beauty_sunscreen_atelier_dore_1

Block It Out

3 months ago by

Aujourd’hui nous allons parler de crème solaire. Pas vraiment le sujet le plus sexy, je sais. Mais en même temps, un décolleté fripé façon vieux cuir ne l’est pas beaucoup plus. Je vais donc essayer de rendre ça le plus glamour possible pour que non seulement vous ayez une peau plus belle et plus douce pour longtemps (puisque tout le monde sait que c’est la première cause de vieillissement cutané) mais qu’en plus vous arriviez même à retenir deux ou trois infos pour devenir, vous aussi, une pro de la crème solaire.

En bonne Australienne, je suis obsédée par la crème solaire. Par exemple, en ce moment, j’alterne entre trois produits différents, avec quelques options en plus pour le visage. C’est parce qu’il y a un gigantesque trou dans la couche d’ozone juste au-dessus de nous, et que rien n’arrête les rayons UV. Aïe. Une caractéristique glorieuse qui nous donne le titre de « pays avec le taux le plus élevé de cancers de la peau ». Comme quoi il n’y pas qu’en natation olympique que les Australiens sont doués.

En gros, voici ce que vous devez retenir. Il y a deux types de crème solaire, aux fonctionnements très différents.

Crèmes solaires chimiques (également dites organiques):
Ces crèmes ont recours à un procédé magique (la « science ») pour transformer les rayons UVA et UVB nocifs en une innocente chaleur et les renvoyer dans l’atmosphère. Or, comme l’explique Melissa Doft, chirurgienne spécialisée en chirurgie esthétique sur Park Avenue, « les crèmes solaires chimiques absorbent les rayons pour les empêcher d’atteindre la peau.» Elles sont particulièrement adaptées pour les séances de sport ou les journées actives puisqu’elles résistent mieux à la sueur et à l’eau.

Crèmes solaires minérales:
Ces crèmes se servent de minéraux, comme l’oxyde de zinc ou le dioxyde de titane, pour former une barrière qui renvoie les rayons du soleil. Très peu allergènes, notamment dans le cas du zinc, elles conviennent parfaitement aux peaux sensibles ou allergiques.

L’indice de protection SPF:
Bon, maintenant, vous pouvez sortir le vin : nous allons aborder la question des indices de protection solaire (aussi appelés IPS, ou SPF – Sun Protection Factor en anglais). Un indice au fonctionnement bizarre, déroutant et absolument pas linéaire – impossible à comprendre pour moi qui n’ai pas un esprit mathématique. Un petit verre de rosé peut donc aider…

Une crème solaire SPF 30 bloque environ 97% des rayons UVB tandis qu’un SPF 50 en bloque environ 98%. Et l’augmentation est encore plus faible au-dessus d’un SPF 50. En réalité, le SPF sert surtout à préciser la durée de protection.

Comme l’explique Melissa Doft, « cet indice mesure la quantité d’énergie solaire nécessaire pour brûler une peau protégée par une crème solaire. Par exemple, si à midi 10 minutes suffisent pour virer rouge, il en faudrait 300 avec un SPF 30.» Ce qui explique pourquoi il faut remettre de la crème toutes les deux ou trois heures. Oui, même si c’est l’heure du Spritz.

Acheter uniquement des crèmes solaires à large spectre:

En gros, les UVA détruisent le derme et causent le vieillissement prématuré de la peau tandis que les UVB causent des dégâts en surface, comme les coups de soleil. Une crème solaire à large spectre protège des deux, et doit toujours avoir un SPF égal ou supérieur à 30.

L’appliquer correctement:
Les crèmes solaires chimiques ont besoin de pénétrer la peau, il faut donc les appliquer sur une peau propre, juste après l’avoir lavée. Il faut environ 20 minutes pour qu’elles pénètrent complètement, donc impossible de la mettre juste avant de partir. A l’inverse, les crèmes minérales s’appliquent en dernier, après tous les autres produits. Enfin, il faut faire attention à la quantité utilisée : équivalente environ à une pièce de monnaie pour le visage et à deux cuillères à soupe pour le corps.

Oui, il faut en mettre tous les jours:
Même en hiver. Même quand il y a des nuages. Les rayons sont assez puissants pour traverser le verre, et de toute façon, environ 80% des rayons UV traversent les nuages.

Eviter l’Oxybenzone:
C’est un ingrédient fréquent dans les crèmes solaires mais, comme l’explique Melissa Doft, « des études ont montré qu’il peut provoquer des réactions allergiques et agit comme un perturbateur endocrinien.» Il peut aussi provoquer des réactions de la peau, bien que la FDA (l’agence américaine chargée de la réglementation des médicaments et cosmétiques) l’autorise. Chose étonnante, Hawaii a interdit l’utilisation de crèmes solaires qui contiennent de l’oxybenzone, mais pour une raison complètement différente : cet ingrédient contribuait à la destruction des récifs de coraux et de la vie sous-marine… Inutile d’en dire plus.

Quelle toxicité ?
Oui, les crèmes solaires chimiques contiennent des ingrédients actifs. Dont certains qui vont être absorbés à travers la peau. La FDA ne s’est pas penchée sur les dangers potentiels des filtres chimiques et nous n’avons que très peu d’informations et de preuves irréfutables sur la plupart d’entre eux pour déterminer leur degré de toxicité. A l’exception bien sûr de l’oxybenzone qu’il faut absolument éviter.

En cas d’inquiétudes, il vaut mieux choisir un filtre physique à base de zinc (sauf ceux avec des nanoparticules, en attendant d’en savoir plus) et vérifier la liste des ingrédients dangereux établi par le groupe écolo Environmental Working Group pour voir comment s’en sort sa crème solaire.

Penser à la protection anti-infrarouges:
Les crèmes solaires traditionnelles ne protègent pas des rayons infrarouges qui pénètrent profondément l’épiderme et émettent des radicaux libres. Aujourd’hui, les produits qui protègent à la fois des UV et des infrarouges sont de plus en plus fréquents, donc privilégiez-les.

Et la vitamine D alors ?
Certes, nous avons besoin de vitamine D, bonne pour les os, la santé et la bonne humeur. Et oui, une carence en vitamine D est embêtante et il faut y prêter attention.
Pour autant, la dose de vitamine D nécessaire à chacun dépend d’un grand nombre de facteurs : âge, groupe ethnique, poids, santé, lieu de vie, période de l’année et encore bien d’autres. Certains experts conseillent de s’exposer 15 minutes par jour au soleil plusieurs fois dans la semaine (le matin, quand le soleil est encore doux et pour une durée très limitée seulement), mais là encore il y a de nombreux facteurs à prendre en compte pour calculer la dose de vitamine D ainsi absorbée : vie urbaine, couleur de peau, degré de pollution…

En cas de doute sur votre taux de vitamine D, allez le faire évaluer par un médecin et pensez aux compléments alimentaires et aux aliments riches en vitamine D et en antioxydants pour augmenter votre taux.

Oui, on peut avaler sa protection solaire:
On ne sait pas encore si c’est efficace (notamment puisque l’indice de protection est très bas) mais on trouve maintenant des pilules et des boissons censées assurer une protection solaire. Elles s’appuient sur un niveau élevé d’antioxydants qui, en luttant contre les radicaux libres, protègent contre le vieillissement de la peau. Les experts précisent quand même que ces produits ne doivent pas remplacer la crème solaire, mais être utilisés en compléments.

Tentés ? Voilà quelques-uns de nos coups de cœur du moment.

Shop the story

17 comments

Ajouter le votre
  • Jennifer 9 mai 2018, 10:04 / Répondre

    Great Article. Any suggestions for a great sport sunscreen? I play tennis and nothing stays on my face after I start to sweat.

  • Tori 9 mai 2018, 1:33

    Hi Jennifer,

    The Juice Beauty sport sunscreen in the shopping section here is great! I plan on using it myself for an upcoming Spartan race!

    Tori x

  • This is a great topic but I feel that this article misses an opportunity to go deeper, interview more experts, and provide a good roundup of the options out there. If you really research oxybenzone, not just a cursory glance at EWG, it is clear that the evidence against using it is extremely weak. The article only cites one dermatologist’s opinion and is misleading about the possible risks associated with oxybenzone.

    The only studies that tested it gave high amounts of the substance to rats. In contrast to humans who would use it topically, the rats ingested it, and it was more than what a human would use in an entire lifetime.

    Oxybenzone is an excellent sunscreen ingredient, leaves no white cast, and works really well in waterproof formulations (see Neutrogena sunscreens). If you plan to be swimming in an area with coral, and you’re concerned, then don’t use oxybenzone sunscreen. OR just don’t go there because the tourist traffic is probably impacting the coral in any case!

    Physical sunscreens are great in theory, but have major downsides. Reapplying them is a nightmare because it builds up on your face, clogs pores, and leaves a white cast. The more you reapply, the thicker and whiter it gets! I find physical sunscreens to be drying and they also make me break out.

  • I completely agree with you on all points, Eloise!

  • « Ingestible sunscreen » is not really a thing at all… It’s just vitamins and it won’t prevent you from getting a sunburn or a even a tan.

    Regarding the other commenter’s post on sport sunscreen, I’ve been using All Good Sport Sunscreen and it’s not bad as far as how it feels when exercising outdoors, but I haven’t tried it at midday when the sun is strongest. As the article states, http://www.ewg.org is a great place to look for effective and healthy sunscreens.

  • The picture is beautiful, indeed… your new photograph (s) is/are great, giving a new style of pics! Well appreciated!

  • I like the theme of this article, but I must point out that while you talk about oxybenzone as a not desirable ingredient, the La Mer sunscreen you recommend at the bottom contains that ingredient.

  • Veronica 10 mai 2018, 10:59

    apologies that one slipped by us — we have removed! x

  • Some vitamin D from the sun is good. I understand the risk for those living in countries with sun but I live in Scotland…virtually none here so I don’ t blame people wanting to sunbathe when the sun does actually appear.

  • Shout out to Aussie brand « NATIO Daily Defence Face Moisturiser SPF 50+ » which is honestly the best sunscreen I’ve ever used for daily use, particularly under makeup. Looks, feels and smells nice; doesn’t clog pores or cause breakouts plus it’s only $AU18 for 100ml making it affordable for everyone….

  • I am a bit fatigued by our society trying to blame it on the sun. If it makes plants grow and ripens fruits to feed us surely it must be good for us too. Of course there are times of the day in different geographic areas when sun exposure is not good but we’ve become a society obsessed with sunscreen at all costs without looking at the research (or maybe big pharma is not interested to make it available).

    In a book by Nadine Artemis based on a lot of research it is actually claimed that the high skin cancer rate is due to the inability of the skin to naturally protect itself caused by the harm of incessant nasty sunscreen use. As we soak up the sun the chemicals bake into our bodies. She as well mentions that oxybenzone is a powerful free-radical generator that is noncarcinogenic – until exposed to sunlight! And who knows how many other ingredients react the same. It’s a complex topic and I would urge everyone to get informed from as many sources as possible.

  • Great comment, thanks!

  • I just started using vanicream sunscreen (50+) which is zinc/titanium oxide and I don’t even break out a bit (which is amazing!). When you first put it on you feel like captain powder but it absorbs quickly and leaves a nice matte, non greasy finish which is not white at all.

  • As an Australian woman who has very fair skin and REALLY hates the chemical smells of sunscreen, try SKINSTITUTE 30+. Believe me, you’ll NEVER look back. My dermatologist is always impressed by the lack of sun damage when I have my yearly skin checks. It’s an Australian skincare brand that is very reasonably priced and is created and tested for Australian sun conditions. If you’ve ever seen the state of older Australian skin (I do at the dermatologist!) you’d be afraid too! I’m so happy I was a teenage nerd!

  • I just ordered a sun parasol from http://www.brelli.com to help protect my skin. They’re cute and definitely worth checking out.

  • Rachel Jones 14 mai 2018, 4:09 / Répondre

    Who is the hat by?

From the Archives

#AtelierDoréDoes
  • #AtelierDoréDoes
  • Happy Holidays!
  • How To...
  • Things I Learned
  • Three looks
  • Career Stories
Come Join us in Chile!

Come Join us in Chile!

The Art of Self Discovery

The Art of Self Discovery

A Week in Marrakech

A Week in Marrakech

Style Story / Jamie Pelayo

Style Story / Jamie Pelayo

How To / Tell A Story

How To / Tell A Story

Rituals at the Hammam

Rituals at the Hammam

Georgia on the Go

Georgia on the Go

Morgane Sezalory: A Freedom Inside

Morgane Sezalory: A Freedom Inside