ATELIER_DORE_LIFESTYLE_ANJALI_KUMAR

Things I Learned From Being Curious

3 weeks ago by

J’ai construit ma carrière sur ma curiosité. Que ça soit pour chercher conseil auprès des morts, boire de l’eau volcanique avec un chaman au Pérou, être avocate à Paris ou chez le géant de la tech Google, prendre des cours de comédie à NYC, travailler professionnellement dans une cuisine en Italie ou dessiner une collection de sacs à main pendant dix ans (qui ont fini par être portés par SJP elle-même, non pas dans un mais dans deux épisodes de Sex and the City), ma motivation pour explorer les choses qui éveillent ma curiosité m’a conduite vers de nombreux chemins inattendus. Et pour citer feu le fameux David Bowie : “Je ne sais pas où ça va m’emmener, mais je vous promets qu’on ne s’ennuiera pas.”

Voilà quelques leçons que j’ai apprises en étant curieuse.

Ce n’est pas grave de ne pas avoir une unique passion.
Pendant toute mon éducation et ma carrière, on m’a donné le même conseil : “Trouve ta passion. Puis concentre-toi dessus.” Le sous-entendu est assez clair – trouve une chose, fais-la très bien à l’exclusion de tout le reste, c’est la recette du succès. Mais ça ne m’allait pas, même quand j’étais jeune. A l’université, j’étais en prépa de médecine et j’ai choisi une majeure multidisciplinaire (éthique biomédicale), qui mélangeait la biologie, les études religieuses, la littérature comparée et la philosophie. Et quand j’ai eu mon diplôme, j’ai eu envie de tout essayer – je voulais être avocate et designer. Je voulais m’essayer à la cuisine, et puis aussi travailler dans une ONG. Je voulais travailler dans la tech et dans les startup, mais aussi approfondir mon intérêt pour les médias. Je voulais écrire un livre, mais aussi développer ma pratique du discours public. Et après avoir passé des années à m’inquiéter parce que je passais d’une chose à l’autre, je me suis rendu compte que j’étais passionnée par plusieurs choses. J’ai pris conscience du fait que le succès n’avait pas besoin d’être défini par un plan de carrière linéaire. Je pouvais suivre ma curiosité et avoir plusieurs passions.

Tu ne verras peut-être pas d’éclair lumineux – ce sera peut-être simplement une délicate tape sur l’épaule.
Elizabeth Gilbert, dans son livre Comme par magie, décrit la curiosité comme une simple tape sur l’épaule et vous encourage à vous retourner et à explorer. J’adore cette idée. La curiosité n’est pas forcément quelque chose qui vous secoue par les épaules pour attirer votre attention. Ce sera peut-être plus subtil que ça. Il faut donc faire attention aux choses qui vous invitent, parfois subtilement, à vous retourner vers elles et à les remarquer. Et ensuite, faites un pas ou deux dans cette direction et regardez ce qui se passe.

Ce n’est pas grave de ne pas avoir de plan – ou de but sur le long terme.
Quelques années après le début de ma carrière d’avocate, j’ai pris un mois de congé sabbatique et j’ai fait un stage (c’est-à-dire un stage non payé pendant lequel un cuisinier travaille brièvement dans la cuisine d’un autre chef pour apprendre de nouvelles choses) chez Badia a Coltibuono (un superbe restaurant et vignoble au coeur de la Toscane). Et la première réaction de la plupart des membres de ma famille et de mes amis bien intentionnés a été : “Bon, d’accord, mais qu’est-ce que tu vas en faire ?” Et cette question me semblait passer à côté de l’essentiel, me tourner vers cette chose qui me rendait curieuse. Evidemment que la capacité à faire du risotto al limone pour 40 personnes n’est pas une qualité nécessaire tous les jours, mais je n’avais pas voulu travailler dans un restaurant italien pour un jour devenir traiteur ou pour ouvrir mon propre restaurant. C’était une opportunité de vivre en Italie (sans payer de loyer !), de travailler aux côtés de certains des chefs les plus talentueux de Toscane, de boire des vins incroyables et trop d’expressos et d’améliorer mon italien. Est-ce que j’avais vraiment besoin d’un plan en plus ? (J’ai décidé que non.)

La curiosité conduit à l’empathie.
Je suis fermement convaincue que la curiosité conduit à l’empathie. En travaillant sur mon premier livre, Stalking God: My Unorthodox Search for Something to Believe In, mes mémoires sur mes tentatives pour trouver des réponses aux questions que je ne pouvais pas simplement trouver sur Google pour ma petite fille (imaginez un mélange entre Mindy Kaling et Mange, Prie, Aime), j’ai voyagé à travers le monde et rencontré des gens avec des expériences et des points de vues variés. J’étais profondément et sincèrement curieuse de comprendre l’esprit de personnes qui se trouvent dans des situations radicalement différentes (et radicalement éloignées) et avec (dans certains cas) des croyances radicalement différentes. L’empathie est une force puissante mais c’est encore plus puissant quand vous la ressentez en lien avec un point de vue qui est opposé à votre propre point de vue naturel. Et chez moi, c’est ma profonde curiosité envers les gens et leurs croyances qui fonde ce lien.

La curiosité est un superpouvoir.
Je suis entourée dans mon travail par des entrepreneurs qui ont réussi. Et une des choses qui leur a tous permis d’avoir du succès, c’est leur motivation exemplaire. Ils avaient l’impression qu’il y avait une question à laquelle il fallait qu’ils répondent – par exemple, chez Warby Parker, c’était la curiosité du fondateur autour de cette question : pourquoi les lunettes sont-elles si chères ? Leur propre curiosité pour cette réponse les a conduits au succès incroyable de leur entreprise, j’ai adoré faire partie de sa construction.

Mais dans mon cas, je n’ai pas trouvé une seule question qui me motive. Au contraire, j’éprouve la même curiosité face à de nombreuses questions qui passent devant moi. Et je suis prête à plonger dans l’inconnu, à être à l’aise en creusant de nouvelles questions ou idées et à trouver des solutions innovantes, ma curiosité – voilà mon superpouvoir. Au point que quelqu’un chez TED a même fait référence à moi comme “l’acupunctrice des idées” parce que j’adore approfondir toutes les idées et voir comment je peux aider l’énergie de cette idée à circuler encore mieux – et l’expression est restée.

Et aujourd’hui, le fait de soutenir les autres dans leurs recherches de réponses aux questions qu’ils se posent, et dans l’exécution de ces réponses, est devenu mon travail – on pourrait dire que je suis acupunctrice d’idées à temps complet ! J’ai récemment co-fondé une entreprise appelée The Justice Dept. où nous soutenons des fondateurs et des créatifs (en nous concentrant sur les femmes et quelques hommes sensibilisés) dans l’exécution de leurs passions. J’ai enfin reconnu que ma curiosité sincère pour un grand nombre de domaines et ma capacité à créer des liens entre des idées, des industries et des gens hétérogènes, c’est ça mon superpouvoir.

La curiosité vous emmènera dans des endroits inattendus (et très intéressants).
Ma curiosité m’a amenée à rencontrer des personnes extrêmement intéressantes dans des endroits vraiment incroyables. Depuis les séances avec des gourous et des chamans à travers le monde à l’époque où je faisais des recherches pour Stalking God: My Unorthodox Search for Something to Believe In, jusqu’à conseiller des leaders internationaux comme Malala Yousafzai ou Megan Smith (ex-Chief Technology Officer des Etats-Unis), en passant par mon intervention sur le TED stage, mon défilé avec les clowns dans la parade de Macy’s pour Thanksgiving à NYC (oui, je l’ai vraiment fait), ma curiosité et ma facilité à accepter des situations inconfortables m’a emmenée dans des endroits extraordinaires, avec des gens encore plus extraordinaires. Mais rien d’unique ou de spécial ne m’a conduite sur ce magnifique chemin. Je me retournais simplement dès que je sentais ma curiosité qui me tapait délicatement l’épaule. Et j’espère que vous en ferez autant.

__________

Anjali Kumar, née à Brooklyn, immigrée indienne américaine de la première génération, est autrice, avocate, conseillère, conférencière et “acupunctrice d’idées”. Elle a co-fondé The Justice Dept., une firme de conseil et de droit qui travaille avec les femmes entrepreneures, directrices, les talents, les marques et les créatives à toutes les étapes de leurs carrières et de leurs entreprises dans les domaines de la technologie, les biens de consommation, les médias, le divertissement et la mode. Avant de co-fonder The Justice Dept., Anjali a occupé des postes de direction dans plusieurs startup de New York. Son premier livre Stalking God; My Unorthodox Search For Something To Believe In, est sorti en 2017.

11 comments

Ajouter le votre
  • What a wonderful and constructive way to look at passions. I always thought I was off because I didn’t have that one passion. I’m so curious and constantly learning. I will embrace this and see what adventures await me. I love these interviews. So much to inspire one.

  • So refreshing to finally read that « passions » can be simple acts of curiousness that make you happy, instead of a single huge « Eureka! » that should define you.

  • « Inspirational » gets tossed around alot (I must have said or typed it a few times already this week », but this interview deserves that adjective. I identified with her and was struck by how thoughtfully she expressed herself.

  • Finally, I feel I’m not alone and there is nothing wrong with me being multi-passionate. Thank you for the inspiration and encouragement.

  • Jorge Alexandre Teixeira 31 janvier 2019, 3:08 / Répondre

    *_*

  • Having several passions, or rather, different subjects of interest over the years or simultaneously is a way to express our freedom. This goes against the too common idea of being pre-determined, pre-defined or defined once and for all (I am talking about those « I don’t like this or that », « I am like this and not like that and I won’t change » etc). You have the right to change, evolve and like/become whatever you want.

    Still, I see two problems with that very positive trait of personality : the first is that being super curious is very time-consuming ! When I start something new, I usually do it on top of the rest, because I don’t want to give up my old interests (because I still like them !). So sometimes I do not jump on a new band wagon that gives me a tap on the shoulder, just because I know I won’t have time for it ! Or let’s say I keep it for later ha ha.

    The second problem is more important and we have to be careful : when people, for example family members or you children, tell you they are interested in specific things, you may be tempted to feel super interested as well, and eventually becoming more interested or active in this field than them ! We should refrain from this, as it is not always well accepted, especially if our children/friends wants to grow and nurture their own activities or interests ! I can tell you they sometimes express it very clearly ! So we should not « eat » the passions of others, even if they are temporary…. ;)

  • ! Love !

  • Sunny Side 31 janvier 2019, 9:48 / Répondre

    I really like her witty eyes ! She is absolutely right, curiosity keeps the doctor away ! It feels as if I have already lived several lives. More please !

  • THANK YOU!!!! I’m just like you ; curious, with no real plan on the long term and it feels good not to be alone!

  • Thank you so much for this. Exactly what l needed to hear after starting to doubt all my multi-layered passions and pursuing them. But truly, isn’t that how new creative ideas are born? It’s about mixing them in new ways. Reminds me of a book l read years ago: “The Renaissance Soul”. Speaks to those of us that can’t (and won’t) choose just one passion or path. Always follow your curiosity. It will lead you to the most exciting, interesting places.

  • Love! So wise and so true.

From the Archives

Paris, je t'aime
  • Paris, je t'aime
  • This or That
  • Happy Holidays!
  • #AtelierDoréDoes
  • How To...
  • Things I Learned
Studio Visit / Petites Luxures

Studio Visit / Petites Luxures

À la Française

À la Française

Lift Off! A PFW Recap

Lift Off! A PFW Recap

A True Home: Edwina’s Charming Interior

A True Home: Edwina’s Charming Interior

Emmanuel’s Paris Apartment

Emmanuel’s Paris Apartment

Chez Moynat

Chez Moynat

camille charriere cozy days paris garance dore photos

So Cozy!

megan bowman gray hero paris restaurant interiors garance dore photos

At Hero

baylee zwart le meurice paris le soir evening night garance dore photos

Le Soir