beauty_cyrotherapy_atelier_dore_1

Cryotherapy Chills

4 weeks ago by

Je crois que j’aime souffrir. Ou plutôt que je suis prête à gober n’importe quelle pub qui me promet une peau éclatante et un teint de sirène iridescente. Ce qui explique pourquoi je me suis inscrite à une séance de cryothérapie corporelle en plein mois de janvier : j’ai dû arborer un bikini et m’immerger dans un sas rempli d’air glacé qui affichait les – 130°C. Vous voyez ce que je veux dire quand je parle de souffrance ?

Parmi les bénéfices avancés par la cryothérapie : l’apaisement des inflammations, le soulagement des douleurs chroniques, un rétablissement plus rapide après des blessures grâce à l’exposition à un froid extrême (les vaisseaux sanguins se contractent, le flux sanguin diminue entraînant un soulagement de la douleur, des inflammations et une réduction des gonflements). C’est un peu la version extrême du sachet de glace sur une cheville enflée. D’autres bénéfices, encore en cours de validation, incluent un regain d’énergie, une meilleure circulation sanguine, un rajeunissement de la peau (teint éclatant, me voici !) et un meilleur sommeil. D’aucuns prétendent que ça permet également de brûler entre 500 et 800 calories supplémentaires. Moi, ce qui me bottait surtout, c’était l’énergie et l’éclat. Oui, bon, ok, les calories ou plutôt leur absence.

Il faut laisser sa dignité au vestiaire si on veut des résultats parce qu’une séance de cryothérapie corporelle implique de se retrouver quasiment nue (on est en bikini et on nous offre gracieusement des gants et des chaussettes pour se protéger des ENGELURES) dans un sas en métal cylindrique qui arrive au menton tandis qu’un homme très musclé garde votre peignoir (et votre dignité) à l’extérieur dudit tube. Bon, l’homme n’est pas une garantie, mais c’est ce que j’ai vécu et ça ne m’a pas du tout dérangée. Donc non, je ne ressemblais absolument pas au mannequin sublime de la photo ci-dessus, mais je me suis dit que vous n’aviez pas forcément envie de voir à quoi je ressemblais… je sais, ne me remerciez pas. Quand M. Muscles m’a demandé si j’étais prête, j’ai répondu : “Non”, ce qu’il a pris pour une boutade puisqu’on avait passé un peu de temps à plaisanter… il a rigolé et appuyé sur le bouton « démarrer ». Presque immédiatement, j’ai été entourée d’air à -130°C.

Pendant les deux minutes qui ont suivi, voilà ce que je me suis dit :

00:05 – Ça va, en fait. Pourquoi est-ce que je m’en faisais une montagne ?
00:15 – Ah… ok. Ca tire un peu.
00:30 – J’aurai bien besoin d’un sauna après ça.
00:45 – Non, mais pourquoi est-ce que je ne suis pas directement allée au sauna ? C’est aussi bon pour la peau !
00:55 – @#%$@^#%$@
01:00 – Je crois que j’ai les tétons en feu. C’est normal ????
01:15 – Celui qui m’a fait faire ça va me le payer très cher !
01:20 – Je me suis infligée ça toute seule. Quelle abrutie !
01:30 – Euh… Je ne sens plus rien du tout.
01:45 – NON MAIS GENRE VRAIMENT PLUS RIEN.
02:00 – POURQUOI EST-CE QUE JE HURLE !?! SORTEZ-MOI DE LA !!

Voilà, c’était déjà fini, et je me suis rendu compte que j’avais peut-être surréagi et que ce n’était pas si pire que ça. Ma réaction m’a rappelé ces mères qui jurent qu’on ne les y reprendra plus en vivant les affres de l’accouchement mais qui sont prêtes à remettre ça une fois leur bébé dans les bras. Les résultats annulent la douleur;…Même si là, on est d’accord, la douleur n’avait absolument rien à voir avec celles de l’accouchement. Je crois que j’ai été satisfaite.

L’effet immédiat : une espèce de bien-être qui m’a gagnée. On m’a dit que c’est parce que le corps libérait des endorphines. Pour parler franchement c’était un peu comme ce qu’on ressent après l’orgasme, et j’aurais bien fumé une clope.

Pendant que je renfilais mes couches de vêtements successives, j’ai effectivement pu constater que ma peau brillait. Je ne portais pas de make-up et je n’en avais pas besoin. J’avais à nouveau l’air d’avoir 25 ans, et c’est sans doute pour ça que j’ai taquiné M. Muscle avec insistance en sortant.

J’ai la chance de ne pas souffrir de douleurs chronique donc je ne pourrais pas vous parler de ce point, mais tout le reste de l’après-midi, j’ai parlé à mille à l’heure et j’ai même décidé (sans raison apparente) de nettoyer mon appart de fond en comble à 22 h. Ensuite, j’ai dormi comme un bébé, mais c’est peut-être seulement parce que j’avais dépensé autant d’énergie dans mon ménage.

Si je devais renouveler l’expérience, je choisirais de prévoir mon plongeon ours polaire le matin pour pouvoir exploiter l’énergie gagnée pendant le reste de la journée — pour le plus grand bonheur de mes collègues à l’Atelier. :)

Et vous, vous pourriez vous lancer ? Vous avez déjà essayé ?

16 comments

Ajouter le votre
  • Pourquoi infliger une telle violence à son corps ? Et la marche sur des braises encore brûlantes, c’est pour quand ? Ça fait fondre la cellulite dans le bas du corps ! Nan je rigole.

  • C’est aussi une technique utilisée par les sportifs de haut niveau pour la récupération. J’ai testé et mon superviseur m’a conseillé de chanter et danser pendant les 3 minutes…il m’a mis une petite bossa nova et j’ai ondulé dans le froid polaire en string, chaussettes et gants, avec à la clé une belle sensation de bien-être et d’énergie. Pour les douleurs chroniques, il faut multiplier les séances et ce que tu ne dis pas, c’est que c’est hors de prix, en tout cas en France.

  • How much do they charge for the privilege of this pain?

  • Veronica 31 janvier 2018, 4:00

    hahaha. I love the saying « the privilege of this pain. » it is not cheap. my session was $65. they can vary a bit and I know people who use it for chronic pain who purchase membership or group passes to decrease the price.

  • Okay…totally weird but completely interesting. We probably shouldn’t be using saunas either. I look forward to the New Yorker article on this. Personally, I think cold is the worst so it is hard to imagine that you didn’t get any other frostbite (private parts?!)

    You caught my attention…

  • Veronica 1 février 2018, 11:07

    « weird but completed interested » was my exact reaction as well. therefore i obviously had try it! I too would love the New Yorker to do an article on it.

  • Cryotherapy is used by athletes for recovery, but many studies have shown that there was actually no clear proof for efficacy on the long term. Besides, there should always be medical supervision, it should not be a « consumer » stuff, as people with high blood pressure are not allowed to use it.
    But I am ready to accept the awakening or psychological effects cryotherapy may have. Do not forget that scandinavians use it for ages, just immersing in chilly water or snow after sauna, and for much less money.

  • How about the glow in your skin ? Did it last more than a few hours ?

  • Veronica 1 février 2018, 11:06

    I’d say it lasted about 24hrs. xx

  • J.A.M.A.I.S ! Même pas en rêve ! Moi qui suis frileuse comme tout, je suis certaine que la seule chose que je récolterais serait un bon rhume ! Je suis admirative des courageuses qui osent ce genre d’expérience ! Bravo Veronica !

  • It just goes to show that there are strange and weird new innovations and people will try anything.
    Honestly?
    How good do you need your skin to look? My humble opinion is save your money, go for a long healthy walk to get your glow on, and eat right. Extremes are not great for your health long term.

  • This reminded me of the good old cold shower which I’ve heard is very effective in improving the metabolism and also gives you glow. I wonder if the benefits are the same for a dime of the price of cryotherapy. Let us know if you come across any studies! Best wishes

  • Veronica 1 février 2018, 11:05

    I do indeed think a cold shower in the morning is the pocket friendly version of this! As I’ve tried that as well and the energy I got from both seemed very similar! xx

  • Awesome Veronica! I should do it more often too but I can’t convince myself in winter to jump under cold water!

  • Hm. However, I’m not sure about the giving birth part. It took me a year to be ready to dive in again. Even though it’s a wonderful feeling to finally hold your baby.

  • Thanks for trying this so we don’t have to!! Really enjoyed your writing style.

From the Archives

Pardon My French
  • Pardon My French
  • Happy Holidays!
  • #AtelierDoréDoes
  • How To...
  • Things I Learned
  • Three looks
Jillian Michaels: Passionately Honest

Jillian Michaels: Passionately Honest

Seamus Mullen: Health as a Choice

Seamus Mullen: Health as a Choice

Dr. Habib Sadeghi: Trusting Deeper

Dr. Habib Sadeghi: Trusting Deeper

Roman and Williams Pardon My French Atelier Dore

Roman and Williams: A Space of their Own

Jean Touitou: A Doable Utopia

Jean Touitou: A Doable Utopia

Tracy McMillan: A True Storyteller

Tracy McMillan: A True Storyteller

Morgane Sezalory: A Freedom Inside

Morgane Sezalory: A Freedom Inside

Misty Copeland: A Modern Day Muse

Misty Copeland: A Modern Day Muse

Sophia Amoruso: Growing with Intention

Sophia Amoruso: Growing with Intention