prêtes à écouter les conseils de nos clients, des éditeurs, des acheteurs et des influenceurs.

Image 1: Tank and Pants, Paris Georgia; Jewelry, J.Hannah

Image 2: Earrings and Necklace, J.Hannah

Image 3: Tank and Pants, Paris Georgia

Image 4: Jeans, The FEEL Studio, Inc.

Image 5: Dress, Stylist’s Own; All Shoes, By Far

 

7 comments

Ajouter le votre
  • Good article and good brands too, but, as I wrote before, how a mother of two with a clerk salary can efford dresses that are 750 $ ?
    Sorry, but I think that you should do some post of more effortable clothes.
    Federica

  • Hey Frederica!
    I hear your struggle! While I don’t personally have kids, but, just as Kristina said in this post, it’s really not easy to afford good quality sustainable pieces. Even though it’s often said that the more you pay, the longer you’re going to use it, so it’s a money-saver in the long run, it’s not usually the case in reality. Unless you buy very little, very rarely.
    Off the top of my head, Everlane has pretty affordable prices. Just check the quality of pieces when you try them on, they have ups and downs on this front.
    Also, resellers like Poshmark or Tradesy are great. You can often find new pieces with tags. You just need to know exactly what to look for, otherwise it’s a black hole of shopping.
    Perfection doesn’t exist, and even if somebody claims they live 100% sustainably, it most likely isn’t true. So any small step is a big win!
    No matter where you shop, try to pick up less harmful textiles like organic cotton, hemp and linen instead of polyester or viscose, and you’ll do a HUGE favor to your body and our environment.
    And we will continue working on discovering and highlighting more brands that do good!
    Big hug,
    Bogdana

  • Great that you look into sustainable fashion!
    @ Federica: fortunately sustainable fashion doesn’t need to be super expensive. The workers’ wage is such a small part of any price build up (max 5%), that even paying a living wage wouldnt make an item much more expensive. You can check out which brands are members of Fair Wear Foundation, an organisation that works with their brands towards better working conditions for the people who make our clothes. So that’s sustainability from a labour rights perspective, but many of those brands are also environmentally conscious. Members include Acne (for the 750$ dress ;-), but also Nudie Jeans, Armed Angels and so many more in every budget range.

  • Thank you for your answer Niki, I will have a look and I hope I can find something for my poor budget!

  • Stunning model!! And love the helpful brand education.

  • Patricia Rey 15 septembre 2018, 7:51 / Répondre

    I really like that at the Atelier you show à great interest in slow fashion !
    Your values are why i keep reading !
    Also check out the Cradle to Cradle products by Wolford ! Totally engaged in a circular economy and respectful of the environment…

  • Love this article and love encouraging people how to shop their own closet while thinking strategically about what to purchase to add more dimension to what they already own! xx

From the Archives

Health
  • Health
  • Happy Holidays!
  • #AtelierDoréDoes
  • How To...
  • Things I Learned
  • Three looks
Zero

Zero

What’s So Cool About CBD Oil?

What’s So Cool About CBD Oil?

atelier dore sex

Let’s Talk About Sex

Under the Surface

Under the Surface

Oh, Sugar!

Oh, Sugar!

All is Well with Rens Kroes

All is Well with Rens Kroes

Food for Thought

Food for Thought

time lapse garance dore photo

Time Lapse

better than you garance dore illustration

Better Than You