pardon_my_french_tracy_mcmillan_garance_dore_atelier_dore_1

Tracy McMillan: A True Storyteller

1 week ago by

Quand j’ai écouté le TED Talk de Tracy McMillan sur l’amour et la manière de se trouver, j’ai beaucoup aimé son message, mais également sa manière de le délivrer. Une voix chaleureuse, intelligente, humble mais bienveillante… autant d’éléments qui faisaient de cette femme quelqu’un d’unique. En la rencontrant grâce à notre amie Jessie quelques années plus tard, ce sentiment s’est confirmé : Tracy était vraiment fascinante.

Et quand le moment est venu de solliciter des personnalités inspirantes pour notre retraite marocaine, j’ai pensé à elle. En plus de parler d’amour et de relations sentimentales, elle est aussi scénariste et auteure. Je me suis dit qu’elle serait l’intervenante idéale pour aider nos participantes à comprendre leur histoire en profondeur. Aujourd’hui, dans Pardon My French, on vous propose son histoire, enregistrée par une belle après-midi ensoleillée à Marrakech.

podcast cover

Tracy McMillan: A True Storyteller

Pardon My French with Garance Doré
Tracy McMillan: A True Storyteller

00:00
00:00

pardon my french tracy macmillan garance dore photo

pardon my french tracy macmillan garance dore photo

Ses jeunes années…
Je suis née dans un contexte assez terrible. Ma mère était prostituée et alcoolique, mon père était un criminel, proxénète et dealer. Mais j’aime dire qu’ils avaient un coeur en or. Si j’ai appris une chose, c’est que tout le monde a une histoire, et que tout le monde est légitime, même si on pense être parvenu à un moment de sa vie où on a le droit de juger les autres parce qu’ils sont prostitués ou criminels. Ce que la vie m’a enseigné, c’est que non, on ne peut pas faire ça. Toute personne a droit au respect. Bref, donc voilà, je suis née. Une version de l’histoire dit que j’ai été abandonnée à trois mois et placée dans plusieurs familles d’accueil successives. C’était tragique. Mais moi, j’aime raconter qu’une fois née, j’ai regardé autour de moi et je me suis dit : « Voyons voir… Je vaux mieux que ça.”

Sur son côté bavard…
Au lycée, j’ai été élue fille la plus bavarde… de loin. Je crois que je suis la seule à avoir eu des voix… et ce n’était pas très flatteur. En grandissant, on disait que j’étais bavarde, mais ce n’était pas une qualité. Il a fallu que je change d’avis. Une thérapeute – une femme pleine de sagesse – m’a dit un jour : “Tracy, tu as exactement la personnalité dont tu as besoin pour ta vie. Tu as toutes les qualités nécessaires.”

Sur sa façon de parler de l’amour…
J’ai essuyé pas mal d’échecs. Et il n’y a rien de tel que les échecs pour apprendre. J’ai vécu des relations qui se sont avérées être des échecs successifs et ça m’a beaucoup appris. On apprend aussi de ses succès, mais les échecs sont encore plus instructifs quand on les analyse après coup.

pardon my french tracy macmillan garance dore photo

Ses schémas relationnels…
Les relations, c’était vraiment mon obsession. Je reproduisais sans arrêt le même schéma. Je me mettais avec quelqu’un, je déménageais dans une nouvelle ville, je restais avec la même personne un an, un an et demi, on se séparait, et je redéménageais. Je trouvais mon prochain mec, etc. Je n’étais pas fière, mais j’ai beaucoup appris. D’une certaine manière, j’étais très conservatrice. Je ne sortais pas vraiment avec un mec avant d’être sûre qu’on puisse nouer une vraie relation. Je me suis mariée avec mon deuxième mec. J’ai fait les choses à l’envers, sans doute parce que je sortais de cette enfance qui ne m’avais pas rassurée, du coup, je cherchais quelque chose de durable.

Les trucs rédhibitoires avant d’entamer une relation…
Ce qu’il faut suivre, c’est son instinct. Mais par exemple, si vous êtes sur Tinder ou Bumble et que vous voyez un mec qui a un chien et qui aime pratiquer des activités à sensations type chute libre… pour moi, c’est non, parce que j’ai tendance à me dire que tous les besoins affectifs sont comblés par son chien et cette attitude un peu tête brûlée/quête de sensations, c’est souvent lié à une certaine difficulté à s’engager, une stratégie de l’évitement… surtout après 37 ans. Ce serait le genre de truc, qui moi, me mettrait la puce à l’oreille… ces types-là, je ferais l’impasse !

Comment la maternité l’a libérée…
Après ma première grossesse, j’ai commencé à davantage me développer sur le plan intérieur. J’ai commencé à toucher du doigt certains de mes rêves. Je dis toujours en plaisantant que c’est le fait de donner vie – l’accouchement en lui-même – ce moment où tout le monde est autour de vous à dire « On voit la tête du bébé ! » Avoir cette dizaine de personnes qui vous regardent comme ça, c’est assez libérateur ! Après, je me suis dit : « C’est bon, on m’a bien vue… » Je me sentais prête à prendre des risques !

pardon my french tracy macmillan garance dore photo

Ce que son troisième mariage lui a appris…
Cette relation m’a permis de m’éveiller à moi-même… je me suis rendu compte que toutes ces années, j’avais vraiment cherché la mauvaise personne. Je pensais que c’était l’homme, la relation, qui me permettraient de devenir celle que je voulais être. Et en fait, pendant toutes ces années, c’est moi que je cherchais.

Les relations, et leur effet miroir…
Ce que l’on cherche chez l’autre, quoi que ce soit, il faut d’abord le trouver chez soi, car toutes les relations que vous entretiendrez dans votre vie seront forcément le miroir de la relation que vous entretenez avec vous-même. Si vous n’aimez pas ce qu’il y a chez l’autre, peut-être qu’il y a un problème que vous devez affronter chez vous. Regardez ce qui se passe dans votre vie, et dites-vous que la seule personne qui soit vraiment capable de changer ça, c’est vous. La plupart des gens voient l’amour comme quelque chose qui se trouve là, quelque part et que quelqu’un vous donne, mais en fait, c’est quelque chose que vous avez à l’intérieur de vous et que vous partagez avec le monde.

Tracy McMillan: A True Storyteller

On en a aussi parlé
Ted Talk
Mary Tyler Moore Show
Proust Questionnaire
Why You’re Not Married

Un grand merci à El Fenn qui nous a permis d’enregistrer cet épisode avec Tracy pendant notre retraite. Pour en savoir plus sur Tracy, rendez-vous sur son site ou suivez-la sur Twitter et Instagram.

10 comments

Ajouter le votre

From the Archives

Winter Wonderland
  • Winter Wonderland
  • Happy Holidays!
  • #AtelierDoréDoes
  • How To...
  • Things I Learned
  • Three looks
Deb Watson’s Guide to Giving

Deb Watson’s Guide to Giving

The Gift of Giving Gifts

The Gift of Giving Gifts

fashion this or that gloves atelier dore photo

Pick a Hand

Long Coat Lovin’

Long Coat Lovin’

How to Wear A Dress in the Winter

How to Wear A Dress in the Winter

gloves winter details accessories garance dore photos

Gloves!

parkas militaire winter chiara baschetti fashion street style garance dore photos

Parkas Militaires

garance dore the coats fw 2015 street style photos

My Coats