lifestyle_in_her_words_tahiti_atelier_dore_2

In Her Words / Tahiti Huetter

1 week ago by

Photos Mark Kushimi

Par l’intermédiaire de Garance et de l’Atelier, j’ai eu l’honneur de rencontrer des Hawaïens et des Hawaïennes assez incroyables (vous vous souvenez de Jen ?). Aujourd’hui, nous sommes heureux de vous présenter Tahiti, qui est aussi belle que son nom le laisse deviner, physiquement et spirituellement. Tahiti nous raconte son histoire, son épreuve, son chagrin d’amour, mais surtout sa force, sa résilience et l’amour de soi, avec ses mots – in her words.

____________

Tahiti Huetter, Creative Consultant

« Il n’y a pas de hasard, rien n’arrive sans raison. » Hum, ouais. Je levais les yeux au ciel, quand mes amis ou mes proches me disaient ça, pendant les six mois qui ont suivi ma rupture. La rupture. La fin de ma relation avec mon premier amour, mon premier « je suis folle amoureuse de toi, je veux passer le reste de ma vie avec toi, marions-nous ». Mon âme sœur, le père du chiot que nous avions adopté, mon meilleur ami. C’était du moins ce que je croyais.

Quand je suis tombée amoureuse, je n’ai jamais imaginé que ça se finirait avec un avis d’expulsion de la Ville de New York, 20 000 dollars de dettes, un retour dans ma région d’origine (Hawaï) et des mois d’insomnie.

C’était censé ne jamais se terminer, nous avions prévu de nous marier en 2018, il était en train de concevoir ma bague de fiançailles. Nous avions planifié cette vie parfaite ensemble, où nous nous installerions à Los Angeles à l’expiration du bail de mon appartement new-yorkais.

Nous nous sommes rencontrés grâce à cette application qu’on ne présente plus, il était incroyablement charmant, gentil, intelligent, et nous avions les mêmes centres d’intérêt. Mes rêves faisaient écho aux siens. Il adorait tout ce que j’aimais. Très rapidement, il m’a présentée à ses parents et à ses amis. Nous avions des petits surnoms mignons l’un pour l’autre, et tous les matins, je trouvais des messages d’amour à mon réveil. J’étais accro. Lui aussi. Je me disais : « Voilà, ça y est, j’ai rencontré l’homme de ma vie. »

La première année est passée vite, il est venu vivre chez moi et m’a encouragée à quitter un boulot qui me rendait vraiment malheureuse. Il m’a dit qu’il s’occuperait de moi et de Luna, notre chien. Il a proposé de payer le loyer et les factures – je ferais au mieux pour contribuer. J’ai arrêté de travailler et j’ai fait une dépression, ce qui était assez incompréhensible. J’avais un mec incroyable, un appartement et un chien. Je n’aurais pas dû me sentir comme ça.

J’avais tout, sauf un boulot, donc je me suis dit que c’était la cause de ma dépression. Mon état s’est dégradé et j’ai fini par être tellement anxieuse que je ne pouvais plus sortir Luna, parce que j’avais peur d’être dehors. Je suis devenu parano et j’ai arrêté de prendre le métro. Je ne l’ai pas dit autour de moi, mais je vivais comme une recluse et j’ai envisagé le suicide. J’étais au fond du trou, dans le noir le plus total. Je n’avais pas d’argent, mais lui, oui – enfin, supposément. J’avais du mal à comprendre pourquoi je me sentais aussi mal, alors que j’étais dans une relation amoureuse bienveillante. Il me réconfortait, me laissait traîner à la maison, à rien faire, à manger tout et n’importe quoi. J’ai pris 22 kg, il n’a rien trouvé à redire. Selon lui, j’étais parfaite quel que soit mon poids. Il me soutenait sans relâche. Je ne me doutais pas que c’était une forme de contrôle.

Quand l’opportunité s’est présentée d’aller travailler deux mois comme consultante à Hawaï, je l’ai saisie, je voulais vraiment m’éloigner de New York. Ce serait difficile d’être loin de lui et de Luna pendant tout ce temps, mais je savais que cela me ferait du bien de quitter la ville. Une fois chez moi, en bikini, j’ai mesuré le contraste avec l’hiver new-yorkais. J’avais honte d’avoir pris autant de poids, je savais qu’il fallait que je fasse quelque chose, alors j’ai commencé à m’entraîner avec un coach et à faire du spinning. Le job de consultante m’obligeait à sortir, à voir des gens, à être créative. Ma dépression a commencé à perdre du terrain.

Je savais que j’avais un mec incroyable qui me soutenait et m’attendait à New York. J’ai commencé à me sentir mieux. Jusqu’au jour où j’ai reçu un coup de fil de mon propriétaire new-yorkais, m’annonçant que j’étais expulsée. J’ai été prise de panique, à 8000 km de mon copain et de toutes nos affaires.

J’ai pris l’avion pour New York le lendemain et j’ai passé le week-end avec lui à rassembler nos quittances de loyer, à aller au tribunal, à négocier les conditions de l’expulsion avec l’avocat du propriétaire et à transférer nos affaires dans un espace de stockage. Mais il y avait quelque chose qui clochait. Mon copain me disait qu’on était tombés sur l’un de ces propriétaires de Brooklyn qui récupéraient leurs appartements pour les louer plus cher. Un mélange de naïveté, d’ignorance et de confiance aveugle ont fait que, pendant un certain temps du moins, cette réponse m’a semblée suffisante. Je suis retournée à Hawaï terminer mon contrat et il est allé dans le Maine, chez ses parents. On improviserait un peu et on s’installerait à Los Angeles, comme prévu. C’était un simple contretemps, pas la fin.

Mais, la distance aidant, j’ai commencé à y voir plus clair. Il n’avait pas payé le loyer, comme il me l’avait dit. L’expulsion avait été si brutale que j’avais réglé les loyers en retard, les frais d’expulsion et l’espace de stockage pour ne plus en entendre parler. Plus tard, j’ai découvert qu’il avait lâché son précédent appartement et son colocataire avec six mois de loyers impayés. Oh, et ma bague de fiançailles ? Le bijoutier dont je lui avais donné les coordonnées n’avait jamais entendu parler de lui. J’ai aussi découvert qu’il était de nouveau sur cette application de rencontres, en contact avec des filles, et qu’il utilisait des photos de lui que j’avais prises, et des photos de Luna, pour les séduire. Je me suis demandée : « Mais qui c’est, ce mec, bordel ? », C’est à ce moment-là que j’ai réalisé que tout n’avait été qu’un vaste mensonge. J’avais vécu avec un sociopathe. J’étais anéantie. Qu’était devenu mon copain incroyablement patient, adorable, super attentionné ? J’étais perdue, j’avais le cœur brisé, et, cerise sur le gâteau, j’étais endettée. Je lui ai envoyé un mail pour lui demander de me rembourser l’argent qu’il me devait (qu’il m’avait volé ?), en précisant que c’était tout ce que je lui demanderais. Il ne m’a jamais répondue. Il m’a bloquée. Il s’est mis à me dénigrer auprès d’amis et de collègues. Ses parents n’ont jamais répondu à mes mails, ni à mes textos. Il a gardé notre chien, je ne l’ai jamais revu. J’ai perdu l’appétit. Pendant des semaines, je n’ai pas dormi, et quand j’y arrivais, je faisais des cauchemars de lui.

La distance m’a permis de réfléchir. J’ai passé en revue notre relation et repéré certains signes, que j’avais ignorés. Sa gentillesse étouffante. Quand nous nous sommes rencontrés, sa mère se battait contre un cancer du sein, il était particulièrement émotif et mettait sur ce compte un certain nombre de ses étranges habitudes. J’étais amoureuse de lui, pourquoi aurais-je réfléchi autrement ? Les signes habituels de sociopathie (petits arrangements avec la vérité, histoires inventées, débordements d’affection) étaient, à mes yeux, dus à la maladie de sa mère. Pas forcément à la sienne. Mes amis et mes proches n’avaient rien vu venir. Je me suis rendue compte que j’avais laissé passer trop de choses, d’une part à cause de la maladie de sa mère, d’autre part à cause de ma dépression. Je m’en suis énormément voulue de ne pas avoir prêté attention aux signes plus tôt.

Ma seule option était de rester à Hawaï. Je me suis jetée à corps perdu dans le travail et j’ai commencé à recevoir des missions quasiment chaque jour. J’ai fait du sport tous les jours aussi. C’est devenu mon obsession. Je me suis attelée à un programme de rehab, mais pour mon cœur. J’ai commencé à avoir un vrai psychothérapeute. J’ai perdu du poids, j’ai arrêté de le suivre sur les réseaux sociaux, j’ai recommencé à dormir la nuit et je suis arrivée à cette phase du : « Il n’y a pas de hasard, rien n’arrive sans raison ».

Guérir de cette rupture, c’était comme faire un deuil. Il m’a fallu du temps, mais j’ai fini par passer à autre chose et arrêter de le haïr. J’ai commencé à lui pardonner. Il ne m’avait jamais aimée, il avait fait semblant d’être celui qu’il pensait que je voulais qu’il soit. J’ai eu honte d’avoir été une victime. Je n’aurais pas dû lui donner la responsabilité d’envoyer le loyer ou de gérer mon appartement, c’était à moi de le faire. Et j’ai fini par me pardonner à moi-même. J’allais devoir accepter que c’était une leçon de la vie, que la seule chose qui m’aiderait, c’était le temps.

Le temps a fait son œuvre et j’ai commencé à remarquer quelques changements. Des grands changements. Des changements radicaux, comme une vague de fond. Dieu merci, j’étais enfin en mesure de voir le bon côté des choses. J’ai arrêté de me faire du souci pour ce que je ne pouvais pas contrôler, et mon anxiété a presque disparu. J’ai commencé à avoir plus de patience et de compréhension envers les autres. J’ai arrêté de tirer des conclusions hâtives et commencé à poser plus de questions. En un an, je suis devenue plus authentique, plus douce, plus posée, plus motivée. J’ai rebondi dans la vie avec optimisme et enthousiasme, des émotions que je n’avais plus ressenties depuis des années. Chaque jour, j’ai choisi, en toute conscience, de guérir plutôt que de retomber dans le piège facile de la victimisation.

Ce choix s’est révélé payant. J’ai perdu du poids, 14 kg, et ce n’est pas fini. Je suis devenue professeur de spinning. J’ai décroché des dizaines de contrats. J’ai remboursé la dette qu’il m’avait laissée. J’ai voyagé. J’ai recommencé à rencontrer des hommes. Je suis devenue radieuse. J’ai repris ma vie en main, une meilleure version que celle que j’avais avant lui. Mon mantra, maintenant, c’est : « Il n’y a pas de hasard, rien n’arrive sans raison. ». Ahhhh ! Soupir de soulagement. Cette relation s’est terminée sans vraiment se terminer, et je reste avec un nombre incalculable de questions sans réponses.
De fait, j’ai appris l’acceptation. Tout n’est pas toujours rose, ce sont des choses qui arrivent, voilà ! J’ai appris la gratitude. Il y avait tellement de choses dans ma vie qui m’en inspiraient. J’ai découvert que j’étais courageuse. Que je pouvais accomplir de grandes choses. J’ai appris à utiliser mon intuition. Aujourd’hui, plus que jamais, je me fie à mon instinct. Il m’avait volé tellement de choses pendant la rupture que je n’avais jamais vu ce qu’il m’avait offert. Jusqu’à présent. Grâce à lui, je sais maintenant que, même plongée dans le noir, je continuerai toujours de briller.

52 comments

Ajouter le votre
  • This is a wonderful and important addition to the website. Thanks to all involved!

  • God… Thank you for this beautiful article, and confession. It is very inspiring to see how a woman can get back on her feet after being betrayed, because betrayal always makes you feel so stupid, when you’ve just been manipulated. I myself also just broke up with a boyfriend who pretended to love me but didn’t, and that kind of story really helps me believing that I will grow from this bad episode, cause « everything happens for a reason ». Wish you the best in your journey Tahiti !

  • Yeah, amazing, thank you so much !!!

  • Thank you July! I was worried about sharing such a personal story, but reading all of these comments have been worth it! It’s such a reminder that we although all of our journeys are different, our experiences are what connect us. You will grow from this. Much luck to you! xx

  • Thank you July for the kind words!! It’s incredible how many people have responded with a similar story or are able to relate. It’s amazing how our experiences connect us, even the bad ones. Much luck to you, it will get better. I know this. xx

  • this is incredibly powerful. thank you thank you for sharing and best of luck <3

  • A beautiful piece. Thank you so much for sharing. It gave me hope for my own dark situation….that I can grow strong out of it! Thank you <3

  • You are brave and beautiful. Thank you for sharing with complete honesty and vulnerability.

  • I am so proud of you, Tahiti!! Your story will give strength and courage to others. Mahalo for sharing. <3

  • You are absolutely amazing. Thank you for sharing, you’ve given everyone that reads this a bit of your power. xo

  • I love this article. It shows how easy it is to fall for a guy. Red flags are always more obvious after the fact, but it only takes one heart-wrenching breakup to make us oh so much wiser. What a great forever lesson and thankfully you did not marry him.
    How our relationships would change if we could only love ourselves as we love these men, and create healthy boundaries which take our own needs into consideration.
    Thank you for sharing your story!!!

  • I SO agree with your statement – we tend to give give give all that we have and not leave anything for our self. Good point, thank you for commenting. xx

  • Thank you so much for sharing – what a painful story but oh my – what a woman of absolute grace you are! I adore you very much. The way you turned yourself around it a privilege to read about.

  • Thank you for sharing your story.

    My question is what if everything does not happen for a reason? What if things just happen?

  • Tahiti Huetter 16 octobre 2017, 6:09

    For me, I believe all of our experiences and relationships are lessons, they are direct reflections of who we are and where we are going. I like to put my troubling times in perspective, « there is something to be learned from this » – it helps me know there is light at the end. That there is something good to come out of it. It is easier to move forward, at least for me. xx

  • Your words are powerful and your spirit even more so. Thank you for sharing.

  • I so recognise symptoms of the dark….my daughter is still struggling towards the light. Thank you Tahiti, you are brave to share and have earned my eternal respect and admiration.

  • Tahiti Huetter 16 octobre 2017, 6:10

    Thank you Sanja for your beautiful comment, it means the world to me. Writing about this experience and seeing the reaction and comments like yours have made bearing the pain worth it. I hope your daughter finds the light she deserves. xx

  • Très beau témoignage, émouvant et plein d’espoir! J’espère que le récit de Tahiti mettra du baume au coeur de toutes celles et ceux qui souffrent. La vie est plus forte que tout! Merci Tahiti, et je te souhaite le meilleur pour l’avenir!

  • Wow! I totally feel you. I’ve been there myself. The feeling of betrayal was so profound. But I came out of it stronger, with a more optimistic eye to life. Thank you for sharing, it makes us all, who have experienced such an unfortunate relationship, feel less alone. X

  • Tahiti Huetter 16 octobre 2017, 6:13

    Amazing (and heartbreaking all over again) to see how many women have faced the same heartbreak. Comforting to know we are not alone, which is why as females it’s so important to support each other. Thank you for your comment. xx

  • louise darbonne 14 octobre 2017, 7:35 / Répondre

    well done for sharing your story/experience…not easy, I’m sure, but you have recovered and as a result have become who you are now……

  • Jorge Alexandre Teixeira 14 octobre 2017, 8:25 / Répondre

    A True cautionary tale, ladies out there ! As for these pussy-ass-bitch guys of the word …’im no saint, far from perfect but…what goes around comes around, you know what i mean?
    Boa Sorte , Tahiti !

  • Tahiti–what a wonderful gift you have given by sharing your experiences. Thank you!

  • Hello there.

    You are a very brave person. Thank God you’re out of that relationship. Remember, God doesn’t close one door without getting ready to open another with bigger and greater things. God bless you and continue to shine.

  • Tahiti Huetter 19 octobre 2017, 5:22

    Thank you Susana!

  • The demon of depression and anxiety will kill you if you let it . I have suffered most of my life with these feelings and understand totally . What us suffers have to do is , seek help, fight and don’t let our illness cloud our judgement! I take medication, I work everyday on being grateful , mental illness is real and fighting it is a constant challenge! Brava yo you for fighting back !!
    Jandrew
    Dress The Part
    http://www.jandrewspeaks.com

  • Tahiti Huetter 19 octobre 2017, 5:23

    Keep up the fight Jandrew, there is always light to be found. <3

  • Frédérique Chartrand 14 octobre 2017, 4:32 / Répondre

    C’est vraiment cool de partager ce genre d’histoire ici. Vous devriez faire cela plus souvent ! Comme une thérapie de groupe ! Quelle belle femme cette Tahiti.

  • I am a very long time reader and have never commented before, but this profile was so compelling that I had to…thank you very much for sharing that difficult story…I, too, had a relationship with someone who was not remotely what I thought they were and it took me a long time to find out and see it…I am still unpacking it and working through the emotional fallout…and I also moved away from NYC, after 20 years…not necessarily to be away from him, but it was a good side effect…thank you for being an honest and positive example…and thank you Atelier Doré for sharing her profile

  • Tahiti Huetter 19 octobre 2017, 5:25

    Thank you Laura for your comment, healing from a relationship like that isn’t easy. I hope you found the healing you deserve. xx

  • Merveilleuse histoire. Effectivement il y a toujours un événement ( souvent malheureux) qui vous fait sortir de votre trajectoire et vous fait réaliser qu’une autre étape de votre vie commence bel et bien et seulement si vous dites adieu à une vie ou des habitudes ou des amis, des amours.
    Par contre en 1 an, tout récupérer : contrats (?) à la pelle, argent, santé psychologique. Ça je n ‘y crois pas. C’ est dommage cette fin inutilement trop positive.

  • Merci pour cette fabuleuse histoire inspirante, je ne commente jamais les articles mais celui là m’a poussé à le faire de par sa force, sa sincérité et son emotion! Bravo !

  • Beautiful piece. So powerful and meaningful. Hoping to read more articles like this one on the blog and wishing the best to Tahiti. Thanks for sharing.

  • Wow, what a powerful story. Thank you for blessing us with your story. You are a warrior.

  • Oh, that`s hard story. Happily you found dirty trick on time. As well as you proved strong courage to stand up and go on. I am sure, life will open another door, it`s always like this. There are people that find happiness sooner, but the rest of us can look forward to something grand what is just waiting us! Yeaaa :-) I wish you the best, Tahiti!
    NatalieD

  • Tahiti Huetter 19 octobre 2017, 5:26

    This experience left me so much less worried about finding a partner, I realize now I can create whatever life I desire for myself… I think that was such a huge blessing. Thanks for your comment dear. xx

  • TAHITI I LOVE U. Wow – I’m going through something similar (the man he truly is is just not the man he pretended to be) and though I feel bamboozled, devastated, ashamed, angry, my ego is more than a lil bruised and I’m a little bit anxious, this article is helping me so much. It makes me feel optimistic, resilient and hopeful. I feel inspired. I love tales of resilience after love doozies, so THANK YOU SO MUCH for sharing! I will fall asleep tonight with hope in my heart and re read this when I have dumb ruminating thoughts about my duplicitous lying ex fiance moving on before me (and remember Tahiti’s grace and resilience and general badassery) and remember that painful breakups lead to self love mastery. What a parting gift xxxx

  • Tahiti Huetter 19 octobre 2017, 5:28

    WOWWWW !!!! Ali, what a comment. Thank you so much for your kind words. Been overwhelmed with the response… Love is one hell of a ride, and teaches us a lot. Wish you nothing but happiness <3

  • C’est une belle démarche que de partager ce genre d’histoires ici ! En plus, c’est le genre de récits dont nous avons tous besoin (plus que les contes de fées ;)) pour avancer dans la vie et trouver la motivation pour nous battre. En plus, ça rassure car Tahiti n’est sûrement pas la seule à s’être retrouvée dans une telle situation. Bravo Tahiti pour ton courage et merci à l’équipe pour cette belle initiative :)

    Manon

  • You are precious and brave. Thank you for telling your story. In my life I’m just now gaining an appreciation for authentic vulnerability, which is what you display by sharing this story. Good for you for taking your life back!

  • Thank you for sharing this, Tahiti. It’s like reading about my own breakup earlier this year, almost exactly. I struggled months to understand what happened, and am just not starting to shake it off, date again, and not hate myself for falling for someone so insincere, who, like your situation, used all the tragedy in his life to silence my doubts. You are definitely not alone. You are open, and that’s why this happened. I still think it’s better to be open and risk- than the opposite. Mahalo and Godspeed. Time will heal us all, i am sure.

  • Tahiti Huetter 19 octobre 2017, 5:32

    OPEN! Ack, what a concept right?

    I am sorry you went through a similar relationship, coming out the other end isn’t easy. I could beat myself up for days picking apart everything – if I continued to play detective and unmasked all of his BS, I probably wouldn’t have moved on so quickly. Sometimes we have to let go of « knowing it all » – sometimes we have to just protect our heart and move forward . I hope you find the healing you deserve. xx

  • Honey girl!
    Thanks for sharing your vulnerability in such an eloquent and open platform. It is so helpful to hear we are not alone in our burdens OR our successes and we are supported by so many. Love you Tahiti!

  • Mamavalveeta03 15 octobre 2017, 12:22 / Répondre

    Tahiti, your honesty and open, authentic heart are truly inspiring. While I would never tell someone else « everything happens for a reason, » I have told myself that a million times! It’s usually after the fact that we can see clearly. Blessings to you and may you have strength on your journey!

  • Tahiti Huetter 19 octobre 2017, 5:33

    Funny how this becomes the only response to a breakup or horrible situation. It’s like the easy way out of comforting someone. I try not to use it for others anymore. Thank you for your comment. xx

  • I also have to comment! Thank you Altelier Dore for going in this direction with your site. This is what women need right now, what the world needs — to acknowledge our dark and light. Especially with social media and advertisements (is social media becoming more like advertisements that broadcast a version of our lives?) it’s so easy for me to think everyone else « has it together ». The struggle is real, just like the highs are real. And it takes a village. Clearly, isolating ourselves and telling ourselves we should be okay is part of the modern day challenge. The brave sharing of stories like this help us overcome that challenge. Thank you, Tahiti. You are a beautiful human.

  • Tahiti Huetter 19 octobre 2017, 5:30

    I can’t tell you how many people reached out and said « I had no idea this happened, I thought you lived such a perfect life. »

    Allowing ourselves to be more vulnerable in the world means allowing us to connect deeper with others, I am carrying that lesson with me now. Makes the world feel a little warmer . Thank you for your comment.

  • Kaleo Schneider 15 octobre 2017, 10:50 / Répondre

    I am the mother of this amazing lady and reading this reminded me of how our whole family was taken by this man. I too saw small signs but his demeanor really calmed and left us all assured he was who he was saying he was. Life is one big lesson from day to day, some days good and some days not so much. I love you Tahiti :) MOM

  • Sandrine Teupoorautoa BALTZER 17 octobre 2017, 6:17 / Répondre

    Sometimes this little voice in your head… mine tells me read this piece like read it now.
    Ok this is also my story, the perfect guy, shared-dreams, constant support, the cutest dog, the most instagrammable life and…my depression, agoraphobia, panic attacks and extreme anxiety.
    A long time to heal, to understand, to bounce back to forgive and to be thankful even to him… yes everything do happens for a reason.
    Thank you so much Tahiti for sharing your story and I wish the beautiful soul you are all the best !
    The universe is quite facetious because Tahiti is my island home and I went there to recover…so again maururu maitai ! ( and sorry if my french’s girl written english is not so good)

  • Tahiti Huetter 19 octobre 2017, 5:35

    Wow, thank you Sandrine for your comment. I am so sorry to hear you went through a similar experience – it’s been incredible seeing how many of us have faced similar times.

    I was in Tahiti in February, such a beautiful place. Maururu for reaching out, it means a lot. xx

From the Archives

New York Street Style
  • New York Street Style
  • Three looks
  • Career Stories
  • Morocco!
  • Only the Essentials
  • Style stories
fashion street style madelynn furlong atelier

Madelynn at The James

Do You Uniform?

Do You Uniform?

Elegant Alice

Elegant Alice

Modern Femme

Modern Femme

Something Old, Something New

Something Old, Something New

fashion sissy atelier dore photo

A Coffee Break with Sissy

fashion street style alyssa coscarelli atelier dore photo

Alyssa in the City

fashion street style ally walsh atelier dore photo

Ally in New York

fashion street style anahita moussavian atelier dore photo

Reevaluating the Ruffles