lifestyle_relaunch_garance_dore_emily_note_atelier_dore_1

Better Together

6 months ago by

Aujourd’hui, on vous raconte comment Emily et moi on s’est rencontrées, et comment on en est arrivées à créer Atelier Doré ensemble. Vu par moi, vu par elle, une immense aventure pour nous !

_________________

Garance

Je vous le disais la semaine dernière. Le jour où j’ai rencontré Emily, j’ai trouvé son grand sourire et son enthousiasme tellement enveloppants que je l’ai embauchée sur le champ. C’était un an après mon arrivée à New York, je n’avais aucun plan d’expansion, juste envie de retrouver le temps de dormir, parce que vraiment, je passais ma vie à travailler.

J’avais une assistante, Caley, et Emily serait désormais mon assistante éditoriale.

Moi-même, je ne savais pas trop ce que ça voulait dire. Juste que j’avais plein d’idées, plein d’envies, et plus une seconde pour les réaliser.

Emily, donc.

Elle avait 22 ans, elle était adorable, petite, drôle, volontaire, et surtout, elle attrapait toutes les tâches que je lui envoyais au vol et elle se démerdait franchement bien. Parfois, je lui disais un truc, je faisais une référence, et je voyais qu’elle ne comprenait pas bien. Elle n’était pas du genre à me demander, et moi je n’étais pas du genre à la pousser dans ses retranchements.
Surtout que j’ai bien vite découvert que si elle ne savait pas un truc un jour, le lendemain, elle se serait débrouillée pour l’apprendre.

J’ai tout de suite aimé ça. Moi aussi, je suis démerde. J’aime essayer de me sortir de toutes les situations sans paniquer. Moi aussi, plusieurs fois, j’ai été plongée dans des mondes auxquels je ne comprenais pas grand chose, et j’ai été forcée d’apprendre, vite, sur le tas.

En regardant dans les yeux d’Emily, je trouvais toujours ce que je cherchais. Il y avait quelque chose de clair en elle, d’honnête, et surtout, de rapide, d’intelligent. En quelques semaines, elle me comprenait au quart de tour. En quelques mois, elle m’était devenue indispensable. Elle faisait tout, rien ne lui faisait peur, rien n’était au-dessus, ou en dessous d’elle.

C’est une qualité que je recherche chez les autres, et que j’espère avoir.

Petit à petit, notre studio a grandi. J’ai donné des responsabilités à Emily. Elle avait étudié le journalisme mais très vite, elle a commencé à s’intéresser au business. Moi, je n’aime du business que le côté idées, la résolution créative de problèmes, et les possibilités que donne le travail d’équipe.

J’étais bien contente d’avoir quelqu’un sur qui compter, et qui pouvait lire un fichier Excel.

Emily est, comme moi, un livre ouvert. Dès qu’elle a commencé à avoir confiance en elle, elle a aussi ouvertement commencé à exprimer son ambition. J’ai beaucoup aimé ça, parce que ça m’a aidée à comprendre comment l’aider et comment la stimuler.

Elle a aussi tout de suite compris que j’avais besoin de beaucoup de soutien, soutien que parfois je n’osais pas demander, et soutien qui parfois dépassait les limites professionnelles.

Ma vie et mon travail sont très liés, vous imaginez !

C’est très dur de s’attacher aux gens qui travaillent avec nous, parce qu’un jour, on se dit qu’ils peuvent partir. Qu’on décide de s’en séparer, que ce soit d’un commun accord ou qu’ils s’en aillent d’eux-mêmes, que ça dure un an ou que ça dure dix ans, un jour ils ne sont plus là, et c’est très, très éprouvant.

Je suis trop émotionnelle pour ça, je crois. J’ai dû apprendre à mettre une certaine distance avec mes employés, sinon c’est impossible. Je les adore beaucoup trop.

Mais avec Emily, le temps a fait les choses malgré moi. Avec les années s’était tissé un lien fort, différent, surprenant. Entre nos vies professionnelles qui grandissaient ensemble et nos vies personnelles qui s’emmêlaient dans tout ça, avec toutes les choses que l’on savait l’une de l’autre, la vulnérabilité de savoir qu’on ne pouvait pas se cacher grand-chose et surtout, le quotidien implacable de gérer une entreprise ensemble, les éclats de rire, les erreurs et bien des larmes, quelque chose d’important était né.

Et un jour s’est posée la question de savoir quelle serait notre prochaine aventure. On avait porté sur nos quatre épaules ce qui était devenu “notre” projet, dont je vous ai parlé la semaine dernière. On voulait avancer et autour de nous, on sentait une pression nouvelle.

“Allez-vous prendre un investissement ? Engager un CEO ? C’est quoi, la prochaine étape ?”

Je ne savais pas vraiment ce que je voulais. Créer une plateforme ? Créer des produits ? Créer du contenu pour d’autres ? Perdre dix kilos et devenir une it-girl qui prend des selfies en front row ?

Emily et moi, on était pareilles, confuses. Moi je savais que je voulais continuer à écrire, à dessiner, à créer des choses. On savait toutes les deux qu’on avait du potentiel mais on ne voulait pas se perdre en courant après le profit.

On a commencé à rencontrer des gens, des CEO potentiels, des consultants, des hommes et des femmes d’affaires. C’était étrange, ça ne collait pas vraiment, mais on se disait que probablement c’était comme ça, de grandir, peut-être qu’il fallait surmonter ses peurs, faire confiance à un étranger qui viendrait nous dire quoi faire. On avait en tête de super success stories, on se disait que, peut-être…

Dans l’histoire, Emily perdait peu à peu sa belle confiance. Etais-je en train de chercher quelqu’un pour la supplanter ? Quelle place aurait-elle à l’avenir ? Qu’allait-on devenir ?

Et je la comprends. À ce moment-là, je n’étais pas claire. À mes demandes de conseil, des voix s’étaient élevées : “Tu ne peux pas laisser ton assistante diriger ta boite ! Tu as besoin de quelqu’un de fort qui sait ce qu’il fait !” Elle avait dû sentir les tiraillements par lesquels je passais. Elle faiblissait dans son travail, et notre relation, elle aussi, s’était assombrie.

Mais moi aussi, j’avais besoin d’être rassurée. Donner des responsabilités aux gens que l’on voit grandir, c’est aussi attendre d’eux… Que la relation passe d’égal à égal.

lifestyle relaunch garance dore emily note atelier dore photo

Du coup, un jour j’ai pris la parole, et j’ai été très claire.

Il faut savoir que je suis douce, en général. Je laisse les gens se trouver. Je dis les choses, mais rarement, rarement je pousse les gens dans leurs retranchements.

Ce jour-là, on était dans ma cuisine, et Emily était d’humeur maussade. Je voyais qu’elle n’était plus la même, et quelque chose en moi avait envie de la prendre dans mes bras, et l’autre, envie de la secouer. J’avais peur que la consoler nous enferme dans un cercle vicieux de victimisation, alors j’y suis allée.

Je lui ai demandé ce qu’il y avait, et on s’est mises à pleurer (on pleure beaucoup ensemble. D’émotion, de joie, de tristesse, de rire…) et elle m’a confié ses doutes. Et là je lui ai dit :

“Emily, j’ai compris que tu veux être cette personne que je recherche. Je le sais, mais si tu veux ce job, n’attends pas en rongeant ton frein, ou en commençant à m’en vouloir, que je te le donne. Prends-le, ce pouvoir, et montre-moi que tu peux le faire. Bien sûr que j’ai des doutes, mais je sais que tu peux le faire. Alors, forme-toi, fonce, et arrête d’attendre qu’on te donne la permission, si un jour tu veux diriger une entreprise, la permission, c’est à toi de la prendre.”

Ça a été un grand moment pour moi. Un moment de courage, celui de mettre quelqu’un que j’aime et que je veux protéger sur la ligne, et de tester son courage et leur engagement.
De parler, de pousser, de dépasser mes peurs de blesser.

Et un grand moment de voir Emily, dans les jours qui ont suivi, laisser derrière elle ses doutes, changer de peau, incarner son pouvoir, et devenir celle qu’elle est aujourd’hui.

Une femme.

Forte, fragile, ambitieuse, fonceuse, prête à prendre ses rêves d’assaut. Je savais qu’en lui donnant cette confiance, je devrai faire quelque concessions. Elle avait encore beaucoup à apprendre, ça prendrait du temps et probablement des erreurs.

Mais je savais aussi ce que je gagnais. Une alliée, une amie, une partenaire, un esprit brillant, une personne à qui je pouvais faire confiance à 100%, qui partageait mes rêves et mes peurs, qui savait me pousser quand il fallait, mais aussi me dire de me reposer sur elle quand j’en avais besoin.

On a ouvert Atelier Doré ensemble, c’est notre bébé à toutes les deux, et on a des millions de projets à partager. Et on voulait commencer par partager notre histoire, parce qu’elle en dit tellement sur ce que l’on est, sur notre innocence, notre passion, ce qui nous pousse et ce qui nous lie. Sa réussite est ma réussite, et j’espère qu’elle ressent la même chose, parce qu’il n’y a rien de tel dans la vie que de trouver une alliée.

C’est sur ce terreau fertile que l’on veut créer une grande famille, ensemble, avec toute l’équipe merveilleuse, d’Atelier Doré (beaucoup d’entre nous ont été recrutées par Emily, d’ailleurs)(je commence à me demander si elle ne m’a pas recrutée, moi, en fait)(Ahahah), et avec vous, nos lectrices adorées.

PS – Merci pour tous les CV que vous nous avez envoyés cette semaine, on les lit tous et on les met de coté pour quand on en aura besoin. Ne vous découragez pas, la passion, le talent et l’humour gagnent toujours à la fin. La preuve ? J’ai rencontré Emily grâce à Twitter, Vanessa à l’épicerie bio de mon quartier, Alison à une conférence bizarre où j’étais habillée n’importe comment… Et le reste, c’est des CV, de la persévérance, et bien sûr, un petit peu de chance.

____________

Emily

Mon histoire avec Garance dure depuis longtemps, elle a parfois été compliquée, mais je la trouve merveilleuse. Aujourd’hui on aime bien dire qu’on est mariées. Mais je vous explique.

La première fois que j’ai rencontré Garance, ça ne s’est pas passé comme prévu.

Il y a presque 6 ans, fraîchement diplômée de l’université de Washington, DC, j’ai déménagé à NY pour faire un stage de rêve (c’était rémunéré, mais pas assez pour payer un mois de loyer) chez Lucky Magazine. Je cherchais un boulot à plein temps, et dans mon fil Twitter, j’ai vu un tweet de @GaranceDore disant qu’ils voulaient embaucher une Assistante éditoriale. Déjà, il faut que je vous dise que j’avais commencé à lire le blog de Garance pendant mon année d’études à Paris. J’ai un peu honte de l’avouer mais j’ai souvent essayé d’imiter ses illustrations (ce qui est hilarant quand on me connaît et qu’on sait que je sais à peine dessiner un bonhomme en bâtons)…Bref, à partir de là, j’avais commencé à suivre son parcours et à lire son blog régulièrement.

J’ai envoyé mon CV sans y croire. Une semaine plus tard, j’ai eu un choc en recevant un e-mail de Caley, l’assistante de Garance à l’époque, me donnant rendez-vous pour un entretien. On a pris date pour le lendemain, je me suis dépêchée de rentrer à NY depuis Philadelphie où je rendais visite à mes parents. Je suis allée dans le Village pour rencontrer Caley et quand la porte de l’ascenseur s’est ouverte, je suis entrée dans ce qui ressemblait beaucoup à un appartement. J’étais un peu surprise, je me suis rendu compte que je ne savais pas du tout à quoi m’attendre… et je me suis assise sur le canapé à l’invitation de Caley. C’est à ce moment-là que Garance est arrivée, pieds nus, tout juste sortie de sa douche. Pas une seule seconde je n’aurais cru que je la rencontrerais tout de suite… tout ce côté inattendu, cette intimité m’ont plongée dans des affres d’angoisse… Je ne me souviens pas du tout de ce dont on a parlé, mais je me rappelle m’être dit que ça s’était super mal passé. Je suis repartie en me disant : « Ce job, c’est sûr, il n’est pas pour moi, mais au moins, j’aurai rencontré Garance Doré.”

Quelques jours plus tard, un e-mail me demandait de revenir pour un second entretien. Je suis retournée à l’appartement, bien mieux préparée, et quelques jours après, j’acceptais le poste d’assistante éditoriale. Je venais d’avoir 22 ans.

Très vite, il est devenu assez évident qu’entre G et moi, ça fonctionnait bien… mais mes responsabilités étaient mal définies. Caley a déménagé à Seattle, je suis devenue la seule employée de l’équipe, jouant le rôle d’assistante personnelle, d’assistante éditoriale, de productrice, chargée des opérations publicitaires et des ventes. J’ai appris sur le tas. J’ai très vite vu que j’aimais bien tout ce qui était organisation et gestion. J’aimais bien trouver de nouveaux revenus. Quelques mois plus tard, on a embauché Alex (qui travaillait avec moi chez Lucky) pour nous aider avec la partie rédactionnelle, et c’est à partir de ce moment-là que mon rôle s’est vraiment développé. Je me sentais investie d’une mission, j’ai commencé à me passionner pour le côté business, les stratégies d’organisation et de croissance. Ça ne surprendra personne, Garance est hyper créative, à tous les sens du terme, … elle déborde d’idées, elle travaille de manière non-conventionnelle, elle est désordonnée, et elle déteste les chiffres. Moi, je ne pensais pas du tout que les chiffres, c’était mon truc, mais je suis peu à peu devenue le yin de son yang, j’adorais mon boulot.

Et au-delà de ça, il y avait la façon dont notre relation évoluait. On s’est fait confiance très tôt, et on a toujours été hyper franches l’une avec l’autre. Très vite, on n’était plus simplement boss et employée… ce que j’adore dans notre relation, c’est que les rôles qu’on joue dans la vie l’une de l’autre (il y en a plusieurs !) changent de manière très fluide. Parfois, on est comme des sœurs, parfois comme des meilleures amies. Parfois, c’est ma boss, et parfois ma collègue. Donc on avait toute cette proximité, mais on s’est aussi fixé des limites pour ne pas trop s’envahir l’une l’autre. Du coup, travailler ensemble, c’était agréable et facile.

J’ai commencé à être de plus en plus prise, mes responsabilités grossissaient à mesure qu’on se développait, on a commencé à embaucher et on n’a plus arrêté depuis. J’ai aussi pris davantage confiance en moi. Oui, j’étais jeune, mais je surprenais tout le monde (et moi-même parfois) avec la charge de travail que j’étais capable d’abattre. On était en train de devenir le « Studio », et j’apprenais à développer une petite entreprise, sans même m’en rendre compte. Et quand on a sorti le livre de Garance en 2015, j’étais en charge du business development et du fonctionnement du Studio, nos vies étaient étroitement liées. G avait les idées, je les mettais à exécution, on n’arrivait pas à travailler l’une sans l’autre.

Après le livre, de plus en plus de gens disaient à Garance qu’il fallait qu’elle embauche un consultant ou un PDG, et ça m’a beaucoup découragée. Pour moi, c’était clair, elle voulait passer à une autre phase de développement, mais doutait que je puisse être celle qui l’accompagnerait dans cette transition. J’ai envisagé de partir, je me suis dit que si c’était ce qu’elle voulait, c’est qu’il était temps que je passe à autre chose. La situation a commencé à devenir tendue puis a atteint un seuil critique. Je me revois assise dans la cage d’escalier de l’immeuble du Studio, en larmes, en train d’avoir une des quelques conversations vraiment difficiles que j’ai pu avoir avec G (ce n’est ni la première ni la dernière). Je voulais devenir sa PDG, je voulais qu’elle me fasse confiance et qu’elle arrête de prendre le prétexte de ma jeunesse (c’est vrai, j’étais jeune et je le suis encore). Elle m’a dit de me battre pour ce que je voulais, de me donner les moyens. Ce que j’ai fait. Un an plus tard, on était associées. Ça n’a pas été un processus facile, il y a eu beaucoup de montagnes russes émotionnelles, et parfois des situations tendues. Mais en tout cas, on a toujours été d’accord sur le type de boîte qu’on voulait développer.

lifestyle relaunch garance dore emily note atelier dore photo

Il y a quelques années, Garance m’a demandé ce que je voulais en termes de carrière. Je lui ai dit que j’aimerais pouvoir travailler dans un environnement qui m’offre suffisamment de flexibilité en termes de temps. Je suis ambitieuse, j’ai envie de réussir. Mais je veux aussi avoir une famille et voir grandir mes enfants. Je veux pouvoir télé-travailler depuis Cape Cod l’été, emmener mes enfants à l’école le matin et aller les chercher de temps en temps. Je veux une boîte dans laquelle je peux être une femme, jouer un rôle important ET être présente pour les miens.

On partage la même vision, celle d’une entreprise qui ne mesure pas sa réussite qu’en termes de profits et de développement, mais aussi en termes d’environnement de travail et d’épanouissement de ses employés; J’ai envie qu’on soit tous heureux de travailler ici, et qu’on ait une vraie vie en dehors du boulot. Ce qui ne veut pas dire qu’on ne peut pas être performants sur le plan financier. Ça veut juste dire qu’on peut être sincère et fier parce qu’on fait tout pour créer un environnement de travail équilibré. On essaie d’offrir un peu de rêve, d’évasion et de beauté aux gens. C’est certainement pour ça que vous nous lisez aujourd’hui, parce que ce site vous inspire, vous détend, vous fait rêver. Et pour moi, la seule manière de continuer à faire ça de manière sincère, c’est d’avoir une entreprise qui nous permet, à nous, l’équipe, de continuer à rêver, qui nous donne envie de tenter des choses, de faire des expériences. Beaucoup de grosses boîtes n’ont plus ce luxe parce qu’elles ont des comptes à rendre à des actionnaires, des investisseurs. Leur succès ne se mesure qu’en bénéfices. Une erreur, et c’est des coupes budgétaires, voire des licenciements.

Pour nous, le succès, c’est aussi d’autres choses. C’est être fier de ce qu’on fait. Faire plaisir aux gens autour de nous, avoir du temps à leur consacrer… en personne ou à travers les commentaires sur le site et les réseaux sociaux. C’est aussi une bonne émulation créative, un épanouissement. C’est ce vers quoi on a toujours tendu et on espère pouvoir continuer à transmettre ce genre de choses à nos employés et nos lecteurs.

Ça n’a pas toujours été facile, parce qu’il y a eu des moments difficiles dans nos vies personnelles. Mais on a toujours été là l’une pour l’autre. Je n’oublierai jamais ce jour où je suis allée voir Garance après qu’elle et Scott aient décidé de se séparer… je l’ai prise dans mes bras et elle a fondu en larmes. Et quand Josh et moi on a cassé il y a deux ans, j’ai squatté le canap’ de Garance pendant trois jours avant de rentrer chez mes parents. On s’est épaulées dans les moments de craquage et les situations difficiles, comme on s’épaule rarement entre collègues. Mais il y a aussi eu tous ces moments géniaux ! C’est d’abord à G que j’ai annoncé que Josh et moi, on était fiancés (Ok, c’est vrai, j’ai d’abord appelé mes parents, mais il était tellement tôt qu’ils n’ont pas décroché… Garance, elle, a répondu !) . J’ai aidé Chris à choisir la bague de fiançailles de G pendant la tournée de dédicaces du livre, donc ce n’était pas hyper évident. On a peut-être 15 ans d’écart, mais nos vies ont joliment évolué de manière parallèle Elle m’a tellement appris et je me dis que d’une certaine manière, moi aussi, j’ai dû lui apprendre une ou deux choses.

Et voilà, tout à coup, j’ai 27 ans et l’Atelier vient de naître. Et finalement, cet entretien dans un appart ce jour-là, ça a été un des moments les plus déterminants de ma jeune vie et carrière. Elle m’a appris plein de choses, je suis devenue celle que j’avais le potentiel de devenir. Ça a été le point de départ de cette réussite un peu iconoclaste, et d’une amitié incroyablement précieuse… Et maintenant, Garance peut vivre sa vie rêvée à LA, continuer à créer et à imaginer des choses pour nos projets à venir. Et moi, je suis à NY, avec l’équipe et mon fiancé, et je m’apprête à amorcer la prochaine phase de notre entreprise et de ma vie.

141 comments

Ajouter le votre
  • Thank you for sharing your story! You don’t get a behind-the-scenes much on a lot of blogs so it’s cool to hear where things started!

    -Kirsten // http://www.porkandcookies.com

  • Thanks Kirsten! x

  • so much love to Atelier <3

  • <3

  • Loved hearing both of your stories! I am one proud momma! Congratulations to Garance and Emily! Love you both!

  • Love you Mom!! x

  • Loved this! Absolutely beautiful. Best of luck for the future! Can’t wait to see what it brings!
    Much love!

  • Thank you Maria! We’re excited to keep sharing with you! x

  • The story of you two is so beautiful, and it was wonderful to read it from both of your perspectives. What you have found in each other and created together is truly unique! It makes me really happy to read this :)

  • Thank you Juliane! x

  • Une boîte comme on en rêve toutes ! Félicitations à vous deux et longue vie créative et fun à l’Atelier !

  • Merci Sarah! x

  • Congratulations on this new phase in your lives! The energy and good vibes definitely shine through everything you guys do!

    Besos from Argentina!

  • Thank you Daiana! x

  • Rachel Joy 10 avril 2017, 11:40 / Répondre

    So inspiring!

  • Thanks Rachel! x

  • Excellent story, nicely told. Hurrah to both of you for having taken the (big) leap and long life!
    Bravo et plein de bonnes choses à venir.

  • Thank you! x

  • WoW! This is such a beautiful post. And a brave one too–both of you investing in the other and listening to your hearts, over talking heads, consultants & suits. I also resonate so much with what you describe as your goals. Emily, you put it beautifully, « I want a business where I can be a woman, a real power player, AND a caretaker. » I should tattoo that on my forehead it’s so true. We’re lucky ladies, living in this moment. It feels like an opening, even if so much more work lies ahead. Bravo to you both!

    And here’s to Atelier Dore!
    :)

  • Thank you so much MM! x

  • Very excited for you both. That was very inspiring. Wishing you both and the Atelier the very best.

  • Thank you so much! x

  • The good mood is printed in your faces!!! Keep on moving, best regards from BRASIL!!!!

  • Thank you Teresa! x

  • Your stories are so inspiring. I suspect this blog reflects Emily’s growth as much as Garance’s. I’d love to hear more about Emily’s experiences running a business – how to get people to take you seriously as a young person, what it means to be a ‘power player’ … Maybe a book is in Emily’s future too!

  • Daiana 10 avril 2017, 1:10

    I second this! Maybe a Career post on you, Emily?

  • Maybe one day!! x

  • Hi Peach!
    Thanks so much for your note–a book has always been my dream (let’s give it a few more years first ;)
    But am definitely open to talking about this anytime! xx

  • Lizzie 28 mai 2017, 1:17

    My thoughts exactly. There is a great book to be coauthored by these two amazing women.

  • Happy employees make great companies. Such an inspiring story and told in such a warm and relatable manner. Thanks for sharing

  • Thank you Thembekita! x

  • Thank you for keeping it real and not sugar coating it all.

    Garance and Emily, you guys are very inspiring ! Thank you for sharing.

  • Thank you so much! x

  • Congratulations to you both! As long as you can stick to your own « true north » and values all will be well. After a career of interviewing and writing about managers and their businesses, I can tell you that creating an organization where people love to come to work is a rare and beautiful thing. Yes, you have to make money so that you can pay yourselves and your employees, but understanding how to free up creative people so that they can do their best work while feeling invested in that task isn’t easy. Mazel Tov!

  • Hi Judith!
    It’s definitely a challenge, but one we’re so dedicated to. Thank you so much for your kind note, and for being such a long time reader. We always love to get your comments! x

  • This post is amazing. Reading this inspired me to further invest in my career/dreams. Thank you :)

  • Hi Emily!
    So happy to hear that! I hope we continue to inspire you with what we’re working on here at the Atelier! x

  • What a beautiful story. I love reading it from both of your perspectives. Thats the work-situation I dream of too, being able to push on and work hard, give it your all, be creative, test, fail and succeed. What a dream-team. You should be so proud of what you have built <3
    A happy and creative mind is a bigger success than money in the bank..

  • Totally agree with you Maja! Thank you so much for your kind words! x

  • Nombreux sont les boss qui devraient lire cet article et en prendre de la graine.
    Garance et team, continuez sur cette voie qui promet de beaux jours a l’Atelier Dore pour notre plus grand plaisir. :-)

  • Thank you Sevan! x

  • It sounds like a family business! Atelier Dore.
    It’s lovely how you gals found one another and I hope it works out!
    May both your dreams come true :D

  • That’s always how we’ve wanted it to feel! Thanks so much Kai! x

  • So excited to see that your project continues, changes and adapts to a new era you both (and all of your team) are about to start. I started reading the blog in french before moving to Paris 6 years ago as my first french lesson and continue reading it nowadays, living back in Barcelona and engaged as well! You make us feel that we grow together even if we are far apart : )

  • Clara! That’s what we love about the site and all of our readers–it’s so great to grow and evolve with all of you! Thank you for reading :) xx

  • bravo, c’est génial, ça me donne des frissons…
    c’est assez ce que j’ai essayé de faire quand j’avais mon entreprise, dans un secteur d’activité moins créatif mais très innovant et surtout j’avais la liberté de créer la culture d’entreprise et de management que j’imaginais, que je sentais, instinctivement, et c’est celle là. J’ai adoré. Profitez les filles et continuez, merci !!

  • Thank you so much Sev!! x

  • you each got a work wife! what a lovely and rare experience congrats

  • Yes! Work wives for life!! x

  • Love the story. You are always able to make us reflect on our own lives with your posts. You guys tell the hidden stories that nobody wants to tell and everyone wants to hear ;). Love the honesty. More of those tales please! To my eyes you two are super successful and so vulnerable at the same time. Killer combo! My best to you and every member of l’atelier on the future ahead, we will be here growing along with you and keeping inspired everyday. I wrote down this piece of wisdom that I so need these days: »You only need permission from yourself »… Thank you!

  • Thank you so much Mercedes! This means so much to us!! x

  • wahouuu !! Garance tu veux pas rentrer en France ?!
    j’aimerai tellement travailler dans le même environnement, moi qui me cherche professionnellement!
    Bravo à vous 2 ! j’ai hâte de voir la suite !
    bises

  • Thank you so much Ludivine! x

  • This was beautiful! Thank you for sharing!

  • Thank you H! x

  • Thank you for this post! It’s so great to hear about both sides of the story. Emily you are an inspiration and it’s amazing to know more about you, your vision and what you want to do! Your story resonates with my heart and I wish you all the best success and balanced life you wish for!! Go for it!!!

  • Thank you so much for your kind words Alexia! It means so much! x

  • I loved the post, and read both perspectives was great.

  • Thanks Samira! x

  • This is so interesting, having seen a little bit of it from the readers’ point of view over the years. Bravo to Garance for being brave enough to give the responsibility to Emily and bravo to Emily for not ditching the whole thing and for stepping up to the plate.
    This blog/site/platform just keeps getting better.

  • Thank you so much! x

  • Heart emoji– It’s so wonderful and inspiring to read your stories; And congratulations to both of you for having the courage to follow your own voices! I can’t wait to see where you both take us, your readers, in this new leg of the journey!

  • Thank you Jessica! We’re so excited for everything that’s to come! x

  • What a beautiful story! Bravo to you both!

  • Thank you Irma! x

  • Congrats to you both ! I love Atelier Dore’s concept. Emily, you more than deserve this new position :)

  • Thank you Meryonne!!! x

  • This is why I keep coming back for the last 11-12 years! ???

  • 11 years in June! Crazy!! Thank you for being a long time reader! x

  • Katiti Crawford 11 avril 2017, 1:09 / Répondre

    Dear Garance,

    Thank you! I have followed you for years and it is wonderful to see you and your online presence evolve. I have never commented before, but I am dying to know who makes your white shirt in these photos? I am on the hunt for the « perfect » white shirt. If you wouldn’t mind, please share the designer and style/make. Thank you and I am already enjoying your rebrand…inspiring my own personal rebrand.

  • Hi Katiti,
    Garance’s shirt is from Equipment! x

  • Bravo les filles!!! Loving the rebranding! Wishing you all the best!!! Bisous

  • Thank you! And so happy to hear you’re enjoying the new branding! x

  • Merci pour votre franchise et votre envie. Félicitations à vous deux

  • Merci Emily! x

  • Congratulations girls! I’m glad you gave yourselves the chance to trust each other in this new chapter, I’m sure you will continue achieving great things and most of all, inspiring women all over the world!

    I’m 29 and I have friends that are +40y, I feel like these friendships are so enriching! Love it!

    Anyways, vive l’Atelier Doré :)

  • Thank you so much Ines! xx

  • Sunnyside 11 avril 2017, 3:34 / Répondre

    Vous êtes des rôles modèles tellement inspirantes. Vivre une telle aventure ensemble tout au long de ces années dans la confiance, la stimulation réciproque avec une ouverture aux autres et au monde doit être grisant.

  • Merci Sunnyside! xx

  • This behind the scene, genuine and warm article is exactly what makes this site such a success. While reading, I smiled, nodded my head and thought – what a duo! Best of luck!

  • Thank you Nika!! x

  • Bravo !! C’est une super aventure ! Vous êtes hyper courageuses, l’une comme l’autre. Je suis admirative.
    Avec autant de qualités dans une équipe, votre projet ne peut que fonctionner.
    Daphné

  • Merci Daphné! x

  • I’ve read twice of this article & felt so touching. All the writings & sharing between you two are inspiring for us. I’ve shared this article with my daughter & husband – they both love it. It’s especially full of encouraging message to youngsters like my daughter she’s also 22 now & will soon join the working class next year. I also like to say the Honesty behind the Atelier Dore is highly appreciated for everyone of us !
    Win Win !!

  • Lisa,
    Thank you for sharing our story! And the best of luck to your daughter!! I really believe if she’s excited about what she’s doing and open to new experiences she will find so much happiness and fulfillment in her work! x

  • There is such love and mutual respect overflowing from each of your stories for one another, that I have ended up teary reading today’s post. It is profoundly beautiful and deeply moving to me, to read of each of your words on the interaction of two brightly shining hearts, minds and souls, as you traced your ways on the complicated – and ultimately enriching – journey of growth and life itself.

  • I was getting teary writing this! And then just imagine when I read Garance’s part. Thank you so much for your kind note! x

  • Whouah ! C’est beau, je viens de finir de lire le post et juste bravo c’est magnifique merci :) <3

  • Merci Sihem! x

  • Aleksandra 11 avril 2017, 8:05 / Répondre

    Bravo for both of you!
    Can’t wait to see what will come out from this new version of you.
    kisses

  • Thank you Aleksandra! We can’t wait to share with you! x

  • Woow! What a story!
    Bravo!
    Wish you both all the luck in the world!

  • Two is a magic number! You both rock! What a great partner- and friendship!

  • En vous lisant, je pense au film The Intern. J’ai beaucoup aimé ce film parce que c’était une histoire de femme, de business, de choix, de prise de confiance, de risque et d’amitié. Je ne vous lis pas tous les jours mais ces posts là je ne les rate jamais. Go on and lean in girls, we’ll be watching, beaming, and finding strength in your words !

  • Girls, you are both such an inspiration! On both individual and team levels! It’s also an interesting glimpse into the atelier’s dynamics, cause you know – from the reader’s perspective it’s always all shiny and glitter and fashionable.

    And I think you girls created one of the best places in the web, full of great content and inspiration… and also a great community around it (I’m not sure if you simply throw away the hateful comments so quickly, or it’s just a hate-free spot in the web (sounds impossible) (but really, it’s the nicest and kindest place, so respectful towards each other, even if we don’t all agree on the skirt lengths or politics)!

    Looking forward to the future surprises!

  • Emily, I really respect the steps you took to differentiate the atelier from a typical business–it’s warm, professional, and respectful to your readers!

  • Love the honesty and the friendship we can read between the lines. This type of partner/friendship is rare.
    Deux personnes a priori différentes mais qui s’inspirent et se poussent l’une l’autre. C’est très beau en fait!

  • emily – i love your authenticity, honesty, and vision for your career path. it feels like you’ve perfectly articulated all of the thoughts that are in my head! best of luck! xx

  • Thank you so much for this story, it is so inspiring to know that companies like yours exist!
    xx
    Alisa

  • Thank you so much for sharing your story. I have followed Garance from the early stages of her blog and always loved the openness she shared. I read something the other day that said how important mentors are to our personal growth. You seem to have been mentors for each other whilst being mentors for your readers. So excited to see your next chapter ladies x

  • Thank you for your honesty

  • Thanks for sharing your stories. Love the honesty + inspiration! I must say I used to read the site a long long time ago – but even though I like fashion, it got a bit too much fashion focus for me, and I stopped. Now I have been listening to the podcast, and back visiting the site, and I LOVE it. It’s so true, so authentic, still a very healthy dose of fashion, but so much more encompassing, but still the same wonderful voice. I love the branding of the Atelier, it’s so cool. Thank you for creating something beautiful and true.

    Lucy
    xx

  • I appreciate this story in so many ways–your honesty, your partnership, the balance you are seeking to achieve in your lives, your clarity of purpose and ambition, your friendship. Crying in the hallway is not a story a lot of men would talk about (perhaps not a lot of women, either) but that feeling of being passed over, not seen as strong enough, smart enough, part of « the future » of something, especially something you helped create–is painful and something I think many people have felt, Emily. That you could see it, Garance, that you could speak to it, Emily, that you trusted each other to step up and into this partnership—it’s all a powerful testament to a respectful collaboration, way of working and living.

    Here’s to many more years! xo

  • Hi Emily,
    I wanted to ask please, when you say « …Elle m’a dit de me battre pour ce que je voulais, de me donner les moyens. Ce que j’ai fait. Un an plus tard, on était associées…. » when Garance told you to fight for what you wanted, to look for it (which you did) and a year later… how exactly you did it? it was just to sit down, think for a while, get your ideas straight and go for it? or you had to study something? to specialise on a particular subject? what exactly meant to you « se donner les moyens? » (sorry, I cannot think of a good way to translate it in english)
    I’m going through a phase right now where I want to move forward, I have a lot of experience but I do not feel rightful (legitime) to move onto a new stage where I feel that I know it, intuitively, but I do not have the training or the « formal » means to do it…
    thank you very much for your story
    Kind regards,
    V

  • Hi Vicky,
    For me, it was a certain change in confidence and attitude. I became much more assertive in my work and especially in my decision making. My fiancé said to me once, « it’s better to build on the foundation of your mistakes than to not begin building at all. » So I think the most important thing has been to become more assertive with the decisions we take. I also dove into educating myself on the things that I didn’t know. For example, this summer I took an on-line finance class through NYU that helped me understand finance and accounting more, so I could have more constructive conversations with our accountants and financial advisor–and so I could have enough knowledge to hire the right people!
    This was also something that our intern MJ really inspired me with–she continued to educate herself when she needed to instead of feeling helpless or giving up on something, and I really believe in that.
    Happy to talk anytime if you need! And I wish you all the best as you enter this new stage–it’s exciting! Just learn to trust your intuition and you’ll figure it out!
    x Emily

  • Garance a des relations qui semblent quand même bien difficiles et compliquées, que ce soit dans sa vie pro ou perso !

  • Parce que, chez Garance, ces 2 types de relations te semblent distinctes ? Toutes ces relations lui sont utilitaires…. Et oui, avec elle, c’est toujours compliqué et intéressé. Hélas.

  • Marion 12 avril 2017, 9:03

    Travailler avec des gens qu’on aime et qu’on considère comme des amis, cela vous semble compliqué ? Au contraire, je trouve que ça simplifie vraiment la vie et on devrait tous s’en inspirer.

  • Bravo les filles!
    Merci pour ses 2 témoignages croisés..
    je vous souhaite beaucoup de réussite..

  • Well, Doré doesn’t mean golden for nothing. Congratulations on finding and holding on to each other, and on developing the blog into Atelier Doré while keeping up the values you share. Onwards and upwards!

  • This is just so inspiring and beautiful. I just turned 23 and have been reading the blog since I was practically a kid. There are so many blogs out there but only one that has managed to keep me loyal – engaging me, inspiring me and making me dream throughout all these years. As time has gone by, this is the one site that has become a part of my daily routine and rituals, being one of the first things I have been reading in the mornings (before going to school, then university, then work), and I feel a special attachment to it. It has made me learn, laugh, think, relax and disconnect. It is like sitting down for a coffee and a nice chat with a friend (a very inspiring one!). I think if I met Garance or, now, anyone from the team (which would be amazing) it would just feel like I’m just catching up with good friends. I am sure that’s the case for most readers and I truly admire how you have managed to build that in a talented and honest way through a combination of both hard work and an effortless attitude.

    I am very happy to have seen the blog’s evolution, and how it has grown into something bigger while retaining its unique personality, vision and essence.

    Good luck for the future. You are a great team (I am even kind of jealous!) and I hope you will continue to create and innovate.

    Garance Doré, Atelier Doré… no matter the name – I will always be your loyal reader.

    Thank you,
    Helena

  • I’ve read this during my lunch break and my roasted veggies became extra salty, because I cried all over them. Such a moving story, thank you for being so open and honest – the world needs more of that.

  • Congratulations and best wishes to you both! As excited as I am to see Atelier Dore grow, I’m just as inspired by the strong female relationship between the two of you. As women, we can shy away from confrontation and conflict to our detriment. That you both chose to be direct and honest with one another – and your readers – is a story that bears repeating. I feel that’s a big reason why I, like so many other readers, keep coming back for more. Cheers, ladies!

  • This is so inspiring and a great reminder that we need to follow our instincts and be conscious/ intentional about the life and career we want to create. Thank you for sharing this story!

  • My first time commenting on Atelier Doré !
    This kind of posts is the only reason why I will always come back to check out what you guys are up to, from time to time.
    To be honest, I have stopped caring about the fashion-related articles because I feel like what has been told on a previous post here : too much perfection, too much curation, not enough diversity.
    However, I must say that when you guys create such content, there’s a rawness, a kindness and sincerity rarely seen on the blogosphere. It’s incredibly refreshing and heartwarming. As readers, we feel close to you all. These posts make me realize that behind the facade, we’re all human, we all have flaws, we struggle, we fail but we learn, we thrive, we survive, we grow and get stronger.
    What I want to say is, to my very own personal opinion, the more you guys distance yourselves from fashion, the better we are.
    I sincerely wish Atelier Doré’s team all the best for the upcoming years and counting !

  • Djeneba Sako 12 avril 2017, 3:23 / Répondre

    I love your stories!! I think I have been reading the blog for more than 4 years now and this might be the first time I am commenting. I just made me feel weirdly proud and emotional. Your growth and success as ambitious women is super inspiring!

    Bisous! xxx

  • Que ces mots donnent des ailes… Merci… To be continued !

  • Mariateresa 13 avril 2017, 12:28 / Répondre

    It’s your history the marvellous history of a woman trust and partnership and I want to job also for you from Bari, Italy, over the Adriatic sea!!! It’s possible? Iadmire you so mich, Garance and the Studio are a mythic goal for me!!! Very very congratulations! Where the resume?! Bye Bye
    Mariateresa

  • This is such a wonderful story to read about and has really helped me connect with the Atelier. For awhile I was only connecting with Garance and only wanting to read her posts because it was her voice that I read for years and I loved how she crafts a story. But this, there was something so open and honest with this post that it made a shift in my mind and I’m more excited than ever to read from all the people that make up Atelier Dore. Congratulations and can’t wait to see more.

  • Hey Garance! Hi Emily.

    This is beautiful. I love this story and it is personal and wonderful of you to share. You each displayed courage putting yourselves out there in new ways… and it paid off… a professional match made in heaven! I’m so genuinely excited for you. Congratulations, women. Your future is B-R-I-G-H-T!

    I owe you an email, G. When we magically met in NYC at The Soho Grand Hotel, you asked me to email you, and I haven’t yet. The reason is because you are literally my only Shero when it comes to authentic business and I’m a perfectionist which results in me procrastinating sometimes. I’ve met a bunch of celebrities over the years and never been nervous, but you are different. So here I go…

    As I mentioned when we talked, a very fun and stylish « almost-all » expenses paid trip to Portland Oregon awaits you. All you have to do is cover airfare. I’ll hook you up with all the rest!

    I would love to show you two around here for a day or two. We’d have a blast and Portland is cool, I promise! Please come. I’ll email you with details.

    XO,
    Scarlet

  • Ahah…se donner la permission, tout est dit…mais pas si facile à appliquer!
    Marrant je suis actuellement dans une situation où on me fait miroiter un poste tout en étant tour à tour secrétaire, adjointe, assistante, souffre douleur ;)…sauf que tout dépend d’un homme peu jeune et très paternaliste… sigh, c’est parfois quelque peu décourageant et dur de « faire ses preuves » quand on l’impression qu’on ne ressemblera jamais au profil type du directeur… C’est pourquoi cet état d’esprit fait rêver que tu as Garance!

  • It really is a beautiful story, very genuine and pure. It really shows on your work. You inspire your readers because you’re inspired yourselves. So happy for the both on you, you truly are fortunate to have found a perfect work/life chemistry and balance.
    Thank you for sharing always!

  • It’s been a long time since I last posted a comment. Not that I did not like the new direction the blog was taking but it felt less relatable for me on a personal level. This post is all that I love about Garance’s way of sharing her life since the beggining: open, fearless, feminine, unapologetic. So many thanks for that! Most of all, Emily’s story is amazing; reading it gave me hope and energy to work and not be afraid to simply speak up. I am 24, I have tried to find a job in France, now doing an internship in Washington D.C and Emily’s career is a model to look up to for me.
    You two are a great duo, keep doing what you are doing, please.

    Justine

  • Such a beautiful story of a great partner- friendship! The hardworking women getting together for something so beautiful is the most inspiring thing in world!

  • Quelle belle histoire, you guys inspire me so much! :-)

  • I’ve read this blog since Garance was still living in Paris as I loved her illustrations (I still do) and I continue to love it as it grows to become the studio and now Atelier Dore so I must say I had a lot of fun to read this story from you both. This actually reminds me of the love issue of Out magazine where a couple would share their side of the love story they had. And perhaps/actually this is..a love story too. Thanks for sharing :)

  • I’ve followed/enjoyed your blog/story for some time now and miss the carefree signature quality with the new, minimalist logo/rebrand. The logo style is a stark departure does not speak to your uniquely authoritative prose

  • Bravo à toutes les 2 ! Que l’histoire continue !!! L’union fait la force !

  • Thanks for the honesty and the inspiration, you two.

  • This is so inspiring – what a journey! Well done, Emily, it seems that Garance made the right choice. Looking forward to seeing what’s next in store for the Atelier :-)

    Hi from Scandinavia!

  • Sabrina Delafield 17 avril 2017, 5:17 / Répondre

    Thank you both for shinning a light on your relationship and development together. I am so grateful to hear your stories of growth and change and the value you place on a broad holistic vision of success. Merci!!!

  • This is just so sweet and why I’ve been following along for nearly 10 years. Met you both on the book tour and you are both inspiring, delightful and honest. What a great post!

  • Bravo à toutes les deux ! Une belle histoire de femmes, d’amitiés et de respect mutuel. Très inspirant pour la génération future. Merci.

  • C’est beau tout cela, ça me donne un grand coup de boost!
    Merci d’être dans ma vie depuis si longtemps <3

  • Anna Ortmark 18 avril 2017, 4:08 / Répondre

    I’ve been following Garance for many many years:) Love the story and the whole team at Atelier
    All the best Anna

  • Karen Shalett 19 avril 2017, 10:38 / Répondre

    So so happy to see all of your success Emily. While I didn’t get to work with you for as long your creativity, spirit, work ethic and unending resourcefulness made me adore you as much as it sounds like Garance does. Happy business and wedding planning as well. Mazel Tov!

  • Tammy M. Nicastro 26 avril 2017, 4:32 / Répondre

    Such a great partnership! Your content has really enhanced my life. I use it as a tool. How can a random reader best support your work? Is it simply by purchasing products from the stories? Is there another way that I’m missing? I derive so much value from what I read on your site that I want to make sure I am helping your business grow.

  • J’adore ce post, j’adore votre vision de l’équilibre de vie boulot/perso et votre relation au travail ! Oui, c’est tellement malheureux que les grosses boites ne puissent pas se permettent ce genre de souplesse à cause de leurs actionnaires… Mais je sais que l’avenir réserve le meilleur aux boites comme la vôtre, car vous avez expérimenté comme moi que ce précieux équilibre est garant de notre créativité et de notre capacité à tout donner pour réussir ! Merci de m’inspirer tous les jours dans ma vie pro et perso <3

  • <3

  • I’m very proud and happy to read this story. You guys are the dream team.

    Maybe one day, I will have the chance to have an interview with you guys for my blog!

    Keep being the dream team girls ?

  • I cried a few times reading this! Met both of you in 2015 during the book tour, and the love and kinship you two have and share in your work is seamlessly apparent. Not all experience this type of kinship, job or otherwise, and I hope to grow with fellow co-working friends at the level of success that you both have achieved. Congratulations on Atelier Doré.

From the Archives

New York Street Style
  • New York Street Style
  • Only the Essentials
  • Style stories
  • Hair
  • Studio Visits
  • Ibiza!
Do You Uniform?

Do You Uniform?

Elegant Alice

Elegant Alice

Modern Femme

Modern Femme

Something Old, Something New

Something Old, Something New

fashion sissy atelier dore photo

A Coffee Break with Sissy

fashion street style alyssa coscarelli atelier dore photo

Alyssa in the City

fashion street style ally walsh atelier dore photo

Ally in New York

fashion street style anahita moussavian atelier dore photo

Reevaluating the Ruffles

fashion street style silja atelier dore photo

The Summer Jumpsuit