lifestyle_travel_on_a_budget_atelier_dore_0

How To / Travel on a Budget

2 weeks ago by

J’ai honte de le dire… je ne suis encore jamais allée en Europe. Je sais, je sais ! Mais j’ai eu la chance de visiter d’autres pays incroyables, comme Hong Kong, l’Australie et le Mexique pendant un spring break quand j’étais au lycée (je ne sais pas comment j’ai réussi à convaincre ma mère sur ce coup-là). Je n’ai jamais fait des voyages une priorité dans mon budget, (note : mon « budget » est du genre inexistant). Mais à chaque fois qu’un.e ami.e me raconte son voyage à l’étranger ou que je vois des séries de photos de voyage sur Instagram, ça me donne envie de commencer à faire des économies !

Heureusement à l’Atelier, on a quelques amies qui en connaissent un rayon sur la façon de bouger sans se ruiner. Je leur ai donc gentiment demandez de partager avec nous leurs astuces et conseils. Bon voyage !

___________

Jamie Leilani Pelayo, productrice et créatrice de Stories + Objects

Mon premier voyage en avion toute seule, c’était à six ans, je quittais ma ville natale de Kansas City pour aller voir ma grand-mère à Hawaï. A partir de là, ma passion pour les voyages n’a fait que grandir et m’a donné envie, plus tard, de créer un site de récits de voyages. Très tôt dans ma carrière, j’ai eu la chance d’aller souvent en Europe avec des clients : j’ai rapidement appris à profiter de l’endroit où je me trouvais pour m’ouvrir à d’autres cultures sans me ruiner pour autant.

La première leçon que j’ai apprise, c’est que la fidélité paie. J’ai pris une carte de crédit Delta Air Lines American Express l’année où j’ai eu mon diplôme universitaire. Presque en même temps, je suis devenue membre du programme Delta Air Lines Skymiles. J’approche du million de miles et j’ai pu profiter de mes points et de mes miles pour aller en Chine, en Amérique du Sud, et de nombreuses fois en Europe. Quand j’avais un budget un peu serré et que la mouche des voyages me piquait, ces miles m’ont quand même permis de partir.

Quand j’en ai la possibilité au cours de mes voyages pro, je prévois quelques jours en plus pour explorer la ville ou la région alentour, que je n’aurais eu la possibilité de voir sinon. Ça marche notamment très bien en Europe et en Asie du sud-est. Si vos dates comprennent un WE ou si vous pouvez prendre quelques jours, restez un peu plus longtemps et renseignez-vous sur les trains/lignes d’avion intérieures qui vous permettront de découvrir des destinations proches.

Quand je réserve un endroit où séjourner, j’essaie d’évaluer combien de temps je passerai vraiment sur place. Si je cherche juste un endroit où dormir pour explorer une ville à fond, je prends quelque chose de pas trop cher, propre et central. Ça me permet de dépenser un peu plus en cocktails ou en bons restaurants.

Marchez ! Moi qui ai grandi au cœur de l’Amérique, j’avais toujours pris ma voiture pour aller partout. Mon truc préféré maintenant, surtout quand je suis avec mon mari, c’est de découvrir une ville à pied. On en apprend tellement plus sur un endroit quand on s’y perd, qu’on se laisse surprendre par les lieux, les odeurs, les sons et l’ambiance du pays.

lifestyle travel on a budget atelier dore photo

Alyssa Coscarelli, Fashion Market Editor, Refinery29

Moi, j’essaie de réserver des vols à des horaires ou des jours qui ne soient pas trop pris d’assaut. Je suis jeune, donc un vol ultra-tôt ou ultra-tard ne me coûte pas trop… pour l’instant. Je me mets des alertes sur les prix. Sur beaucoup de sites de voyagistes, vous pouvez vous inscrire gratuitement pour obtenir des mises à jour et des notifications sur des baisses de prix.

Comme tous les gens qui voyagent souvent, je me limite à un bagage-cabine + un sac perso (mes amis se moquent de moi, parce que souvent, mon sac personnel est un énorme sac, plus gros que mon bagage à main)… Il y a quelque temps, j’ai souscrit à un mois d’essai gratuit du service Clear, qui permet de passer les contrôles de sécurité en quelques secondes. Ce sera un petit investissement si je décide de continuer, mais c’est vraiment génial de passer la sécurité en deux minutes. Le temps, c’est de l’argent, non ?

J’adore faire du shopping dans des villes inconnues… c’est une de mes passions quand je voyage. Mais j’essaie de me retenir. « Est-ce que me jette sur ce truc de manière impulsive ou est-ce que c’est quelque chose dont j’ai vraiment besoin et qui me servira longtemps ? » Je fais mes petites recherches avant d’arriver dans une ville pour trouver les magasins et boutiques qui me plairont. Comme ça, je sais s’il y a un endroit qui propose des choses que je ne trouverai pas ailleurs, et je me fixe telle somme à dépenser. Je suis récemment allée à Portland et j’avais préparé ma visite à l’avance : j’avais économisé 150 dollars juste avant pour pouvoir me faire plaisir dans une boutique vintage qu’on m’avait recommandée.

J’aime bien aussi avoir les conseils de personnes qui ont un peu la même vie, le même budget que moi : je suis une jeune active de 20 ans, et par exemple, les restaurants 5-étoiles, ce n’est pas une priorité.

Enfin, j’adore les petits-déjeuners : je ne saute jamais le meilleur repas de la journée. Du coup, j’adore quand un hôtel propose un package avec petit-déj ou alors un super-buffet, comme ça je peux faire un repas de reine sans me ruiner.

Gigi Hopkins, Journaliste voyages, @itsbeautifulhere

Depuis mon premier voyage au Japon en solo quand j’avais 15 ans jusqu’à mon tour d’Europe à 21 ans, fraîchement diplômée de l’université, j’ai l’impression que j’ai toujours maîtrisé l’art de voyager en mode roots ! Pour ce premier voyage en Europe, il y a très longtemps, on s’était fixé 50 $ de budget quotidien (en dollars australiens !), et parfois, la petite auberge italienne nous coûtait l’intégralité de ce budget quotidien. Du coup, dans nos sacs, on avait toujours un paquet de riz, une boîte de maïs et une boîte de thon, comme ça on était capables de se faire un petit frichti dans la cuisine de l’auberge si besoin. On s’en est bien sorti et on a passé un super moment !

17 ans plus tard, je vous le dis, il n’y a plus d’auberges, mais il y a toujours un moyen de dépenser de manière raisonnée. Airbnb en est un super exemple. Que vous louiez un appart entier ou juste une chambre à partager dans une coloc, tout est bon à prendre.

J’adore le café, c’est non-négociable pour moi, donc je trouve toujours un moyen de dénicher l’endroit le plus proche qui sert un bon café. Mais par ailleurs, ça ne me dérange pas d’aller de faire mes courses dans la petite boulangerie, la petite épicerie du coin pour me préparer un sandwich que je mangerai dans un parc pour déjeuner. En général, il n’y a rien de meilleur et c’est super bon marché. Autre possibilité : trouver le marché le plus proche, les produits sont frais et les prix plus sympas.

Pour ce qui est du tourisme pur, les musées proposent toujours un jour gratuit, donc préparez votre visite à l’avance. Sinon, je conseillerais de marcher, battre le pavé, prendre des vélos. Un voyage, ce n’est pas forcément hors de prix, il y a toujours un moyen de trouver des bons plans.

Sheree Commerford, Blogueuse et maman @captainandthegypsykid

On essaie de partir faire un vrai grand voyage tous les deux ans, en général pendant trois mois. Je croise les doigts pour 2018. Comme l’Australie est à l’autre bout du monde, on aime prendre le temps d’explorer, et de vivre comme les locaux. Rien de pire que de traîner les enfants d’un endroit à l’autre. Quand on part aussi longtemps, il faut qu’on puisse aussi travailler à un moment donné, sinon c’est hors de prix. Ce qu’on fait souvent aussi, c’est qu’on part en road trip en Australie pour voir la famille ou juste prendre l’air.

Avec des enfants, les voyages se préparent beaucoup plus. Il y a les bagages, mais tout ce qui est école à distance, suspension des inscriptions aux activités extra-scolaires, bilans de santé, etc. Les petites virées sont plus faciles : un sac à dos, quelques snacks et c’est parti. Le plus difficile c’est de choisir exactement quel type de voyage vous voulez : inutile de dépenser des sommes folles pour des vacances qui n’intéresseront pas du tout les enfants.

Les amoureux des voyages ont un compte bancaire entièrement dédié. Avec mon conjoint, ce n’est pas ce qu’on fait parce qu’on est en free-lance. On croise les doigts, mais ce n’est certainement pas la meilleure solution. On est juste conscients que dépenser de l’argent pour autre chose signifie qu’on voyagera moins ou pas, donc on essaie d’établir des priorités. Le truc à faire avec les enfants : les encourager à faire des économies en vue d’un voyage. Ça les motive, et ça leur permet d’être vraiment contents de leurs achats.

lifestyle travel on a budget atelier dore photo

Je mets toujours de l’argent de côté pour un bon véhicule avec assurance et service d’assistance 24 h/24, quelle que soit la destination. C’est aussi bien d’avoir une bonne assurance voyage et une très bonne couverture médicale. Egalement, avoir un forfait téléphone international qui vous permette de ne pas vous ruiner.

Question logement, il y a beaucoup plus de possibilités maintenant pour les familles qui voyagent avec enfants. Avant, c’était la ruine et il fallait souvent se contenter de deux chambres d’hôtel sans cuisine. AirBnB et les sites similaires ont changé la donne : il est possible de louer une maison sublime dans laquelle vous vous sentirez chez vous et qui correspondra parfaitement à une famille avec enfants d’un certain âge. Il y a aussi le camping, comme le voyage qu’on a fait avec un camping-car Airstream. Un emplacement dans un Parc national coûte entre 10 et 15 dollars la nuit. Les échanges de maison dans différents pays, c’est aussi très à la mode. Je n’ai jamais essayé, mais c’est ce que j’ai entendu.

lifestyle travel on a budget atelier dore photo

Natasha Garoosi, Productrice créative @highqualityhumanbeings

Pour mon 21ème anniversaire, je me suis acheté un aller simple pour l’Europe, sans idée précise de ce que je ferais à mon retour à NY. Ça a été une vraie libération, ça m’a ouvert l’esprit et ça m’a permis de savoir compter sur mes ressources.

1. Achetez vos billets d’avion sur Google Flights
Réservez vos billets sur des sites qui vous donnent de la flexibilité. Sur Google Flights, j’ai trouvé pas mal de différences de prix en cherchant avec plus de souplesse au niveau des dates.

2. Ne jouez pas les touristes.
Le meilleur moyen de découvrir une ville, c’est de vivre comme un local. Avant de réserver un lieu de séjour, essayez de voir si vous n’avez pas de la famille, des amis ou des amis d’amis qui habitent à cet endroit. Quand je suis arrivée à Londres – une ville chère – j’ai pu séjourner chez un cousin. N’ayez pas peur de demander à des amis s’ils peuvent vous aider : s’ils vous aiment, ils auront forcément un canapé de plus ou un matelas à vous prêter, voire un ami à vous recommander.

3. Profitez de la nature.
Ce que j’aime par-dessus tout quand je voyage, c’est la diversité des environnements que propose chaque endroit. Trouvez-vous des balades et des merveilles naturelles à découvrir seule ou avec des amis.

4.Voyagez léger
J’ai fait huit villes en 6 semaines avec un bagage à main. J’ai été assez lucide et choisi des vêtements que je pourrais coordonner différemment. BONUS : Avec un bagage à main, on ne paie pas de frais supplémentaires.

5. Ne soyez pas impulsif/impatient.
Faites attention à ce que vous faites/à vos habitudes. Vous êtes en vacances : détendez-vous, profitez, mais ne devenez pas un consommateur impulsif sous prétexte que vous êtes enthousiaste ! Assurez-vous de prendre des décisions raisonnées. Quand j’étais au Maroc, j’étais hyper contente de découvrir les souks, mais j’ai acheté la première couverture que j’ai vue sans vraiment réfléchir. J’ai dû rapporter à NY cette couverture ultra encombrante qui ne me plaisait finalement pas tant que ça. Du coup, j’étais bien mieux préparée la seconde fois. ;)

6. Respectez l’environnement
Des petites choses vous permettront d’économiser de l’argent et de réduire votre impact environnemental de touriste.
– Apportez vos récipients et gourdes pour la nourriture/les boissons.
– Téléchargez vos cartes d’embarquement sur votre téléphone (parfois, l’impression est payante)
– Prenez les transports en commun plutôt que le taxi pour aller à l’aéroport.
Soyez spontanés, amusez-vous ! Ce n’est pas la quantité d’argent qui va déterminer la réussite de vos vacances ! Si vous réussissez à vivre des moments importants, à créer des liens, ce voyage n’aura pas de prix !

lifestyle travel on a budget atelier dore photo

11 comments

Ajouter le votre

From the Archives

In her words
  • In her words
  • How To...
  • Things I Learned
  • Three looks
  • Career Stories
  • Morocco!
lifestyle in her words tahiti atelier dore photo

In Her Words: Tahiti Huetter

lifestyle in her words caitlin weiskopf atelier dore photo

In Her Words: Caitlin Weiskopf

laura nolte in her words garance dore photo

In Her Words: Laura Nolte

In Her Words georgia graham grarance dore photo

In Her Words: Georgia Graham