paris_fashion_week_garance_dore_1

Lift Off! A PFW Recap

1 month ago by

La pluie incessante a rendu la Paris Fashion Week un peu mouillée et glissante, que ce soit pour ceux qui avaient un chauffeur ou ceux, plus nombreux, qui étaient à pied. Personne n’était à l’abri des averses diluviennes, donc il a fallu en prendre son parti, et continuer à afficher notre soutien à cette autre capitale de la création… qui accueillait certains de mes chouchous.

Ce que j’adore à la PFW, c’est que malgré la succession de défilés et de présentations d’un bout à l’autre de la ville qui se prolongent jusque tard dans la nuit, ça se finit toujours dans un endroit sublime. Il y a vraiment quelque chose d’indéfinissable, d’unique à Paris, un éclat qui se dégage quelle que soit la météo. Et ça se ressentait aussi dans les collections, qui étaient remplies de chaussures glitter, de fourrures flamboyantes (vraies ou fausses), et d’un grand nombre de pièces dont l’objectif principal semblait d’être mettables. Non, mais vraiment ! Mêmes les créateurs les plus révérés de l’industrie ont présenté des pièces à fort et immédiat pouvoir de séduction – comme la veste ajustée et sculptée à fourragère cristal de chez Vuitton – mais dans lesquelles on n’avait aucun mal à s’imaginer (si ce n’est pour le prix, évidemment…) Si les vêtements que j’aime et qu’on est fiers de vous montrer ici ont bien un thème en commun, c’est le fait de pouvoir être à la fois élégants, intéressants, sans être trop bizarres.

paris_fashion_week_garance_dore_2

paris fashion week garance dore photo

Printemps au showroom Céline

paris fashion week garance dore photo

Paris ! Prada ! Imprimés !

Lift Off! A PFW Recap

En rose de la tête aux pieds chez Masha Ma ! Qui dit mieux ?

Lift Off! A PFW Recap

Je crois n’être pas la seule à penser que le dernier jour de la PFW est sans aucun doute le plus délirant. Et pas simplement parce qu’il a ENFIN cessé de pleuvoir quelques heures. Personnellement, j’ai siroté le cool aid façon fusée du défilé Chanel et j’ai profité du spectacle. C’était LE truc le plus dingue que j’aie vu. Au cas où vous l’ignoreriez encore, Chanel avait fait construire ce que j’imagine être une fusée taille réelle qui a décollé à l’intérieur du Grand Palais dans un foisonnement de fumée, de lumières et d’effets. Non, elle n’a pas crevé le toit, mais il s’en est fallu de peu ! Et comme si les Insta-stories n’étaient pas suffisamment palpitantes comme ça, quelque heures plus tard, on pénétrait dans un décor Miu Miu qui semblait tout droit sorti de l’imagination de Jim Henson (l’inventeur du Muppet Show) : de la fourrure de Muppet violette partout, et en bande-son, De La Soul qui faisait se trémousser même les plus sérieux d’entre nous. Et cette joyeuse collection de défilés ne s’est pas arrêtée là : apparemment, Vuitton avait réservé un lieu, je ne sais pas si ça vous dit quelque chose, le Louvre (je crois que c’est un musée) trois ans à l’avance, pour pouvoir défiler au son du « Pyramids » de Frank Ocean qui s’est poursuivi par une fête aussi mémorable qu’enfumée dans le légendaire Maxim’s.

Bref, tout ça pour dire qu’il n’y a pas eu que les grands noms qui ont fait forte impression pendant la PFW. Même si, évidemment, Loewe a encore su me séduire (regardez cet incroyable dégradé de tissu, plusieurs tissus fondus en un seul) comme Isabel Marant, chez qui je retournerai volontiers shopper quelques pièces en cuir mutines et costumes cools, après un sevrage de volants et imprimés fleuris. Des créateurs émergents comme Masha Ma (de Shanghai), Y-Projects (dans la même mouvance que Vetements) et Jourden (pièces coquines et lacées) m’ont vraiment plu avec leur fraîcheur, leur originalité !

Lift Off! A PFW Recap

On a commencé à NY pour finir à Paris… et tout du long, j’ai vu une impressionnante collection d’idées prendre vie – sur et hors des podiums. Parce qu’il faut aussi parler de toutes ces femmes (et tous ces hommes) qui assistent à des défilés pendant 30 jours et arborent presque autant de tenues… toutes uniques, captant parfaitement l’air du temps de cette période de l’année.

Et honnêtement, aucun caprice météorologique ne viendra jamais à bout de l’élite fashion… s’il fallait une saison pour le prouver, c’est bien celle-ci !

Lift Off! A PFW Recap

8 comments

Ajouter le votre

From the Archives

The Skin You're In
  • The Skin You're In
  • In her words
  • French Gurus
  • Wellness
  • 10 Years of the Site
  • Pardon My French
Flaws and All

Flaws and All

would you illustration garance dore

Would You?

beauty viva la bush sonia sieff garance dore photo

Vive le Bush!

Living Raw with Mimi Kirk

Living Raw with Mimi Kirk

Jaws

Jaws

Hands

Hands

Sun

Sun

Body Happy

Body Happy

Stranger Things

Stranger Things