shiseido-market_laila-gohar_garance-dore_8

Shiseido’s Marche Rouge Rouge

10 months ago by

Photos

Erik Melvin

Red ! Rouge ! Rosso ! Dans n’importe quelle langue, la couleur évoque la passion et le pouvoir, surtout quand elle s’affiche sur la bouche. Cette semaine, la NYFW a plus que jamais fait la part belle aux événements interactifs, et le Rouge Marché Rouge de Shiseido comptait parmi les plus fabuleux !!

Shiseido, c’est une longue histoire : cette marque qui fête ses 140 ans a commencé comme première pharmacie occidentale avant de s’aventurer dans l’univers de la cosmétique. Le bazar japonais imaginé par notre amie Laila Gohar cadrait parfaitement avec l’ADN de la marque. Une atmosphère délicieuse, une manière différente de créer un moment particulier loin du chaos de la fashion week, pour faire parler du lancement du nouveau rouge à lèvres de la marque ! Les gens achetaient toutes sortes de marchandises : brochettes de fruits colorées de pigments de couleurs, pins-bouches en édition limitée, c’était un événement joyeux qu’on a eu envie de partager avec vous !

Ah oui, on a aussi demandé à Laila de nous en dire un peu lus sur son processus de création, et on a interrogé Dick Page (le DA de Shiseido et immense make-up artist !) sur le rouge…

shiseido market laila gohar garance dore photo

shiseido market laila gohar garance dore photo

shi

Un moment avec Laila

L’expérience sensorielle procurée par la nourriture est importante pour un chef. Comment as-tu intégré cette approche dans la création des plats pour le Shiseido Marche Rouge Rouge ?
Je me suis un peu éloignée de la vision culinaire traditionnelle et j’essaie de créer des expériences multi-sensorielles autour de la nourriture. Je suis par exemple en train de développer un projet qui permet de voir, d’entendre et goûter une pomme de terre ! J’utilise la technologie pour créer des circuits électriques, booster la fréquence du fruit et remixer le son… Quand Shiseido m’a demandé de réfléchir à un concept culinaire, j’ai eu envie de créer un marché d’inspiration japonaise. J’ai donc imaginé plusieurs installations autour de la nourriture. Ils voulaient qu’on mette l’accent sur le rouge, la couleur emblématique de la marque. Je m’en suis inspirée pour créer les différents stands/étals qui à travers la nourriture font appel à tous les sens.

Le rouge est censé être une couleur qui donne faim. Associer la couleur à la nourriture en vrai, c’est à la fois un rêve et un sacré challenge. Comment as-tu réussi à associer la nourriture à la couleur rouge tout en faisant en sorte que ce soit visuellement attirant ?
Quand je réfléchis à un projet, je prends en considération les différences, les éléments de design. Ce que signifie cuisiner une couleur ou une forme, ou une réaction à une couleur. Comme il y a énormément d’émotions associées à la couleur rouge, c’était amusant de réfléchir aux différentes façons de rendre ça.

Les pigments en poudre sont géniaux ! D’où t’est venue cette idée… et comment est-ce que ça se fabrique ?
J’ai grandi en Egypte. Sur les sites touristiques, il y a des types qui utilisent du sable de couleur pour recréer des mini-paysages dans des bouteilles. Par exemple, ils « dessinent » une pyramide avec quelques chameaux à l’aide de sable coloré. Ça a certainement un nom précis mais je ne le connais pas. C’est ça, mon inspiration. Dick Page, le DA de Shiseido qui est aussi un excellent cuisiner m’a demandé de travailler les différents ingrédients naturels utilisés dans le produit. On a fonctionné en déshydratant et en faisant fermenter différents aliments pour faire de la poudre. Il y avait par exemple de la betterave et du sumac fermentés, de l’hibiscus, du pollen de curcuma, du sucre de noix de coco, du piment d’Alep et de la poudre de citron vert. On a associé ces poudres à différents fruits pour que les invités puissent en saupoudrer dessus.

Ces pigments comestibles ressemblaient vraiment à des cosmétiques… vous croyez à un lien étroit entre nourriture et beauté ?
Oui, tout à fait. Les choses qui font du bien à l’intérieur se voient à l’extérieur. Le contraire est vrai aussi. Mangez des hamburgers pendant une semaine, et regardez votre visage. L’eau, c’est le plus important en matière de beauté. Moi, je n’ai pas souvent soif, donc je dois penser à boire régulièrement, surtout quand je travaille. Sinon, je trouve qu’une nourriture joliment présentée, par exemple des légumes dont les couleurs sont complémentaires se marient aussi gustativement parlant. Il n’y a pas de coïncidences, la nature est incroyable.

Le plat rouge par excellence ?
Voyons… Et une réaction à un plat rouge ? Comme un mole mexicain. Flamboyant, intense et goûteux !

shiseido market laila gohar garance dore photo
Shiseido’s Marche Rouge Rouge

shiseido market laila gohar garance dore photo

shiseido market laila gohar garance dore photo

Shiseido’s Marche Rouge Rouge

shiseido market laila gohar garance dore photo

shiseido market laila gohar garance dore photo

Quelques mots avec Dick Page

Comment les liens entre beauté et mode ont-ils évolué depuis que vous avez démarré dans ce secteur ?
Les deux sont toujours allés de pair. J’ai commencé à travailler dans les années 80. Tout était un peu plus naturel, un peu plus détendu, alors qu’on est beaucoup plus dans le contrôle maintenant. Tout est lié, imbriqué, d’une manière qui ne me semble pas toujours nécessaire ou saine, mais d’une certaine manière, cette collision d’idées est intéressante. Les choses se présentent, on s’y adapte, on réagit. Maintenant, il n’y a plus de tendance édictée par une hiérarchie, les gens font ce qu’ils veulent. Et c’est plus sympa. C’est une espèce d’influence sociale à l’échelle globale.

Le Londres des années 90 vous manque ?
Non, j’adore toute cette période mais ça y est, c’est derrière moi. Mon t-shirt date de 1981, c’est un Vivienne Westwood de la collection Pirate. J’aime le fait que le temps soit quelque chose de continu, avec de temps en temps des trucs qui surgissent. C’est pour ça que je ne crois pas aux tendances, ça ne change rien. Soit on aime quelque chose, soit on n’aime pas. Aimer quelque chose parce que tous les autres l’aiment, ce n’est pas sain. J’ai une certaine affection pour des choses, mais ce n’est pas de l’ordre de la nostalgie.

Dernière question. Pourquoi une bouche rouge dégage-t-elle quelque chose d’aussi fort ?
Parce que c’est un moyen de communiquer. On est tous rouges à l’intérieur. Cette couleur a un tel pouvoir de séduction, avec son éclat, sa dynamique. Une bouche rouge, ça attire les regards… et c’est un peu étrange. C’est ma théorie, je suis le seul à la défendre. Beaucoup de femmes disent ne pas assumer le rouge à lèvres rouge, donc elles n’en mettent pas. Une bouche qui attire les regards, c’est de l’ordre de l’intime. En général, on regarde les gens dans les yeux. Mais le rouge attire le regard sur la bouche. C’est une autre dynamique. Mais ça peut vouloir dire plein de choses… L’amour un peu ringard, Marilyn Monroe ou toute une palette intermédiaire.

shiseido market laila gohar garance dore photo

shiseido market laila gohar garance dore photo

shiseido market laila gohar garance dore photo

shiseido market laila gohar garance dore photo

11 comments

Ajouter le votre

From the Archives

On The Road
  • On The Road
  • In her words
  • French Gurus
  • Wellness
  • 10 Years of the Site
  • Pardon My French
vacation garance dore photo

Vacation

Wide Open Road

Wide Open Road

kazu harry makino blonde redhead horse riding equestrian fall garance dore photos

Run Wild

Upstate team retreat Garance Dore studio photos

Smells Like Team Spirit!

road trip maine neada garance dore photos

Road Trip To Maine

road trip beauty photo garance dore

Beauty On The Road

Southampton Getaway

Southampton Getaway

hitting the highway road trip audrey hepburn garance dore photos

Hitting the Highway

upstate guide travel garance dore photos

Weekend Guide : Upstate