1MhrETfM

9 People on Masturbation

3 weeks ago by

Il y a peu, j’ai fait analyser ma carte astrale pour la première fois, dans le cadre de mes recherches pour un futur article que j’écris sur l’astrologie. J’ai appris que, selon ma carte astrale, une des grandes leçons de ma vie est de moins me soucier des autres personnes présentes dans mon orbite romantique, et plus de moi-même. En entendant ça, j’ai immédiatement ri : “Ah, vous conseillez plus de masturbation donc ?”

Mais honnêtement, tout le monde a besoin d’un peu plus de masturbation, non ?

Pendant nos préparatifs pour le Mois du Sexe, le calendrier éditorial s’est rempli très vite (il y avait plein de choses dont nous voulions parler) mais j’étais INFLEXIBLE sur le fait de garder de la place pour la masturbation – un sujet qui met encore les gens mal à l’aise et les réduit vite au silence (honnêtement, les gens parlent plus d’orgies que de masturbation). Nous nous souvenons tous de notre premier rapport sexuel, et nous continuons toute notre vie à raconter cette histoire pour nous définir, nous et notre vie, mais nous parlons rarement de la première fois où nous nous sommes masturbés. Parfois, on entend les gens dire des choses comme “j’ai découvert le porno” ou “j’ai appris l’astuce de la baignoire” mais j’ai rarement entendu une description précise comme “j’ai découvert la masturbation” ou mieux “je me suis découvert moi-même”.

J’irais jusqu’à dire que la majorité des gens expérimente un orgasme pour la première fois en se masturbant (et si ce n’est pas un moment crucial de la découverte de soi…), mais pourtant, ce moment de la trajectoire sexuelle reste tabou. Un événement honteux qui continue à avoir une histoire bannie alors que nous sommes devenus adultes.

Pour essayer de faire disparaître la honte qui entoure la masturbation, nous avons recueilli les pensées de différentes personnes sur la masturbation, dans l’espoir d’allumer une petite lampe de chevet pour illuminer ce sujet dans le noir.

_________________
“Nous avons créé Maude pour qu’il y ait enfin une entreprise qui considère le sexe comme une chose du quotidien – ce que c’est. Le sexe et la masturbation sont des activités complètement humaines et normales. Imaginez un monde où nous aurions tous la liberté de penser, et vous savez quoi ? Ce serait sans aucun doute mieux.”

Eva Goicochea, Co-fondatrice et CEO de Maude, une entreprise moderne dédiée au sexe
_________________
« Le corps humain est une merveille et les possibilités de plaisir sont infinies. »

Spencer Jones, Ecrivain
_________________
 » La masturbation est indubitablement le meilleur moyen d’apprendre comment votre corps répond à différentes sortes de stimulation sexuelle. Cette connaissance du corps est très précieuse, non seulement pour découvrir le plaisir, mais aussi pour communiquer avec un partenaire. C’est très sexy d’être votre propre experte !”

Myisha Battle, Coach certifiée de sexe et de drague
_________________
 » Se donner du plaisir peut aussi nous donner le temps de nous détendre, de nous sensibiliser à notre propre gamme de sensations subtiles, et de sentir le pouvoir en nous. Plus nous explorons et plus nous nous connaissons nous-mêmes, plus nous pouvons savoir ce qui semble naturel et le partager avec quelqu’un d’autre. Avoir la capacité de se donner soi-même du plaisir est vital dans un monde qui a fait de la honte de soi un phénomène normal. S’explorer soi-même, découvrir notre vitalité peut nous aider à savoir qui nous sommes et à le montrer au monde.”

Nicole Ohebshalom, Psychothérapeuthe spécialiste des questions de reproduction
_________________
“Nous sommes souvent nos premiers partenaires sexuels. Et c’est en général quelque chose que l’on découvre et que l’on fait dans le secret le plus total. Pas seulement l’intimité, le secret. Comme si nous pensions que personne ne devait l’apprendre. Il y a une peur intrinsèque au fait d’être surpris qui est liée à la honte et c’est comme ça – de cette manière – que nous commençons à être sexuellement actifs. Nous gardons cette honte avec nous une fois adulte, nous la transportons dans les chambres de nos partenaires et ce n’est que quand nous nous rendons vulnérables et que nous racontons ouvertement à quelqu’un – peut-être un partenaire, un ami, un amant – que nous sommes un être humain accompli qui se masturbe, que nous pouvons nous libérer de cette honte et avoir une sexualité libérée pour être capable de se connecter vraiment. Et le but de mon commentaire ? Eh bien disons juste que le gamin qui peut arriver cinq minutes en retard pour dîner et dire honnêtement “désolé tout le monde, je me masturbais” aura sans doute une vie sexuelle plus belle que celui qui ne peut pas.”

Jared Matthew Weiss est le fondateur de Touchpoint, une série de réunions publiques où les gens peuvent venir pour parler de leur vie sexuelle et amoureuse.
_________________
 » Il n’y a pas de meilleur exemple de la peur de la société face à une femme sexuellement active que le tabou qui entoure la masturbation féminine. Petites filles, on nous apprend à ne pas nous donner nous-même du plaisir ; on nous parle de règles, de sexe protégé et des manières de s’assurer qu’on ne peut pas tomber enceinte. Si nous nous essayons à la masturbation chez nous, nous nous sentons souvent coupables et honteuses, alors qu’on considère que c’est parfaitement acceptable et normal pour les garçons en grandissant.

Cela continue dans l’adolescence et dans l’âge adulte, au moment des premiers rapports sexuels. La plupart des garçons ont leur première expérience sexuelle seul, mais beaucoup de filles l’ont avec quelqu’un d’autre. Donc, dès le début, en tant que femmes, nous découvrons le sexe et le plaisir par le biais de quelqu’un d’autre.

Heureusement, les choses sont en train de changer mais il faut encore demander davantage. Il faut se masturber et en parler, conseiller des films pour adultes et des super jouets à nos amies, libérer du temps dans nos agendas pour se donner du plaisir et apprendre aux jeunes filles que l’exploration sexuelle est une activité complètement normale, drôle et saine. En en parlant, nous pouvons faire disparaître la répression du corps humain et montrer au monde que notre plaisir a de l’importance.”

Erika Lust est une réalisatrice de films pour adultes reconnue qui développe une vision positive du sexe dans son cinéma indépendant pour adulte qui montre des histoires sexuelles intelligentes, des personnages à qui on peut s’identifier, et du sexe passionné réaliste.
_________________
“Personne ne vous parle jamais de l’importance de la masturbation, c’est dingue. Ce que j’ai appris de mon propre parcours, c’est que c’est la chose qui vous donne le plus de confiance en vous, devenir maître de votre propre plaisir. Et c’est même bon pour la santé ! C’est un exutoire pour le corps et l’esprit, et le sexe le plus sûr que vous pouvez pratiquer. Pas de MST, pas de bébés, jamais.”

Remy Kassimir est une actrice de Standup Comedy, et anime des podcasts. Elle a fondé et anime How Cum?, un podcast qui explore l’orgasme féminin.
_________________
“Une de mes proches amies m’a offert un vibromasseur pour mon 21e anniversaire. Elle m’a offert ce vibro devant un groupe d’autres amies – toutes enthousiastes à l’idée de partager leurs histoires de sex-toys et la manière dont elles se donnent du plaisir. A 12 ans, j’aurais été choquée par cette semaine. J’ai caché mon désir de me masturber pendant des années. Repliée sur moi de honte, je ne savais pas comment parler de plaisir.

J’aurais aimé que quelqu’un me parle de masturbation quand j’étais plus jeune, que cela ne me prenne pas si longtemps pour en parler avec mes amis et mes pairs. Ce n’est qu’avec l’âge, et en parlant ouvertement, que j’ai compris que se donner du plaisir était non seulement normal, mais en plus était une étape nécessaire de la découverte de mon propre corps – tout particulièrement en ce qui concerne l’articulation entre mes envies et mes désirs sexuels avec ceux de mes partenaires. Je suis fermement convaincue que la masturbation est essentielle à la fois pour l’apprentissage et pour le plaisir. Tout le monde devrait pouvoir se masturber sans peur ou honte pour avoir cette opportunité de prise de confiance en soi sexuelle et de connaissance de soi.”

– Rebecca Goldfarb Terry est une coordinatrice de Adolescent Sexual Health Awareness,
Un groupe de Wesleyan University à vocation communautaire qui fournit une éducation sexuelle extensive sur le consentement, la communication, et l’intervention en tant que témoin pour les étudiants du campus et des lycées du Connecticut.
_________________

Pictured up top are the lovely Iroha Vibrators.

Shop the story

5 comments

Ajouter le votre
  • Such a wonderful and important story! I am so happy that this conversation is happening, and we are breaking the stigma around masturbation and self pleasure. I wish these conversations happened more often between my friend groups, but I am happy to enter spaces in which sex is not a taboo topic, such as Salty–it has helped me become more comfortable with my own sexuality, and I am so grateful for that community because of it.

  • Seriously? Only one comment so far? Well, that is proof enough for the thesis that female masturbation is still a taboo.
    Personally I have to say, masturbation really was important to learn about the different stimulations that « technically » make me cum and that definitely improved my sex life, maybe even made orgasms during intercourse possible at all. But masturbation itself I do not find truly satisfying. It is only a physical thing. No communication, no surprises, no step beyond myself.

    PS Just as important as experience is knowledge. Every woman (and man) should learn about the clitoris which is much, much more than the glans. Look up internal clitoris and be inspired.

  • Veronica McCarthy 1 mars 2019, 10:13

    I felt the same way with the lack of comments on this one, Brizz! A few more have trickled in but it does show that masturbation is still seen as very taboo. And YES to the clitoris. I still remember how my jaw dropped when I learned what the clitoris looks like in its entirety.

  • Linda B Kerr 1 mars 2019, 7:09 / Répondre

    This is a most welcome post. And these objects are beautiful! I was unaware that these tools/toys could exist in such beautiful forms…they are sensual. I am checking them out!
    Thanks!

  • Natalie K. 14 mars 2019, 4:37 / Répondre

    At its core, masturbation is an act of self-love and self-care, while sex with a partner is an act of communication and mutual pleasure. One isn’t a substitute for another and we should stop treating it this way. Both are equally important.

From the Archives

New York vs Paris
  • New York vs Paris
  • This or That
  • Happy Holidays!
  • #AtelierDoréDoes
  • How To...
  • Things I Learned
This or That: American or Française?

This or That: American or Française?

atelier dore le meridien art of love chapter three the date

Art of Love / Chapter Three

Art of Love / Chapter Two

Art of Love / Chapter Two

le meridien art of love atelier dore

Art of Love / Chapter One

madewell sezane paris new york tee tshirt garance dore photos

Two Cities

tour triangle paris herzog de meuron garance dore architecture

Touch the Sky

caroline de maigret speaks fiaf garance dore photos

See Caroline!

melissa bon style story garance dore photos

Style Story / Melissa

Garance Dore Illustration

Things Parisians Do