lifestyle_studio_visit_chris_earl_atelier_dore_9

Studio Visit / Chris Earl

4 weeks ago by

Photos Justin Chung

Dans notre monde et notre époque dématérialisés et ultra-connectés, il me semble d’autant plus important de prendre le temps de faire des choses de ses mains. Ou au moins d’admirer les gens qui le font. Chris Earl est un peu l’incarnation de ce profil renaissance. Céramiste, ébéniste, chef, mari et papa, il vit et travaille avec sa femme, Amber – qui gère leur marque – à LA. Power couple s’il en est, ils sont aussi adorables que talentueux. On se demande juste comment ils arrivent à caser tout ce qu’ils font dans des journées de 24 h, alors qu’ils viennent d’accueillir leur deuxième fille !

Chris nous a accueillis dans son atelier de céramique pour nous parler de son background multiculturel, de ses inspirations, et des rôles qu’il a endossés avec les années.

lifestyle studio visit chris earl atelier dore photo

lifestyle studio visit chris earl atelier dore photo

Tu es danois mais tu as passé ton enfance en Papouasie Nouvelle Guinée, et tu vis maintenant à Los Angeles. Tu peux nous dire comment ces différents environnements ont façonné ta créativité ?
Je pense que la sensibilité danoise qui transparaît dans mon travail est dans mon ADN. Je viens d’une famille de personnes assez manuelles et créatives, donc j’imagine que c’est mon héritage familial. Le fait d’avoir grandi en Papouasie Nouvelle Guinée m’a appris à être plutôt débrouillard, et ça m’a aussi permis de voir les choses sous un angle différent. Et depuis que je vis dans cette ville polymorphe et inspirante qu’est LA, j’ai gagné en maturité en tant que créateur et artisan.

Qu’est-ce qui est venu en premier ? La cuisine, le travail du bois, la céramique ?
J’ai toujours créé des choses de mes mains. Ma tante m’a récemment donné une table en bois miniature que je lui avais fabriquée quand j’avais cinq ans ! Je ne me suis mis à créer de vrais meubles que vers 20 ans. La céramique et la cuisine ont suivi.

Quand as-tu pris conscience que tu voulais fabriquer des choses ?
J’ai toujours eu envie de faire, de créer. Parmi mes premiers souvenirs : moi en train de bricoler des choses avec mon père. Ma mère dit qu’à partir du moment où j’ai su me servir de mes deux mains, j’ai commencé à tout démonter autour de moi pour créer mes propres inventions.

Studio Visit / Chris Earl

lifestyle studio visit chris earl atelier dore photo

Quelle matière préfères-tu travailler ?
C’est difficile à dire, elles ont chacune leurs qualités. Si je devais vraiment choisir, je dirais le bois. Il interagit avec tous les sens, c’est un véritable plaisir.

Une journée type pour toi.
Mes journées ne se ressemblent pas. Je ne suis pas du genre à avoir un emploi du temps immuable. En général, je me lève tôt, avec les enfants, pour préparer le petit-déjeuner. Ensuite et en fonction de ce qui m’attend, je vais acheter du bois, je passe à l’atelier de céramique, je vais à un meeting, ou alors je dessine de nouvelles idées de modèles.

Où trouves-tu l’inspiration ?
Un peu partout. Parfois, mon attention est attirée par un petit détail d’une structure, ou un objet du quotidien va m’interpeller et inspirer une nouvelle création ou des changements à une création que j’ai déjà amorcée.

lifestyle studio visit chris earl atelier dore photo

lifestyle studio visit chris earl atelier dore photo

Studio Visit / Chris Earl

lifestyle_studio_visit_chris_earl_atelier_dore_11_NEW

Chris’ Console & Sable Dining Table and chairs in their home, images from Chris and Amber

Studio Visit / Chris Earl

A part la cuisine et le design, quels sont tes autres centres d’intérêt ?
Je suis quelqu’un de très actif. J’aime beaucoup voyager, explorer le monde qui m’entoure.

La venue de tes enfants a-t-elle changé ta manière de percevoir le monde ?
Avoir des enfants, ça induit forcément quelques changements. Parfois, il faut repenser la journée, être plus efficace. Mais j’avoue que j’adore voir notre petite dernière se dandiner jusqu’à l’atelier pour venir me dire bonjour et voir comment elle pourrait « m’aider » !

Tu te vois surtout comme un chef, un designer ou un père ?
C’est la paternité qui l’emporte ! Mais chaque rôle nourrit les autres.

Et pour la suite… tu as envie d’explorer d’autres domaines ?
Oui ! Je suis sans arrêt en train de penser à de nouvelles idées, de nouveaux projets. J’ai envie d’en voir certains se concrétiser dans un avenir proche. Je préfère avancer calmement et faire les choses plutôt que de me projeter inutilement dans toutes les aventures qui m’intéressent !

lifestyle studio visit chris earl atelier dore photo

Merci Chris et Amber! | www.chris-earl.com | @mrchrisearl

9 comments

Ajouter le votre
  • Quel joli article, j’aime beaucoup son travail, une vraie (très) belle découverte ! Surtout sa vaisselle…

  • Quelle chance d’avoir autant de talents ! Tres belle lumiere dans la maison.

  • I love the few times I have tried making ceramics. It seems to connect you to the earth . I have sewn and made garments all my life butvI didn’t make the cloth , the ceramics caputured that true creativity.I enjoy your style! I’m that rare mystical creature a man who writes a fashion blog for women. I’m always looking for collaboration , partnerships and friendships . Visit me and leave a comment!
    Jandrew
    Dress The Part
    http://www.jandrewspeaks.com

  • Jorge Alexandre Teixeira 21 octobre 2017, 8:28 / Répondre

    Really Cool!

  • Long live the makers!!!!
    I enjoyed this interview very much! Very interesting life. I felt identified.
    Mercedes
    @maisoncorazon

  • I went to the beautiful restaurant, Otium, on Saturday night (after seeing the wonderful Yayoi Kusama exhibition). I fell in love with the seating. I went home and looked up the designer and found out it was Chris Earl. How funny to see his name again scrolling through your site. Loved getting that extra bit of insight. Thanks.

  • I absolutely love Otium! And this is such a pleasant surprise–I didn’t realize that they were using pieces from Chris!
    x Emily

  • Chris Earl is taking LA by storm, i keep seeing him everywhere. In an age where everything is disposable these craftsmen make things that last using forgotten art forms. When our dumps are full of Ikea particle board, and our minds are reduced to reality shows and social media, people like Chris Earl are the ones who will keep us grounded and connected to the past. Progress is great, but progress without building upon a timeless and strong foundation is weak, brittle, and empty. I’d fill my home and business with his furniture if I could, maybe i’ll start today!

  • Du talent à l’état pur avec ses lumières divines !

From the Archives

In her words
  • In her words
  • How To...
  • Things I Learned
  • Three looks
  • Career Stories
  • Morocco!
lifestyle in her words tahiti atelier dore photo

In Her Words: Tahiti Huetter

lifestyle in her words caitlin weiskopf atelier dore photo

In Her Words: Caitlin Weiskopf

laura nolte in her words garance dore photo

In Her Words: Laura Nolte

In Her Words georgia graham grarance dore photo

In Her Words: Georgia Graham