lifestyle_comedians_michelle_buteau_atelier_dore_1

Very Funny Women

6 months ago by

L’un de nos secrets les mieux gardés, à Garance et moi, c’est qu’on a toutes les deux envie de se lancer dans le stand-up. On n’a pas encore sauté le pas (peut-être bientôt pour G ?) mais il se trouve que trois femmes hilarantes se sont emparées du créneau, et que ça leur réussit plutôt bien.

J’ai rencontré Greta il y a quelques années à NY, et elle m’a toujours fait BEAUCOUP rire. A l’époque, elle envisageait sérieusement une carrière d’humoriste, et depuis je vis par procuration à travers elle je suis une de ses fans les plus fidèles. En allant la voir sur scène, j’ai aussi découvert Ana and Michelle. Chacune a son style, mais elles sont toutes les trois capables de monter sur scène et de faire hurler de rire la salle, une qualité et un courage que j’admire énormément. Elles sont venues à l’Atelier le temps d’un shooting, qu’elles ont réussi à transformer en sketch… On a ensuite discuté plus sérieusement de la poursuite de ses rêves, de la place des femmes dans le stand-up… J’espère que ça donnera envie à quelques-unes d’entre nous de se jeter à l’eau !

Michelle Buteau | @michellebuteau

Quand as-tu su que tu voulais devenir comédienne ?
J’étais monteuse pour les infos locales, et mes collègues me disaient que j’étais drôle, que je devrais essayer le stand-up. Je n’étais pas du tout dans ce trip, il fallait que je gagne ma vie. Et dans le stand-up, les mecs disent toujours qu’ils sont fauchés. J’écrivais des e-mails assez longs décrivant ma vie à NY, mes amis les transmettaient à leurs amis parce qu’ils les trouvaient hilarants. Après le 11-Septembre, je me suis dit, allez, c’est le moment. Tant qu’à mourir dans ma salle de montage, autant se bouger. Trois jours après, je commençais le stand-up.

Qui t’a particulièrement inspirée ?
J’adorais les films avec Whoopi Goldberg, les sketchs avec Cher, Goldie Hawn… et j’étais complètement dingue de Carol Burnett. J’adorais les disputes de Lucy & Ricky. J’aurais tout donné pour jouer dans des séries comme Golden Girls (Carré de Dames) ou Living Single. Donc j’ai été influencée par des nanas indé, super drôles.

Est-ce qu’on t’a déjà interpelée sur scène ? Est-ce que ça arrive vraiment ?
Oh là là, ça arrive tout le temps ! Les gens pensent certainement que ça vous aide. Parfois, je me dis qu’ils n’ont juste pas compris le principe du stand-up. Mais j’adore les gens qui interviennent. En général, je les laisse s’exprimer, ils n’ont rien à dire, ce n’est pas drôle, alors je rebondis avec un truc drôle et ensuite, ils sont vaccinés.

Est-ce qu’être humoriste, c’est différent pour une femme ?
Quelle que soit la carrière qu’on se choisit en tant que femme, il faut faire mieux, plus vite, plus fort, mais aussi avec plus de douceur, tout en y croyant.

lifestyle comedians michelle buteau atelier dore photo

A propos du succès des humoristes… est-ce que ce sont forcément les plus célèbres les plus drôles ?
La plupart de ceux qui sont connus ne sont pas si drôles que ça, on ne sait jamais qui fera mouche ! J’adore mes collègues qui font du stand-up depuis des années, qui sont partis en tournée, vous n’en avez peut-être jamais entendu parler, mais ils sont vraiment à mourir de rire !

Le plus génial dans le stand-up ? Et le pire ?
Les bides, ce n’est jamais drôle, mais c’est un mal nécessaire. Et j’adore partir en tournée mais mon mari, mon chien et mes toilettes me manquent. Dans cet ordre-là, quand même.

Ton conseil à quelqu’un qui envisagerait de se lancer ?
Amusez-vous ! C’est censé être drôle ! Et si ça vous plaît, continuez. Ça ira de mieux en mieux. Ne le faites pas pour devenir célèbre… si vous voulez faire parler de vous, faites plutôt une sex-tape. Mettez des préservatifs. Bon, ça c’est un peu les conseils d’ordre général sur la vie que j’aime donner à tout le monde.

lifestyle comedians michelle buteau atelier dore photo
lifestyle comedians ana fabrega atelier dore photo

Ana Fabrega | @ana_fabrega

Quand as-tu décidé de faire du stand-up à plein-temps ?
Je faisais des études de finance, je n’adorais pas ça, mais je me disais « ça marche. » Ensuite, j’ai été plus honnête avec moi-même au moment où j’ai commencé à bosser, je ne me voyais pas faire la même chose toute ma vie. Je faisais des petites vidéos sur Internet, j’écrivais quelques sketchs. Je ne pouvais pas aller à des scènes ouvertes à cause de mes horaires de boulot, donc je me suis dit qu’il fallait que je démissionne pour vraiment me donner les moyens. Ils m’ont laissée prendre un mi-temps, donc j’ai commencé à faire quelques spectacles, j’ai gagné en confiance et j’ai pu en faire un métier à plein temps.

Félicitations ! Ce n’est pas rien… Quels sont les artistes qui t’ont inspirée ?
J’étais une grande fan de Fred Armisen, surtout au moment de Portlandia. J’adorais la chaîne Adult Swim, notamment Wonder Showzen. Et j’ai aussi été très influencée par les humoristes locaux que j’ai commencé à aller voir. J’ai rencontré Julio Torres après un spectacle (un humoriste génial). Il faisait venir des gens que je n’aurais jamais découverts sans ça. Il y a beaucoup d’humoristes de talent en ce moment, on ne connaît pas encore forcément leur nom mais je suis sûre qu’ils perceront.

lifestyle_comedians_ana_frabrega_atelier_dore_5

D’ailleurs, à propos du succès des humoristes… est-ce que ce sont forcément les plus célèbres les plus drôles ?
Non, pas du tout, comme dans tous les domaines. Les musiciens les plus doués ne sont pas toujours les plus connus. Parfois, le talent et le succès vont de pair. C’est bizarre de se dire que le succès dans ce domaine se mesure au nombre de personnes qui connaissent votre nom, à la taille de la salle dans laquelle on joue… J’y ai pas mal réfléchi. Si j’ai du succès, est-ce que ça veut pour autant dire que je suis célèbre ? Je ne veux pas être confrontée aux mêmes problèmes que les gens qui s’exposent publiquement, mais j’ai envie que le public voie mon travail. Peut-on avoir les deux ? J’ai vu des gens qui réussissaient à conjuguer les deux. C’est possible.

Qu’est-ce qui t’inspire le plus souvent ?
J’adore me balader, observer les gens, les attitudes. Je ris souvent toute seule, surtout quand je marche dans la rue. J’observe les manières des gens, leur langage corporel, j’essaie d’en faire un personnage. C’est dingue, mais parfois, je travaille face à un miroir, et parfois, ce que je dis me fait rire ! Genre : « C’est drôle, qui est cette femme ? » C’est ce qui me donne les premières idées. En tout cas, tout m’est inspiré du quotidien, des vraies gens.

Ton conseil à quelqu’un qui aimerait se lancer dans le stand-up ?
Allez-y lancez-vous. Participez à des scènes ouvertes. Moi, il m’a fallu pas mal de temps, parce que j’hésitais beaucoup. J’étais stressée, j’avais peur que personne n’aime, qu’il n’y ait personne. Une fois qu’on se lance, on rencontre des gens, on est plus à l’aise, et tout s’enchaîne naturellement. Je sais que tout le monde dit ça, mais c’est vrai, il faut se lancer.

lifestyle comedians greta titleman atelier dore photo

Greta Titelman | @gertiebird

Quand as-tu su que tu voulais être comédienne ?
J’ai toujours su que je voulais jouer. Petite, j’adorais capter l’attention. Mes parents organisaient des dîners avec des amis, et après le repas, je les réunissais tous au salon et je leur faisais un petit spectacle de danse. A l’âge de sept ans, je suppliais ma mère d’avoir un imprésario… bien sûr, ça n’a pas marché !

Quand as-tu décidé d’en faire ton métier ? Y a-t-il eu un moment décisif ?
Oui, après le décès de ma mère. Je me suis dit : « Qu’est-ce que je fais de ma vie, là ? ». En gros, ça m’a un peu mis le nez dans ma vie. Je me suis demandé si ce que je faisais était assez gratifiant, si j’étais heureuse. C’est vertigineux, de suivre ses rêves, mais j’ai décidé d’essayer.

Penses-tu que c’est différent/plus facile/plus compliqué de devenir humoriste pour une femme ?
Oui ! Les gens disent : « Vous êtes drôle pour une fille ! », ils aiment bien faire des exceptions pour les femmes. Souvent, j’entends « Bon, il nous faut une femme dans ce spectacle. » Du coup, est-ce que vous m’embauchez parce que je suis drôle ou parce qu’il vous faut une femme ? Moi, ça m’est égal, parce qu’une salle, c’est une salle. Mais il y a beaucoup de misogynie dans ce milieu, on passe pas mal de temps dans les bars. C’est dur de se faire respecter, prendre au sérieux. Hier soir, un comédien disait que si les hommes avaient des règles, le monde s’arrêterait de tourner une semaine par mois. C’est très juste.

Very Funny Women

Le spectateur que tu rêverais d’avoir à ton spectacle ?
Ma maman, si elle pouvait ressusciter. Je me dis qu’elle est avec moi tous les soirs. Sinon, je viens de penser à Marion Cotillard, je ne sais pas pourquoi. Ce serait une super spectatrice. Tous ceux qui aiment rire. J’adorerais jouer pour Lenny Kravitz. Ce serait amusant. Et vous savez qui d’autre ? Method Man. J’adorerais voir Method Man et jouer devant tout le Wu-Tang Clan.

Le truc le plus génial dans le stand-up ?
Le plus génial, c’est de faire rire les gens. C’est le plus gratifiant. Faire rire toute une salle, c’est un truc incroyable. C’est un peu comme une montée d’adrénaline. Ou ce que peut ressentir un drogué quand il a sa dose. Et même si c’est juste 10 personnes, je sais pourquoi je suis là.

Ton conseil à quelqu’un qui envisagerait de se lancer dans le stand-up ?
Allez-y, lancez-vous. Si c’est ce que vous voulez faire, si vous pensez en être capable, allez-y. Et même dans le cas contraire. C’est ça qui est génial dans le stand-up : on peut se lever le matin en décidant qu’on va le faire, et essayer le soir-même. Pas besoin d’attendre que quelqu’un fasse quelque chose, d’envoyer un CV. Moi, je n’ai pas fait d’école de stand-up, j’ai tout de suite pris la scène.

Very Funny Women

_____________________

Suivez Ana sur Instagram et Twitter, et retrouvez son show mensuel, Sundays with Ana, sur Facebook. Consultez ses prochaines dates.

Suivez Greta sur Instagram! Elle anime un show, The Birdcage, au Jane à NY le 28 juin.

Michelle se produit au Cluster Fest de San Francisco ce week-end ! Pour en savoir plus, suivez-la sur Instagram et son site.

11 comments

Ajouter le votre
  • Bonjour garance et Audrey et tout le studio,

    bravo l’article est génial, j’adore faire rire les gens imiter des accents, avec ces filles là on se dit que tout est possible super énergie et super message qui passe à travers cet article, les photos sont superbes qu’est-ce ces femmes sont belles ! Merci de nous les faire découvrir <3

  • These ladies are wonderful. Some people just seem to ooze fun.
    Let us know if you and/or Garance takes the plunge and do standup.

  • Super post, les femmes sont belles, pleine d’energie.
    Il y a bien longtemps, j’ai decouvert le Carole Burnett Show qui m’a fait (et me fait encore) rire aux larmes.
    J’adore les « impersonators » et un de mes preferes est Kevin Spacey. Cet homme sait tout faire !

  • Terrific interviews. Great piece. I wish I could see these women. One EDIT CORRECTION Change to Garance’s and my best kept secrets.

  • Natalie 30 mai 2017, 1:37

    Thank you :)

  • What a great article. I particularly enjoyed the part about « being better, faster, stronger, and nicer about it, all while lookign the part » – I feel exactly like this in my everyday life. I would check out the site Whohaha for more funny women! It’s a great site celebrating funny women, and I love it :)

  • There’ve been some unique and fun topics lately, with some substance–this one included. Nice!

  • Garance I took the most fun stand up class from Jude Shelton in LA– highly recommend!

  • Funny women are my favorite for friends. I don’t know if I could do stand up, but I really enjoy making people laugh. Who knows. Maybe someday!

  • I love gretaaaaa. Her podcast Ladylovin is my favourite part of Mondays.

    Thank you for sharing her story.

    Audrey

  • Un de mes billets préférés ! Ces femmes ont l’air d’avoir l’humour contagieux et de déborder de vie. En tant que vêtement, je fais du stand-up chaque fois que je suis porté… mais je pense être moins doué ;)

From the Archives

In her words
  • In her words
  • How To...
  • Things I Learned
  • Three looks
  • Career Stories
  • Morocco!
lifestyle in her words tahiti atelier dore photo

In Her Words: Tahiti Huetter

lifestyle in her words caitlin weiskopf atelier dore photo

In Her Words: Caitlin Weiskopf

laura nolte in her words garance dore photo

In Her Words: Laura Nolte

In Her Words georgia graham grarance dore photo

In Her Words: Georgia Graham