etiquette-part-1_jeffrey-caldwell_garance-dore

The Evolution of Etiquette / Dinner Party

12 months ago by

Photos

Erik Melvin

C’est toujours sympa d’avoir un ami qui connaît les bonnes manières.

Surtout si comme moi vous venez d’un autre pays, avec une culture différente, et que pour vous, le plus souvent, un dîner se résume à un grand plat de pâtes avalé autour d’une bouteille de vin plutôt qu’à manier une fourchette à salade l’air digne et à attendre que tout le monde soit assis…

Bon d’accord. Les bonnes manières, c’est un peu les règles de respect élémentaires que vous soyez invité au Met Ball ou à une soirée crêpes chez G, mais parfois, on a besoin de réponses claires. « Est-ce que j’apporte des fleurs le soir-même (oui, ça fait un peu série criminelle sur HBO mais revenons à notre sujet) ou est-ce que j’en fais envoyer le lendemain, ou la veille ? Et est-ce qu’on apporte une bouteille ou… Aaaah ! »

Eh bien, moi, pour tous ces moments, j’ai Jeffrey Caldwell. Jeffrey est génial, adorable, élégant… c’est un très bon ami de Chris qui est devenu un ami à moi. Il est aussi directeur branding et événementiel stratégique chez Architectural Digest… et il connaît toutes les règles en matière d’étiquette moderne.

Je me suis dit que ce serait sympa de partager avec vous son charisme et son expertise ! On va commencer par tout ce qui tourne autour du dîner, et si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas, Jeffrey est là !

_________________

Jeffrey Caldwell | Director of Strategic Branding and Events, Architectural Digest

Ma famille n’est ni particulièrement sophistiquée ni particulièrement attachée à l’étiquette. Ce qui n’a pas empêché mes parents, grands-parents et leurs amis de nous inculquer, à mon frère et à moi, les règles de savoir-vivre élémentaires. Je me souviens d’avoir entendu et observé une multitude de consignes, rappels, règles, conseils et suggestions sur la façon de se comporter dans telle ou telle situation. Les bonnes manières, l’étiquette, en fait, c’est juste respecter et faire attention aux autres, rester courtois, prévenant, de façon à ce que ceux qui vous entourent se sentent bien, valorisés, dignes d’intérêt.

Devenu adulte et après avoir passé plus de 10 ans à NY dans la mode et l’édition, j’ai aussi appris que le fait de connaître les règles permet de mieux pouvoir les transgresser. L’étiquette n’est pas faite pour être une cage dorée contraignante, elle permet juste de penser au bien-être et au confort des gens autour de vous. On apprend les bonnes manières en ayant été l’objet de l’attention, des bonnes manières d’une tierce personne qui aura durablement laissé son empreinte sur vous, et infusera à son tour votre comportement et vos habitudes.

Si c’est vous qui recevez…

La responsabilité

Si vous organisez un dîner chez vous, votre responsabilité principale, c’est de vous assurer que tous vos invités passent un bon moment. Que ce soit pour revoir de vieux amis ou rencontrer de nouvelles personnes, vous avez réuni des gens pour passer une soirée agréable. Attention, on ne se met pas la pression non plus.

Qui inviter

En fonction de l’objectif de la soirée, vous pouvez réunir un groupe de gens qui se connaissent déjà ou susceptibles d’apprécier la compagnie des gens que vous avez invités. Lorsque vous réfléchissez à la liste des invités, pensez aux points et aux goûts communs sur le plan personnel ou professionnel, à la complémentarité des personnalités, pour que la soirée soit aussi vivante et agréable, et permette à tout le monde de passer un bon moment.

Le plan de table

C’est un soulagement d’arriver à un dîner et de voir les noms déjà placés sur chaque assiette. De manière assez simple, les invités devraient n’avoir à se préoccuper de rien. En tant qu’hôte, vous devez déjà avoir pensé au plan de table. Ça permet de passer une soirée bien plus agréable puisque vous aurez placé ensemble les gens susceptibles d’avoir le plus de choses à partager. Et au moins, ça évite d’avoir à se disputer la meilleure place au moment de passer à table.

jeffrey caldwell etiquette garance dore photo

Les régimes alimentaires
Si l’un des invités souffre d’une allergie, c’est à lui de vous prévenir au moins quelques jours auparavant. Si une personne insiste pour manger autre chose, anticipez deux ou trois solutions :

1. Faites une salade verte en plus, que vous agrémenterez de quelques fruits et légumes.

2. Faites cuire quelques pâtes al dente, à accompagner de tomates en morceaux, d’huile d’olive et quelques feuilles de basilic.

3. Eloignez-vous de cet ami… après tout, l’hôte est aussi censé passer une bonne soirée !

Passer une bonne soirée

Quand un dîner se passe bien, les invités n’ont pas envie de partir. Si la soirée se prolonge, ce sera peut-être autour de jeux, de musique, d’une soirée dansante improvisée.

Mais si la soirée doit se conclure, « fermer le bar » est la façon la plus claire de signifier qu’il est temps de prendre congé. En général, les gens comprennent le message. Mais rien ne les empêche de prolonger la soirée dans un bar…

Si vous êtes invité…

Qu’est-ce qu’on apporte ?

C’est bien d’apporter un petit cadeau, d’avoir une attention (et c’est très agréable pour ceux qui invitent !). Le cadeau peut être simple ou extravagant en fonction de ce que vous avez envie de partager. Une bouteille, un beau livre d’art sur un sujet qui passionne vos hôtes, ou une petite boîte de caviar… ça marche toujours !
N’apportez rien qui empêche votre hôte de se consacrer à ses invités. On offre souvent des fleurs, ce qui oblige l’hôte à prendre le temps d’arranger les fleurs dans un vase alors qu’il a plein d’autres choses à faire. Si vous décidez d’envoyer de fleurs, faites-les livrer le matin du dîner ou le lendemain.

A quelle heure arriver

Ca dépend du type de dîner, mais en général, on peut avoir jusqu’à une petite demi-heure de retard. Si c’est une grosse soirée sans dîner assis, ne vous inquiétez pas de l’heure. Mais si vous avez RSVP en donnant une heure d’arrivée prévue, c’est bien de vous y tenir.

Plan de table

Moi, je suis partisan de la bonne vieille méthode : alterner homme et femme autour de la table. Je trouve que c’est plus doux, plus ouvert. Jadis, et dans les dîners plus formels, les hommes attendaient que toutes les femmes soient assises avant de prendre place à table. A notre époque, plus décontractée, une bonne règle, c’est d’attendre que vos deux voisins de table s’asseyent pour s’asseoir aussi. Si vous ne les connaissez pas, présentez-vous et brisez la glace.

Conversation

Pour vous assurer de consacrer autant de temps à chacun de vos voisins, engagez la conversation avec celui de droite pendant l’entrée, puis avec votre voisin de gauche au plat suivant. Si vous repérez quelqu’un qui semble un peu isolé à table, incluez-le dans votre discussion. Tout ça semble très formel, mais en fait il s’agit d’échanger idées, opinions et anecdotes de la manière la plus naturelle possible. Le tout, c’est de mettre à l’aise les autres invités et de contribuer à créer une atmosphère festive qui rendra la soirée mémorable.

Et n’oubliez pas : connaître les règles d’usage permet de mieux les transgresser. Le plus important, c’est de ne pas trop s’inquiéter, de partager et d’échanger avec le plus de naturel possible. Passez un bon moment avec les gens réunis par votre hôte, sans doute pour une bonne raison. Bonne soirée !

28 comments

Ajouter le votre
  • How civilized and how charming! I learned a lot, thank you. I’ll be sending my thank you note shortly….
    But seriously, can we have more of these etiquette lessons? On say, dating and dating apps?!?

  • Love this. I would add some guidelines for when it’s appropriate to leave a party with or without saying goodbye to the host. I’ve learned that for smaller, intimate parties (under 20), you should always say goodbye to the host. But for larger parties (when you won’t necessarily be missed), you can just leave without notice and send a text/note the next morning thanking the host for the occasion. As a host I appreciate that because you don’t always want to be interrupted to hear all the goodbyes toward the ends of the evening if there are still many people around.

  • Pas mal du tout. C’est pas sorcier et répond à bien des questions. J’en ai tout de même une concernant ce conseil:

    « une bonne règle, c’est d’attendre que vos deux voisins de table s’asseyent pour s’asseoir aussi.  » Mais s’ils attendent aussi, comment ça se passe :) C’est de l’humour et en même temps pas tout à fait, c’est le genre de situation qui m’embarrasse!!

    A part ça, j’ai les plans de table en horreur. Il n’y a pas de meilleure ou de pire place puisque tout le monde est supposé plus ou moins s’apprécier et/ou au pire ne pas se connaître. Je n’aime pas les faire et pire, je n’aime pas qu’on m’assigne une place présumant de mes affinités. Situation également embarrassante où vous passez une soirée pourrie quand d’autres se marrent .

    Si vous voulez passer un bon moment de lecture sur les bonnes manières « d’autrefois » lisez à voix haute avec justement vos amis le livre de Nadine de Rothschild. à ce sujet. Bonne soirée en perspective

  • This is great. It all comes down to putting people at ease. As Margaret Tan says: Encore!

  • Sandrine Vaillancourt 7 décembre 2016, 1:01 / Répondre

    Yes more etiquette lessons!!!

  • This will come in handy, it can be so awkward when you are not entirely sure. And this puts me already in the party mood!
    Simona
    http://www.lakenmoon.com/2016/12/the-only-coat-jacket-you-need-and-they.html

  • Je n’aime pas les plans de table (ça me fait penser à ma mère) et apprécie qu’on m’offre des fleurs… Sinon, c’est bien de rappeler les basiques.

  • Thank you for the tips some of them I knew and others I didn’t.

  • un petit commentaire sur le fait d’apporter quelque chose lors d’un diner
    Normalement, en France, on n’apporte rien sauf si on ne peut rendre l’invitation
    et seulement dans ce cas, on arrive avec quelque chose
    mais si je suis invitée chez des amis et que j’ai vu quelque chose dans une boutique qui, il me semble leur plairait
    je fais un petit cadeau mais j’évite les fleurs (il faut chercher un vase…)

  • mademoiselle mauve 9 décembre 2016, 11:28

    suis pas d’accord en France quelle que soit la suite on n’arrive jamais les mains vides voyons.

  • I hadn’t considered that bringing flowers was distracting for a host, but i suppose it actually is. that’s an interesting one.

  • Why isn’t that amazing birthday cake in the « shop the story »???

  • The cake is from Dean & Deluca!

    Tori x

  • anna amendola 7 décembre 2016, 6:56 / Répondre

    I love it!
    I never know if I should open my presents when I receive them, or after the party?
    tks!

  • As someone with food allergies, I don’t think Jeffrey Caldwell’s advice is quite on the mark. Here’s the thing. Whenever I go to anything social, there’s food. And with food there’s a host trying to feed me. This comes from a good place — we have a culture where people take care of you when you’re in their home — but can be super awkward to deal with. What hosts often don’t realize is that for some guests, there’s nothing they can make that will necessarily be safe to eat. They’re not in practice of checking for the many names allergies go as on food labels, or avoiding cross contamination (it’s super easy to slice some cheese or bread, and then a tomato, most people won’t notice they’ve used the same knife for both, it’s not on their radar). If you’re me, you’ve gone home sick a fair number of times when food was supposedly ok for you to eat. So I’ve found it’s safest to just eat ahead, or bring something along. This is no big deal to me. What is a big deal is how awkward most hosts make you feel about it, running back and forth from the kitchen, asking you repeatedly if you can eat this or that, making you feel like you’ve put them out, trying to force you to eat *something*. Not accepting you at your word that you’re not hungry and don’t need anything. Here’s my advice to hosts. If you have someone with allergies and they tell you in advance, ask them what they would like you to do. If it’s nothing, then don’t do anything further. If a guest shows up and says they’ve eaten, accept it and don’t press them. Treat them just as you would if they were stuffing their face with your homemade cassoulet. People with food allergies want to be able to see people and go to social events just like anyone, but without their allergy being the center of attention. Let them. They really don’t care that they’re not eating, they’re just there to visit. Please please don’t not invite them because their needs in this one domain are slightly different than yours.

  • I get it but I think it would be quite weird to have a guest who sit at the table and doesn’t eat anything, that makes me feel akward.. I like the option were the guest comes with his.her food or ask a specific meal (I always have gluten free pasta and olive oil in my cupboard)

  • Lovely! I love the tip about sending flowers the morning of or the day after. Even better if the flowers come in a vase :).

  • En France, les plans de table restent assez rares, sauf pour les très grandes occasions ! Et j’ajouterai qu’en France aussi, il faut attendre que la maîtresse de maison soit assise pour s’assoir, enfin dans les règles de bonnes manières.

  • Really liked this post! I would love to read more on etiquette.

  • albagraciosa 8 décembre 2016, 5:52 / Répondre

    Dans la bonne bourgeoisie provincial au pays de Rabelais et du fromage qui a du goût – bref dans le monde ringard, on n’ apporte pas de bouteilles sauf si on connait très bien son hôte et ses goûts (par exemple il ou elle adore le whisky et justement on rentre du Japon avec un flacon local), généralement c’est une faute de savoir vivre grosso modo on dit j’ai apporté de quoi picoler parce que chez vous on ne sait pas si ce sera bien pourvu.

    En principe on n’apporte rien lors d’une première invitation on peut le lendemain envoyer des fleurs ou mieux un mot manuscrit (et pas un courriel ou pire un sms) pour remercier – communément appelé « lettre de château » n’est-ce pas ravissant ?
    Si on envoie des fleurs on évite surtout la sempiternelle orchidée blanche dans son récipient insipide ; si on a été observateur ladite plante se trouvait en x exemplaires dans la maison et dans tous les états fleurie ou décapitée en attente d’une renaissance.

    Quand on connait bien ses hôtes, un livre bien choisi, un bouquet de roses anciennes de votre jardin ou mieux une bouture rare ou des graines assorties de préférence bio si votre hôte jardine, un présent introuvable sur le marché mondialisé des boutiques en ligne – bref on essaie de se distinguer à défaut de l’ être.

    Le plan de table est un casse-tête chinois surtout si on a un ou deux taciturnes à placer et que dire de ces hommes qui ne supportent pas d’ être assis à côté d’une femme au visage ingrat ou pire d’une femme qui aura de l’esprit et se vengeront en se comportant comme des goujats ou encore d’ une oie qui gloussera à la moindre blague et vous attrapera le bras à chaque prise de parole beaucoup trop nombreuses à en juger pas vos bleus le lendemain. Le plan de table est un sport à hauts risques.

    Et quand on reçoit, toujours prévoir dans la salle de bain un ou deux vases à remplir en vitesse on peut se débarrasser vite fait de l’emballage dans la baignoire ou la douche. L’ aventure devient périlleuse si on vous a offert des fleurs d’ un mètre de long et que vous n’avez qu’un coupe-ongles sous la main pour raccourcir les queues.

  • Merci pour cet interview ! C’est très instructif ! :)

  • Madame Stramash 8 décembre 2016, 10:09 / Répondre

    I’ve always heard that about not giving flowers on the day and yet, I adore receiving flowers, absolutely love it, and have never found it the tiniest distraction to look after them. It takes a second to stick them in water and you can arrange them later. So I always ignore that rule, as do many of my friends. Often, too, flowers are presented in hand-tied bouquets so they need minimal arranging, if any.

  • C’est donc pareil qu’en France, Angleterre, pas étonnant, ces us et coutumes viennent donc du vieux continent! Sauf que nous attendons que la maîtresse de maison soit assise pour passer à table et non nos 2 voisins de table… D’ailleurs c’est étrange cette règle, si on la suit à la lettre, personne ne s’assoit jamais???!?

  • Je n’invite et ne suis invitee que chez des amis, ce qui facilite la tache. J’apporte des fleurs, du champagne ou ce que l’hotesse desire. Pas de plan de table, pas de casse-tete, rien qu’une bonne soiree !

  • Super intéressant plus d’articles sur l’étiquette s’il te plait Garance! Question: comment gère t-on les invites toujours sur leur smartphone?
    http://www.lebazhaar.com

  • On fait une soirée à thème sans smartphone ou on instaure un nouvel usage: au lieu de laisser ses chaussures dans l’entrée on laisse son tel avec panier personnalisé parce que c’est vraiment insupportable d’autant plus quand les gens le posent sur la table

  • I love this post!

  • Love the topic! And a thousand times agreed on the flowers!

From the Archives

In her words
  • In her words
  • How To...
  • Things I Learned
  • Three looks
  • Career Stories
  • Morocco!
lifestyle in her words tahiti atelier dore photo

In Her Words: Tahiti Huetter

lifestyle in her words caitlin weiskopf atelier dore photo

In Her Words: Caitlin Weiskopf

laura nolte in her words garance dore photo

In Her Words: Laura Nolte

In Her Words georgia graham grarance dore photo

In Her Words: Georgia Graham