Style Story / Jesse

2 years ago by

Photos

Erik Melvin

Pas de nuances de gris avec Jesse, une femme dont l’uniforme privilégie deux de mes couleurs préférées : le blanc et le noir. Ses références masculines n’ont rien d’artificiel, au contraire, c’est avec un naturel désarmant que sa longue silhouette oscille entre un look de top-model des années 70 et un style classique à la Ralph Lauren.

Elle reste fidèle à son style vestimentaire quelles que soient les circonstances. Qu’elle vienne chercher son fils à son cours de hip-hop ou qu’elle travaille sur sa collection à l’atelier. C’est une personnalité chaleureuse, et tout comme sa collection éponyme, qui met tout de suite à l’aise…

jesse kamm garance dore photo

jesse kamm garance dore photo

Style Story / Jesse

Décris ton style en trois mots.
Sobre. Séduisant. Décontracté.

Tes destinations shopping préféré ?
Pour les pièces vintage, le Rosebowl. Les chaussures chez Mohawk General à LA, Kickpleat à Austin et Shoponeofafew sur Internet. J’ai des pièces de ma collection que je customise pour moi, et je porte exclusivement du JK ou du vintage.

Tu fais des choix stylistiques radicaux, comme porter plusieurs variations du tailleur-pantalon dans des teintes monochromes. D’où te vient ce goût ?
Toutes mes héroïnes s’habillaient/s’habillent de façon assez uniforme. Les hommes ont toujours pu s’habiller comme ça. C’est un style facile à adopter. J’adorais regarder des photos de Halston, Yves Saint Laurent, Karl Lagerfeld, ça me donnait envie. Mes références féminines empruntent au vestiaire masculin : Joan Didion, Lauren Hutton, Diane Keaton, Tilda Swinton. Je crois qu’au départ, il y avait une volonté de me sentir à l’aise. Et puis ça rend bien.

Y a-t-il des choses que tu ne portes jamais ?
Je ne me fixe pas beaucoup de règles vestimentaires. Je ne me soucie pas des tendances. Je réagis de façon très instinctive avec les vêtements. Quand je mets quelque chose et que je ne me sens pas bien dedans, je ne peux pas le garder. Et il y a comme un petit déclic magique quand ça marche. Peut-être que ça n’arrive pas souvent, d’où cet uniforme.

jesse kamm garance dore photo

jesse kamm garance

Style Story / Jesse

jesse kamm garance dore photo

jesse kamm garance dore photo

Tu vis dans les collines entourant LA, mais voyages souvent au Panama l’été. Comment ton mode de vie influence-t-il ton style personnel ?
C’est la fonctionnalité qui dicte mes choix vestimentaires. Au Panama, on habite dans la jungle, donc je m’habille en fonction de l’environnement. Je plaisante souvent en disant qu’il y a deux personnes qui cohabitent en moi… une version 70s de Stacy Peralta et une version 70s de Lauren Hutton. C’est Stacey Peralta qui prime au Panama. Dans la jungle, c’est super décontracté. Quand on sort, c’est pour aller boire une bière sur la plage avec 5 surfeurs cracras. Inutile de sortir mon tailleur en lin pour ce type d’occasion. Je garde ça pour la Californie.

Tu portes beaucoup de chapeaux. Le Panama en fait-il partie ?
Il y a dix ans, je ne portais que ça. Maintenant que la fast-fashion s’est emparée de la tendance, je suis passée à autre chose.

Ta pièce préférée du moment ?
Mes chaussures « glove » Martiniano en Toastada.

Tu as lancé Jesse Kamm en Californie. En quoi ces créations sont-elles californiennes ?
Mes tissus sont toujours un peu plus légers, surtout pour la saison automne/hiver. J’ai du mal à créer des vêtements pour les climats très froids, puisque je n’y suis qu’une semaine par an. Mon ami John dit toujours en plaisantant que j’ai « une attitude décontractée, à prendre les choses comme elles sont, très californienne. » Je crois qu’on retrouve cette attitude dans ma collection, ce qui est assez naturel. Si je vivais à Manhattan, je pense qu’il y aurait plus de tissus empesés, de noir, de laine. Au final, on est ce qu’on est, ni plus ni moins… sinon, c’est malhonnête.

Comment ton style a-t-il évolué avec les années ?
Il s’est imposé à moi quand j’ai eu mon fils. Il a beaucoup évolué à ce moment-là. On manque de temps quand on devient parent. J’ai simplifié ma prise de décision, y compris pour les vêtements. Je n’ai pas le temps de tergiverser. D’où cet uniforme un peu strict. Je conçois mes collections avec le même état d’esprit. J’essaie de créer des pièces superbes qu’on peut porter avec tout, tous les jours, et qui sont élégantes. Le but, c’est d’avoir l’air de sortir d’un rêve, même quand les journées ressemblent plutôt à un cauchemar.

jesse kamm garance dore photo

jesse kamm garance dore photo

jesse kamm garance dore photo

jesse kamm garance dore photo

jesse kamm garance dore photo

Chaussures à talon grises, vintage ; Bijoux, Sophie Bahai / Veste de smoking , YSL ; Pantalon, Jesse Kamm ; Chaussures, Martiano / Veste blanche , Jesse Kamm ; Jupe, Kenzo ; Veste, Ralph Lauren ; Sandales, faites main au Panama ; Chapeau, Noah Marion ; Lunettes de soleil, Salt

11 comments

Ajouter le votre

From the Archives

#AtelierDoréDoes
  • #AtelierDoréDoes
  • Happy Holidays!
  • How To...
  • Things I Learned
  • Three looks
  • Career Stories
Come Join us in Chile!

Come Join us in Chile!

The Art of Self Discovery

The Art of Self Discovery

A Week in Marrakech

A Week in Marrakech

Style Story / Jamie Pelayo

Style Story / Jamie Pelayo

How To / Tell A Story

How To / Tell A Story

Rituals at the Hammam

Rituals at the Hammam

Georgia on the Go

Georgia on the Go

Morgane Sezalory: A Freedom Inside

Morgane Sezalory: A Freedom Inside