G advice column horizontal

Dear Garance…

11 months ago by

Chère Garance,

Ça fait un moment que je voulais t’écrire pour te dire à quel point tu m’inspires. Je suis étudiante, j’ai 21 ans, et j’essaie de trouver ma voie. J’aime à la fois l’irréel et le réel, j’aime beaucoup l’espace imaginaire et onirique qu’occupe la mode mais sans le côté hypocrite qui y est associé… encore plus depuis que j’ai écouté ton podcast.

J’aimerais beaucoup avoir un parcours comme le tien, peux-tu me donner quelques conseils ?

Merci encore de m’inspirer,
Isabel

______________________

Chère Isabel,

Tu me demandes des conseils pour travailler dans la mode, et tu as peur de toute l’hypocrisie que tu perçois dans cet univers.

Tu dis que tu es à la fois intéressée par ce qui est réel et l’imaginaire… et c’est ce qui t’attire dans la mode.

J’étais comme toi, et ça n’a pas changé.

La mode, c’est magique. Et pour faire de la magie, il faut être dans les coulisses. Comme les magiciens, une fois qu’on connaît les tours de magie, qu’on s’est amusé, qu’on a dépassé les premiers moments de fascination, la magie s’estompe. Quand on travaille dans la mode, on voit toutes les ficelles… et très vite, le rêve disparaît.

A mesure qu’on mûrit et qu’on apprend, il y a plusieurs pièges. Pour garder la magie intacte, rester concentré sur son rêve, il faut avoir des super-pouvoirs dont seuls peu d’entre nous sont dotés.

Quand on perd la magie, on peut vite devenir insensible, blasé. Choisir d’oublier le monde réel. Commencer à porter un masque. On finit par remplacer la poursuite de la magie par la poursuite du pouvoir.

L’hypocrisie, cette fausseté survient quand le pouvoir est perçu comme un dû, mais quelque chose qui peut vous être retiré. L’hypocrisie, c’est jouer un rôle dont on pense qu’il nous va mieux en société. L’hypocrisie, c’est la peur, et elle est partout… plus encore dans des secteurs dont la vocation est de créer de sublimes illusions. L’illusion de la perfection, de la beauté, de la grandeur.

Mais voilà.

Le monde a besoin d’être révolutionné, constamment, par de jeunes rêveurs. Car ce sont eux qui terrasseront la peur. Grâce à eux, la donne change, le pouvoir change de main.

Isabel, le monde a besoin de jeunes rêveuses et rêveurs, de jeunes gens qui ont soif d’agir, maintenant plus que jamais. Des jeunes gens comme toi qui seront la voie vers une mode meilleure, plus tolérante, plus responsable, plus bienveillante, plus créative, plus authentique

De jeunes rêveuses et rêveurs qui n’ont pas peur.

Et c’est un peu ce que j’étais. Je n’avais rien à perdre, donc je n’avais pas peur. J’ai fait mon truc, ce en quoi je croyais, qui me ressemblait. Je ne m’inquiétais pas de ce qu’on pensait de moi, jusqu’à ce qu’une partie de ma mission soit remplie. Et puis un jour, je suis devenue une initiée, j’ai fait partie de la mode, j’ai commencé à accorder de l’importance à l’ego. A la place où j’étais assise. A ceux qui me disaient bonjour. Et lentement, l’hypocrsie, la fausseté, se sont immiscées dans mon monde.

Ce que j’ai vu comme un rêve brisé à l’époque, je le vois maintenant comme le signe que j’avais mené à bien cette mission spécifique.

Il était temps de m’attaquer à autre chose, de me trouver de nouveaux rêves.

Et c’est ce que j’avais envie de te dire aujourd’hui. La vie est longue, tu feras plein de choses différentes. N’aie pas peur, la mode sera peut-être ta grande passion ou alors juste une belle aventure qui durera cinq ans. Et ce n’est pas pour ça que ce sera moins intéressant. Vas-y, lance-toi. Tu apprendras, tu changeras, tu évolueras. Certains de tes rêves seront brisés mais de nouveaux rêves, plus forts, émergeront. Et un jour, tu décideras peut-être que tu en as assez.
Tu as le droit de changer de voie, de partir pour aller faire de la poterie ou de la politique pendant quelques années, puis de revenir… ou pas.

Oui, ton avenir sera aussi simple que ça. Ne te préoccupe pas de savoir si tu choisis la bonne voie ou non parce que ta voie, tu la trouveras en suivant tes rêves et tes envies.

Et non pas l’inverse.

Pour résumer : personne ne te donnera le pouvoir, personne ne pourra prendre ton pouvoir, ton pouvoir est en toi.

Ne te demande pas l’influence qu’un secteur aura sur toi, pense plutôt à l’influence que tu pourras avoir sur lui. Pas dans un souci d’ego, mais simplement à force de volonté personnelle et de détermination.

Alors vas-y, donne tout ce que tu as. Le monde a besoin de toi, plus que jamais.

xo
G
_____________________

Si vous êtes abonnés à notre newsletter, le 1er février, vous avez dû découvrir cette nouvelle série, Dear Garance! On reçoit des tonnes d’e-mails nous demandant des conseils de toutes sortes alors on a décidé qu’il était temps d’y répondre. Et c’est exactement ce que Garance fera dans sa newsletter, le premier de chaque mois… en répondant à vos questions ! Si vous avez une question à poser à Garance, envoyez-la à contact@atelierdore.com. On vous encourage à aborder tous les sujets : l’amour, les relations, la famille, les dilemmes personnels, le sens de la vie et bien sûr, le boulot. Et si vous avez envie de lire les conseils de Garance le premier de chaque mois, n’oubliez pas de vous inscrire à la Newsletter ici !

10 comments

Ajouter le votre
  • Merci Garance, merci Isabel. Cette jeune fille de 21 ans, c’est moi aussi. Ces mots sont tellement réconfortants ! xx

  • What a great post . I couldn’t agree with you more Garance. I have found that the acceleration of change in society, is reflected in us as individuals. Our ability to be successful is tied directly to our ability to accept and thrive in a changing world ! You can lay out plans for the future and one should , but always be aware of a changing world.
    Jandrew
    Dress The Part
    http://www.jandrewspeaks.com

  • This is so extremely beautiful and I am so glad I read this. In the middle of my Humanities studies, I also studied Fashion Design and I was extremely sure that this world/job/industry is for me. I was so fed up studying Humanities everyday and I wanted something to express myself. While studying at both colleges at the same time, and getting to know the world of Fashion and especially how it works and how people treat others in this industry, it was no longer appealing to me. I am a highly motivated person and I always thought that, by being motivated, confident and competitive I would be a great fit for Fashion, but this is where I lost it. I could no longer express myself, because by taking interships and working 12 hours a day with no payment, it wasn’t creative anymore for me. Like Garance said, it lost its magic. And I am SO glad it did, because I realized some things for myself. I love Fashion and it’s my passion, but as a hobby. If I make that my job(at least now), I am gonna burn out. I love it because it’s a place where all kinds of Art meet. Not because it pays well or someday might become famous from it. I didn’t let things get to me, I finished my Fashion degree with the highest honors and the same for my Humanities one. I am now going to apply for Masters in the field of Humanities again, and I love it. Because I have my passion, but I want to make this my job. Don’t let yourself be afraid, you can start and stop and rewind and start again, anytime. Life is small, uncertain, beautiful. Do whatever you love. You may understand that you only love it a certain way(like myself), or that it’s the only thing you want to do for the rest of your life. Challenge yourself! This is how you’ll grow. Sending you and Garance my love and positivity. xxx

  • Teresa Matas 25 février 2018, 8:23 / Répondre

    Thank you very much, Garance et al., for the opportunity you bring to readers of your posts who seek advice and counseling.

    In appreciation of your support, I wanted to share a truly apropos quote of the philosopher from Ancient Greece, Aristotle… « Where your talents and the needs of the world cross, there lies your vocation ».

    xx
    Teresa (From Alicante, Spain)

  • thank you for this post.

  • <3 That was a really great advice

  • « Falseness is fear » etc,I couldn’t agree more.Its great to read what you have to say on this matter as one who has been on that journey within the fashion industry.Young people need to hear this advice which unfortunately is very rare.Well done for putting it out there with clarity.

  • Le pouvoir est en toi… qu’elle clairvoyance et quelle sagesse ! Plus que jamais merci pour ta générosité et tes réflexions qui sont toujours très intéressantes. Nous aussi , avons besoin de toi

  • Creative artist and designer

  • SO much TRUTH in this letter. I’ve been following you for years and always in awe of your wisdom and insight. As someone who works in the film industry, I too, have found myself thinking that the dream of the magical world of filmmaking is filled with so much falseness and ego, that maybe my dream was just an illusion and/or waste of time. But, like you write, I am learning to realize that for one, my dreams can continue to evolve and maybe that means a new career or maybe that means realizing the power I have to make changes (big or small) in the industry. Thanks for always being thoughtful and real and putting positive energy forward.

From the Archives

Only the Essentials
  • Only the Essentials
  • Happy Holidays!
  • #AtelierDoréDoes
  • How To...
  • Things I Learned
  • Three looks
The Carry All

The Carry All

Back to Blazers

Back to Blazers

fashion essential the espadrille atelier dore photo

The Espadrille

fashion essentials the white jean atelier dore photo

The Jean Pool

leather jacket garance dore photo

Essentials / A Soft Leather Jacket

Essentials / A Long Tailored Coat

Essentials / A Long Tailored Coat

My Summer Essentials / Aurélie

My Summer Essentials / Aurélie

My Essentials / Costanza

My Essentials / Costanza

My Essentials / Alessandra

My Essentials / Alessandra